Dans le cadre de ma thèse professionnelle, interrogeant l’impact de l’intelligence artificielle sur l’écriture romanesque et le futur des écrivain·es, j’ai eu l’opportunité de discuter avec le romancier Antoine Bello, auteur du roman Ada, paru en 2016. Bien qu’étant encore aux balbutiements des recherches et de la réflexion, il m’a semblé pertinent de partager certains aspects de notre échange.

Lire l’article sur LINKEDIN