Catégories
Data world Droit numérique E-transformation du monde Publicité

Repenser l’utilisation de la donnée à l’ère de la Big Data et de la RGPD

Repenser l’utilisation de la donnée à l’ère de la Big Data et de la RGPD

Avec l’explosion du Big Data et la RGPD, le monde de la data évolue rapidement et les entreprises doivent en plus anticiper des changements futurs avec la disparition programmée des cookies annoncée par Google.

Menace ou opportunité de repenser l’utilisation de la data ? Comment faire face à ces changements et à quoi ressemblera le monde « cookieless » ?

RDV sur LinkedIn

Bonne lecture !

Catégories
Actualité Apps Digital Marketing e-marketing e-reputation infographie Publicité Social Media

TikTok pour les marques : 5 conseils pour réussir sa stratégie social média

Vous êtes une marques ? Vous voulez gagner en notoriété ? Retrouvez mon infographie sur les 5 conseils pour réussir sa stratégie social média sur le célèbre réseau social TikToK !

Logo TikTok
Catégories
Digital Marketing e-marketing e/m Commerce infographie Publicité Startup

Infographie : Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

Qu’est-ce que le Growth Hacking ?

Pour voir l’infographie qui expose le fonctionnement du Growth Hacking, aller sur LinkedIn.

Catégories
Blog instagram instagram Non classé Publicité Social Media

Quelle est la meilleure plateforme pour les publicités sponsorisées, Facebook ou Instagram ?

Facebook versus Instgram
Facebook versus Instgram

Comme nous le savons, les publicités sur les réseaux sociaux peuvent améliorer la notoriété de la marque, le trafic entrant (inboud traffic), le classement sur les moteurs de recherche et bien évidement les taux de conversion.

Aujourd’hui on assiste à deux leaders de réseaux sociaux qui dominent le marché des publicités sponsorisées, on parle de Facebook et Instagram. Facebook avec (2 milliards) et Instagram avec (800 millions) abonnés, les deux connaissent une croissance exponentielle d’utilisateurs.

Mais si vous envisagez de lancer une compagne de publicité sponsorisée sur l’une de ces platesformes, laquelle vous devez choisir, Facebook ou Instagram ? Quelle est la meilleure plateforme publicitaire pour promouvoir votre marque ou votre contenu en ligne ?

facebook face à instagram

La réponse n’a jamais était simple ou directe! Pour savoir quelle plateforme faudra choisir, il faut se poser quelques questions qui vont vous aider à déterminer la plateforme adéquate à vos objectifs marketing.

Pour la notoriété – Facebook

Près de 800 millions de personnes utilisent Instagram chaque jour, ce qui signifie que cette plateforme obtient un « reach » potentielle de 800 millions de personnes. Facebook a une audience beaucoup plus large, elle compte auprès de plus de 2 milliards de personnes dans le monde, et ce n’est pas seulement la génération Y, presque tous les groupes d’âge utilisent Facebook activement.

Pour l’engagement – Instagram

Instagram est le support idéal pour les marques dont le public cible est la jeune génération, car la majorité de ses utilisateurs sont âgés de 18 à 49 ans. Ce publique est très actif sur les réseaux sociaux et spécialement sur Instagram. Le nombre de « Like » « partage » ou « commentaire sont de loin plus élévés sur les posts de Instagram que sur Facebook

Pour informer – Facebook

En ce qui concerne la diffusion d’informations, des statistiques montrent que Facebook est un leader dans le domaine. En effet, Instagram limite en quelque sorte la distribution d’informations puisqu’il ne donne pas aux utilisateurs la liberté d’inclure des liens dans leurs publications, alors que Facebook donne le contrôle aux utilisateurs d’inclure des liens externes dans leurs publications.

L’optimisation d’Instagram Ads

Les fonctionnalités de publication sur Instagram vous permettent de créer des publications photo, vidéo et aussi des publications de carrousel (flux). En effet, les annonces peuvent être diffusées à travers des publications sur le fil d’actualité (feed) ou bien les stories. De plus, vous pouvez optimiser les annonces avec les boutons CTA Call To Action. En outre, Les annonces peuvent être ciblées sur une cible spécifique selon des critères démographiques ou bien géographiques.

L’optimisation de Facebook Ads

Facebook Ads offre des fonctionnalités d’optimisation qui ressemblent à celles d’Instagram. Vous pouvez optimiser les publicités en fonction du sexe, de l’âge, de la langue, etc. De plus, Facebook Ads offre la possibilité de créer des groupes d’audience personnalisée en se basant sur des informations fournies par l’utilisateur ou même selon les data de Facebook. Alors qui gagne ? Sans aucun doute, Facebook est le gagnant de ce tour, car ses options de personnalisation sont bien plus larges que celles d’Instagram.

Facebook VS Instagram bras de fer

Pour conclure, ces deux platesformes sont également meilleures. La diffusion de publicité sur l’une d’entre elles ou même sur les deux peut générer des résultats pertinents et impressionnants. Autrement dit, vous aurez une portée plus large et plus d’opportunités pour générer des leads et améliorer vos taux de conversion, et ce qui est plus pratique, vous pouvez gérer votre publicité sur les deux platesformes via un seul support: les publicités Facebook.

Catégories
Publicité Voix

Publicité audio digital, un réel potentiel en 2021 🎧

Publicité audio digital, un réel potentiel en 2021 🎧

audio-digital

Comme le montre les chiffres de la SRI, la publicité audio digital a été une grande révélation cette année. En effet, on observe une augmentation de 95% pour l’audio, le marché s’élevant désormais à 27M€ en 2020. Le changement de notre mode de vie y est pour beaucoup. En effet, avec le confinement, les Français ont consommé bien plus de contenus audio : podcast, musique en streaming, radio, etc. D’après l’étude de M6 Publicité, les contenus audio sont consommés par 39% des auditeurs. La majorité de ces contenus sont essentiellement sur mobile.

La publicité audio qui était réservée à la radio s’est diversifié avec le digital et compte désormais de nombreux formats et de nouvelles possibilités de ciblages. Cependant, malgré ces avancées, il est parfois difficile d’estimer les résultats d’une campagne publicitaire.

Mais avant d’aller plus loin, la publicité audio c’est quoi exactement ? D’après Définition Marketing,« l’expression de publicité audio digitale concerne généralement les cas d’usages des supports audio natifs d’Internet (plateformes musicales, podcasts originaux, etc.). »

De la radio aux plateformes de streaming

Avant l’avènement des podcasts et des plateformes de streaming musicals, la publicité audio s’est diversifiée. Autrefois, celle-ci était réservée aux radios, cela a bien changé depuis. On constate que sur le marché de la publicité audio, il y a une diminution de l’investissement des annonceurs dans la publicité radio au profit de la publicité audio digitale.

Cela est notamment dû aux possibilités des ciblages et de personnalisation des publicités rendues possibles avec le digital contrairement à la radio traditionnelle qui se contente de ciblage géographique.

Avec la publicité audio digitale, il est possible de toucher le consommateur à de nombreux moments de sa journée ; pendant les tâches ménagères (29%), quand il cuisine (21%) ou encore lorsqu’il pratique un sport (18%).

Les différents types de publicité audio digital

Your Content Goes Here

La publicité digitale audio possède 3 formats principaux : les podcasts publicitaires, les publicités sur plateformes de streaming ou encore la publicité audio avec l’assistant vocal.

Marika Kinet
Marika KinetEtudiante en Marketing Digital au MBA DMB
.

Catégories
Publicité

Google met fin aux cookies tiers : quel impact pour les annonceurs ?

Google cookies tiers

Google rejoindra Safari et Firefox en mettant fin à l’utilisation des cookies tiers dans Chrome d’ici 2022.

Quel va être l’impact pour les annonceurs qui ne pourront plus analyser la navigation des internautes lors de leurs parcours sur différents sites web ? Quel avenir pour la publicité en ligne ?

La réponse dans mon article LinkedIn.

Pour en savoir plus sur les alternatives aux cookies tiers, je vous invite à consulter l’article de Laury Tesio sur le sujet.

Catégories
Digital Marketing Influence interview Non classé Publicité rencontres Social Media

Interview : Samia Belhabib, social media manager du Groupe Royer

Bonjour Samia, merci pour ce temps accordé ! Tout d’abord, parle-nous de ton parcours professionnel.

J’ai fais BTS communication, ensuite un cursus de 2 ans à l’EFAP en spécialisation communication puis j’ai fais mon Master 2 marketing stratégique à l’Inseec.

J’ai fais des stages en production audiovisuelle puis en agence où j’ai pu découvrir le métier de Community Manager. Mon premier poste s’est fais au sein du groupe Webedia pour le pôle shopping où j’ai occupé le poste de CM avec une spécialisation shopping : création de pages Facebook en marque blanche autour de la mode, food et parental dans l’objectif de driver du trafic vers les sites marchands du groupe grâce à des liens de redirection vers le site sur les posts Facebook. Chaque site est rémunéré au coût par clic.

Est-ce que le digital est un secteur que tu recommanderai ?

Retrouvez l’intégralité de l’interview de Samia Belhabib, social media manageur du Groupe Royer sur mon profil LinkedIn.

 

Catégories
Digital Marketing e-marketing Publicité

Quelle stratégie Search Engine Advertising pour réussir ?

Quelle stratégie Search Engine Advertising pour réussir ?

Le Search Engine Advertising consiste à promouvoir une marque, un produit ou un service sur internet. Les publicités apparaissent sur les moteurs de recherche et les réseaux sociaux. Examinons les aspects techniques.

Pour lire l’article sur LinkedIn, cliquer ici.

Catégories
Content Marketing Digital Marketing Droit numérique e-marketing Publicité Voix

La montée fulgurante du podcast

La montée fulgurante du Podcast

Bien que le podcast ne soit pas une activité pleinement démocratisée, plus de 3 millions de français en écoutent chaque jour.

Une étude de l’IFOP* révèle un engagement plus particulier envers le format natif autrement une écoute en ligne sur des plateformes dédiées que d’une diffusion à la radio.
Cet engouement met sûrement en avant la disponibilité de l’audience, en effet il est plus facile d’écouter un podcast diffusé en ligne au moment de notre choix, qu’à la radio puisqu’il demande à son auditeur d’être au rendez-vous.
Son émergence permet de faire ressentir aux utilisateurs l’envie de s’instruire et de prendre conscience de points de vue divers ; à travers un sujet ou une thématique guidée.

En 2020, ce format devient une nouvelle façon originale de communiquer. Beaucoup de marques et d’entreprises s’intéressent à ce nouvel outil digital pour capter et captiver le client. Il devient alors le nouvel interlocuteur entre la marque et le consommateur, il permet à ce dernier de délivrer intelligemment le message et les valeurs de marque pour inciter à consommer.

Quelles ont été les facteurs ayant influencé l’ampleur du podcast ?

Plusieurs cas de figures sont observés, plusieurs personas d’audiences :

  • Optimisation du temps

Pouvoir bonifier une activité qui n’était que solitaire : telle qu’un trajet de voiture ou transport en commun, patienter dans une salle d’attente, faire du sport, etc…

  • Concentration de soi

C’est revenir à l’essentiel, se préoccuper de ses propres centres d’intérêts et pouvoir les développer en creusant plus en profondeur autour de ceux-ci.

Pour 71% des auditeurs, écouter un podcast c’est rentrer dans une bulle avec soi-même. 46% d’entre eux confient ne rien faire pendant ce moment car il libère de la quiétude et de l’épanouissement.

Finalement deux utilisateurs opposés mais symboliquement propulsés par la pandémie covid-19 qui a bouleversé les habitudes et les esprits de beaucoup de français, mais également les innovations technologiques sorties ces dernières temps sur le marché. On parle des enceintes intelligentes comme la « Google Home » ou encore « Amazon Echo », qui de par leurs prouesses technologiques peuvent proposer un certain nombre de format audio.

Je me souviens d’une discussion avec un ami de la famille en novembre 2018 me partageant son expérience avec le podcast, qui lui procurait une certaine richesse, sur son temps-off et ses trajets multiples de longues distances pour le travail.
Je me suis tournée vers cet ami aujourd’hui pour lui demander, si depuis 2018, ce format d’écoute rythmait toujours ses journées et son ouverture d’esprit.
Je suis agréablement surprise de savoir qu’il y a presque 2 ans, ce format était déjà fortement plébiscité d’ailleurs et encore plus surprise de savoir que Nicolas.L est toujours au rendez-vous.

« Pour les podcasts, effectivement j’en écoutais pas mal en voiture tout comme Youtube.

Le but de cela était de m’éduquer sur plusieurs sujets : crypto-monnaie, immobilier, développement personnel, anglais, trading, histoire entrepreneuriale, … Finalement autour des branches auxquelles je portais un intérêt sur le moment.

Les formats peuvent être courts ou longs mais le contenu (selon les personnes bien évidemment) est d’une très grande qualité.

On apprend largement plus sur ce type de format (ou YouTube) que sur une formation ou un cours scolaire.

Bien sûr, juste écouter ne sert à rien, après il faut analyser et appliquer cela à son quotidien.

Aujourd’hui, j’ai réduit mon temps en voiture car le télétravail est devenu depuis un an, une nouvelle force dans mon entreprise. Je dirai que je consomme moins mais je consomme toujours le podcast, j’aspire en ce moment sur des thématiques concernées par le développement personnel »

L’usage de la voix amène une souplesse dans la communication et devient partie intégrante de la société notamment grâce aux systèmes de messagerie par vocaux, disponible sur les divers réseaux sociaux. Cela laisse l’opportunité à de nouvelles perspectives de consommation de contenus permettant de délier les langues et d’optimisation du temps.

* Etude IFOP réalisée du 29 octobre au 12 novembre 2019

Catégories
Publicité

Comprendre la fin des cookies tiers en moins de 3 minutes

Comprendre la fin des cookies tiers en moins de 3 minutes

D’après une étude menée par le Pew Research Center, « 72% des personnes estiment que presque tout ce qu’ils font en ligne est suivi par des annonceurs, des entreprises technologiques ou d’autres entreprises ».

C’est dans ce contexte qu’en Janvier 2020, Google s’était donné 2 ans pour supprimer les cookies tiers dans son navigateur Chrome.

fin-cookie-tiers

Quels impacts pour la publicité en ligne ?

Les cookies tiers, utilisés par deux tiers des internautes, étaient jusqu’ici au coeur des stratégies de « retargeting ». Qualifiés de « traceurs », ils étaient notamment utilisés par les annonceurs pour re-cibler les visiteurs de leur site internet en fonction de leurs comportements sur des sites tiers (généralement des médias proposant l’affichage de publicité ciblée).

Cette suppression des cookies n’est pas sans conséquence sur l’investissement publicitaire. En effet, la disparition des identifiants stockés sur les cookies tiers provoquera également :

  • La fin des capping : c’est-à-dire, l’impossibilité de récolter des informations utilisateurs permettant de limiter l’exposition à une même publicité.
  • Un ciblage limité : en effet, il ne sera plus possible (via les cookies) de bien identifier les internautes sur un site et de personnaliser le contenu en conséquence.
  • Moins de précisions dans l’analyse des campagnes : le tracking des données de performance des campagnes étant menacé (comme les achats en ligne), il sera donc moins évident de calculer le ROI.

google-cookies-tiers

De nouvelles alternatives proposées par Google

Plus récemment, Google a déclaré que les cookies tiers ne seront pas remplacés par d’autres systèmes permettant de vendre de la publicité par le traçage individuel des internautes. Alors, pour répondre aux besoins des annonceurs tout en respectant la vie privée des internautes, la firme de Mountain View a dévoilé son programme « Privacy Sandbox ».

Intitulée FLoC (Federated Learning of Cohorts), cette méthode permettrait de « cacher » les données d’internautes individuels au sein de « cohortes », c’est-à-dire des groupes d’individus plus larges ayant des intérêts communs.

D’après le Blog du Modérateur, Chrome devrait mettre à disposition du public ces cohortes dès le mois de mars 2021. « Les tests avec les annonceurs dans Google Ads seront démarrés au cours du 2e trimestre. »

Selon Chetna Bindra, responsable de la confiance des utilisateurs et de la protection de la vie privée pour la publicité chez Google, cette méthode permettrait aux annonceurs de « générer au moins 95% des conversions par dollar dépensé par rapport à un ciblage fondé sur les cookies. »

chetna-bindra-google-cookies-tiers
Chetna Bindra- Responsable de la confiance des utilisateurs et de la protection de la vie privée pour la publicité chez Google

Quid du marché de la publicité numérique en 2023 ?

L’annonce de Google sur la fin du traçage individuel laisse place à de nombreuses interrogations. Alors que certains ne sont pas totalement convaincus de la confidentialité de la méthode FLoC, d’autres soupçonnent le Géant américain de vouloir asseoir sa position dominante dans la publicité numérique, « en poussant les annonceurs à déplacer leurs dépenses publicitaires vers les outils de Google au détriment d’autres entreprises ».

Pour l’heure, une seule chose est sûre : le paysage publicitaire digital prendra un tournant à 180° à l’horizon 2023. Sans cookies tiers, mais avec d’autres méthodes. Reste à savoir lesquelles…

Pour aller plus loin, je vous recommande l’infographie d’Agathe Lemaire qui reprend les différentes informations sur la fin des cookies tiers.