Nous avons demandé à l’experte et pionnière en télémédecine son avis et sa vision sur la question de la possibilité du déploiement de cette technologie en Algérie, un dossier que Mme Ghislaine ALAJOUANINE connaît très bien, la Présidente du haut conseil de télémédecine a effectué une étude détaillée en 2005 sur la question.

l’Algérie est un vaste pays où la plus grande concentration de la population et des différents organismes se trouvent essentiellement au nord du pays, cependant le sud « le Sahara » reste peu servi en prise en charge sanitaire, le déploiement de la télémédecine pourrait aider à lutter contre le désert médical dans ces zones enclavées.

Mme Ghislaine ALAJOUANINE présidente du haut conseil de télémédecine et également Présidente de l’Académie francophone de télémédecine et e-santé, nous éclaire, sur, le concept et les compétences des ressources professionnelles « médecins et professeurs Algériens ».

Mme Ghislaine ALAJOUANINE est une pionnière qui a dédié sa vie entière à la lutte contre le désert médical et le droit aux soins pour tous. elle a organisé la première opération en télémédecine en Afrique au début des années 2000, opération qui a contribué grandement au bien-être des populations démunies.

Nous allons partager avec vous la vidéo démonstrative  de son expérience en ASIE à BHOUTAN pour une meilleure illustration.

Notre prochaine démarche consiste à nous rapprocher des professionnels de la santé et des organismes acteurs de cette opération en Algérie.