Dès le titre la couleur, ou la tonalité, est annoncée, Boulevard du Stream: du mp3 à Deezer, la musique libérée. Tempête sous un crâne, les questions fusent : de quelle libération s’agit-il ? Une libération libératrice ou libéralisatrice ? Qui en profite ? Et la musique, était-elle emprisonnée ? Quid des geôliers ?

Un ressenti de lecture à lire sur Linkedin