Depuis l’arrivée du Covid, on a tous déjà fait l’expérience de commander au restaurant après avoir consulté la carte en scannant le QR code placé sur la table. Il est maintenant possible de régler l’addition directement, toujours avec un QR code, sans passer par le serveur. L’expérience client se digitalise ainsi jusqu’à la fin du repas : revenons en détail sur cette révolution numérique.

Le Covid-19 a particulièrement touché le secteur de la restauration comme tout le monde le sait. Entre fermetures, jauges et conditions pour recevoir des clients, les restaurateurs ont dû s’organiser et se réinventer. En effet, dans une enquête menée par Pongo début 2021, 79% des restaurants interrogés ont déclaré avoir pu poursuivre leurs activités en testant au moins un nouveau canal de distribution pendant la crise. Qu’il s’agisse de Click & Collect, de la vente à emporter ou de la livraison à domicile, la digitalisation permet également de diversifier l’offre des restaurateurs et est censée améliorer l’expérience client.

C’est ainsi que le paiement digital est apparu comme une option novatrice et prometteuse.  

Comment fonctionne le paiement via QR code ?

Avant toute chose, il est important de rappeler la définition du QR Code. C’est la traduction du code Quick Response, qui désigne un code-barres en deux dimensions dans lequel se compose de modules noirs apparaissant dans un carré blanc. Le QR code permet un décodage rapide via un lecteur de code-barres tel que les smartphones. Sa popularité n’a cessé de grimper depuis l’arrivée de ces derniers.

Le concept est aussi simple pour le consommateur que pour le restaurateur. A la fin de leur repas, les clients se voient remettre un QR code par le restaurateur qui sera à scanner et les redirigera vers une page internet qui leur permettra de régler l’addition.

Pour ce faire, le restaurateur doit de son côté être équipé d’un logiciel de caisse compatible avec l’option du paiement à table. Le client, lui, aura seulement besoin de son smartphone et de sa carte bancaire. Cette fonction inclut aussi le pourboire que ce dernier souhaite verser aux serveurs.

Selon OpinionWay pour Lyv, en 2022, 47% des Français affirment avoir déjà utilisé une solution de consultation de menu, de commande ou de paiement à table au restaurant via un QR code. Toujours selon cette consultation, 56% des Français sont favorables à cette pratique. Enfin, 38% des personnes interrogées aimeraient pouvoir directement payer des pourboires de manière dématérialisée.

Quels avantages pour le paiement à table ?

L’automatisation de l’encaissement permet de sécuriser les transactions, de réduire le contact entre client et restaurateur – ce qui n’est pas négligeable en temps de Covid -, de supprimer des missions chronophages aux serveurs et, surtout, de fluidifier le service en augmentant la qualité de celui-ci. Tout cela bien sûr dans l’optique du développement du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Côté client, cet outil est également profitable. Cela lui permet d’éviter une éventuelle attente pour régler l’addition, ce qui arrive souvent, tout en proposant les mêmes moyens de paiement que d’habitude, à savoir le règlement par carte bancaire.

On remarque aussi que cela engendre une hausse du panier moyen. En effet, le cabinet Roland Berger assure que le consommateur aura tendance à prendre un café ou un dessert en plus en sachant qu’il pourra régler l’addition quand il le souhaite. Les prestataires de QR codes et les restaurateurs interrogés constatent ainsi une hausse du panier moyen comprise entre 4 et 10% dans les établissements équipés.

Les fondateurs du groupe Big Mamma ont ainsi relevé le pari en propulsant la solution de paiement Sunday. En s’associant avec la SEO de Mano Mano, le groupe de restauration italien a réussi à collecter plus de 20 millions d’euros via une levée de fond. Sunday propose ainsi une solution de paiement pour permettre aux clients de payer leur addition en moins de 10 secondes et grâce à l’utilisation d’un QR code.

En France, près de 500 bars, restaurants et acteurs de la restauration ont adopté ce moyen de paiement. L’application Sunday cartonne et compte s’exporter dans cinq nouveaux pays courant 2022, à savoir l’Italie, le Portugal, l’Allemagne, la Belgique et les Pays-Bas.

C’est ainsi qu’une multitude de solutions de paiement ont fleuri dernièrement : Pay my table, Lyf pay, Barnaby ou encore Sunday.

Pour conclure

Au-delà d’être pratique pour le restaurateur et le client, cette pratique s’inscrit aussi dans une démarche éco-responsable puisqu’elle limite la production de papier. La facture ou le reçu étant directement envoyé à l’adresse mail que le client aura préalablement indiqué.

Ainsi, la technologie ne cesse de révolutionner nos habitudes, jusque dans l’assiette. Le paiement dématérialisé au restaurant grâce au QR code ouvre de nouvelles ères aux restaurateurs qui ne cessent de se réinventer face à société de plus en plus imprévisible.

Il ne reste plus qu’à voir si cette technologie va s’installer dans nos habitudes ou rester éphémère.

Sources :

Cet article vous a plu et vous a donné envie d’aller plus loin ?

👉 Découvrez d’autres articles