petite_poucette_michel_serres_fiche__lecture
Michel Serres, auteur de Petite poucette

Les derniers livres de Michel Serres :

Pour en savoir plus sur l’auteur, consultez son institut.

Biographie

Homme de lettres, philosophe et historien français, Michel Serres est né le 1er septembre 1930 à Agen.

Membre de l’Académie française et de l’Académie européenne des sciences et des arts, il a notamment publié en tant qu’enseignant-chercheur des ouvrages relatifs, entre autres, à la communication et à la révolution numérique, ainsi qu’à la philosophie et aux sciences. Parmi ses livres à succès, Petite poucette et C’était mieux avant ! font partie des plus connus.

Michel Serres est décédé à Vincennes le 1er juin 2019. Jusqu’à aujourd’hui, il est considéré comme une source d’inspiration et d’avant-garde dans de nombreux domaines. Jusqu’au bout, l’historien des sciences aura refusé le pessimisme.

De quoi traite cet ouvrage

Michel Serres publie « Petite Poucette » en 2012. Son essai connaît un véritable succès, avec plus de 270 000 exemplaires vendus en France.

Divisée en trois parties, cet ouvrage débute par la description de cette nouvelle génération surnommée « petite poucette ». Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. Michel Serres parle de la troisième révolution de la société occidentale causée par l’arrivée des nouvelles technologies, qui ont bouleversé les enjeux politiques, sociales et les relations entre les individus.

Le monde a tellement changé que les jeunes doivent tout réinventer : une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d’être et de connaître.

Dans son ouvrage l’auteur s’interroge sur l’avenir de plusieurs domaines notamment de l’éducation, de la pédagogie et de la société. Il dénonce les nouvelles générations interdépendants à leurs outils numériques. Il compare le monde d’aujourd’hui avec le monde d’avant pour nous faire prendre conscience de la manière dont notre société a évolué.

L’écrivain insiste sur les ruptures générationnelles causées par les bouleversements technologiques. Néanmoins, il reste optimiste quant à l’avenir de cette génération où “les enfants du numérique” ont d’avantage accès à l’information, aux savoirs et aux personnes. Pour lui, c’est un changement dans la manière dont nous utilisons notre cerveau, et les nouvelles technologies révèlent de nouvelles capacités. Il n’est autre que « le grand défi de l’Occident » que de s’adapter au monde qu’il a créé.

 

De l’essor des nouvelles technologies, un nouvel humain est né

« Petite Poucette » est cette nouvelle société qui a besoin de ses doigts autrement appelé ses pouces pour pouvoir utiliser son outil digital. Michel Serres n définit pas cette génération comme “née avec le numérique” mais plutôt vivant avec les nouvelles technologies (entre 1 et 31 ans). En effet, les personnes plus âgées travaillent avec ces technologies tandis que Petite Poucette vit dedans. Selon le philosophe, l’instantanéité est ancrée dans le mode de vie de cette génération qui grâce ou à cause de toutes ces nouvelles technologies dont internet, les réseaux sociaux…, ils ont accès à tout et en tout temps.

 

Mais pourquoi pas petit Poucet ?

Et pourquoi donc ? En effet “Petite poucette” fait référence à deux contes, Petite Poucette écrit Hans Christian Handerson et Le Petit Poucet de Charles Perrot. Dans les contes, les protagonistes sont tous deux des enfants qui ont dû surmonter des obstacles, tout comme la nouvelle génération de jeunes.

D’autre part, il est aussi important de savoir que Michel Serres se revendique féministe. C’est pourquoi dans son ouvrage, « petite poucette » est toujours employé au féminin.

“Ils n’ont plus le même monde mondial, ils n’ont plus le même monde humain. Autour d’eux, les filles et les fils d’immigrés, venus de pays moins nantis, ont vécu des expériences vitales inverses des leurs. »

Mon avis sur le livre

Bien que ce livre ait été écrit en 2012, l’idéologie reste d’actualité.
En commençant ma lecture j’appréhendais que le jargon ne soit trop technique et inaccessible. J’ai été agréablement surprise. Ce livre se lit très facilement et aborde des notions accessibles. Michel Serres invite toutes les générations à collaborer afin de créer de nouveaux liens sociaux.Il nous pousse à mener notre propre réflexion sur l’évolution et les directions que prend notre société actuelle avec la fulgurante arrivée du numérique dans nos vies. C’est un ouvrage plein de bienveillance qui nous permet de prendre du recul, même 10 ans après sa publication.

Je recommande cet essai philosophique aux étudiants, experts des nouvelles technologies qui nous permet de s’interroger sur notre vision du monde et nous encourage à s’adapter à ce nouvel écosystème.

 

Bonne lecture !

Couverture du livre Petite poucette de Michel Serres

Pour aller plus loin, je vous invite à regarder cette interview de Michel Serres réalisée par les librairies Sauramps :