L’univers de la maison et de la décoration est un secteur tendance qui est au centre des préoccupations des Français.

Ce domaine d’activité me tient particulièrement à cœur, ayant eu l’opportunité de l’explorer durant une année. C’est ainsi que j’ai souhaité développer certains aspects de ce marché d’où la problématique de ma thèse : « Comment le Big Data améliore t-il l’expérience client dans le domaine de la décoration ? ».

Les nouveaux consommateurs

Les nouveaux comportements du consommateur étroitement liés aux appareils connectés, le progrès fulgurant des outils numériques, la popularité des médias sociaux et en particulier, la pandémie, induit une réactualisation radicale des stratégies marketing. Ce marché génère entre 16 et 24 milliards d’euros de chiffre d’affaires par an. C’est malgré la crise covid, un secteur en plein essor qui doit par conséquent s’adapter aux nouveaux consommateurs de plus en plus convaincus par le e-commerce. Les enseignes d’articles de décoration auront 4 défis importants à relever pour rester maître sur le marché :

  1. Réinventer l’expérience client sur un marché où domine la concurrence par les prix.
  2. S’adapter à l’essor de la seconde main qui capte une part croissante des dépenses en équipement de la maison.
  3. Renforcer les stratégies RSE pour répondre aux attentes des parties prenantes.
  4. Conquérir de nouvelles clientèles pour élargir son champ d’action sur un marché hyper disputé. 

La décoration fait en effet partie de ces secteurs prometteurs pour le commerce social. La crise sanitaire a chamboulé les modes d’achat. Les français dépensent plus tout en étant soucieux de l’environnement. C’est pourquoi la fidélisation des consommateurs convertis pendant le confinement reste un axe primordial dans la stratégie de marketing digital. Le confinement et les restrictions sanitaires ont boosté les ventes en ligne. Les nouveaux consommateurs sont les acteurs de la mutation du marché. Il est par conséquent impératif d’avoir une présence sur internet. 

Les professionnels du secteur

En effet, la crise a accéléré la mutation du paysage concurrentiel. La grande distribution a vu nombre de ses points de vente fermer. En revanche, les grandes surfaces du bricolage ainsi que les pure players spécialisés dans le meuble ont vu quant à eux, leur part de marché s’accroître. Les acteurs du secteur ont dû faire face à de nombreuses difficultés liées à la conjoncture. La pandémie a fait dérailler tous les circuits de production mondiaux entraînant un effet domino qui a encore des répercussions aujourd’hui.

L’importance du big data

Dans ce contexte tendu, les enseignes du secteur de la décoration n’ont eu d’autre solution que de s’adapter et de se moderniser. La relation client est en pleine révolution, c’est pourquoi il est nécessaire pour les entreprises de comprendre les nouveaux enjeux de celle-ci afin de rester compétitive. D’où l’importance de bien négocier le virage et d’optimiser l’utilisation des nouvelles technologies parmi elles le big data. Identifié comme une des tendances clés du futur, le big data trouve depuis quelques années ses marques dans un univers de la décoration avide de connaissances clients, de prévisions et de tendances. Le Big Data est en effet devenu l’outil majeur du marketing digital. Il permet une approche innovante et pertinente basée sur la connaissance du client. Proposer le bon produit, au bon moment et avec le bon canal, tel est l’enjeu pour toute entreprise. L’hyper-personnalisation est la quête ultime des entreprises du retail afin de proposer un produit dédié à chaque client. Les marques se tournent vers une communication plus responsable, plus éthique et engagée. Elles se modernisent via des formats et des contenus toujours plus courts avec une réelle volonté de simplifier les logos et le graphisme. Parmi les nouvelles tendances de communication, on découvre la part faite aux influenceurs et davantage d’utilisation de l’audio.

Les nouvelles technologies

Afin de performer leur chiffre d’affaire et de rester connectés à la tendance des marchés, les enseignes du monde de la décoration ont à leur disposition des nouvelles technologies. En parallèle de celles-ci, on assiste à une digitalisation des tâches du marketing traditionnel : on remplace les affiches par des écrans publicitaires dynamiques, on dématérialise les cartes de fidélité en application de programmes fidélités, on annonce plus les promotions aux micros mais via des alertes sur les smartphones, on propose des liveshopping, la réalité virtuelle / augmentée, chatbot, l’influence, ect…

Au cours de cette étude, nous avons exploré les outils marketing mis à disposition des acteurs du marché de la décoration et nous en avons déduit que la communication se fait de plus en plus connectée. Les tendances évoluent et se modernisent au rythme des humeurs des consommateurs.

Et demain…

Dans les prochaines années, nous observerons des entreprises ambitieuses à donner vie à des mondes physiques et numériques, mais aussi à des mondes où se côtoieront humains et intelligences artificielles (IA), des mondes rendus possibles par de nouveaux types d’ordinateurs, et plus encore. L’intelligence artificielle se révèle être une innovation pertinente dans le marketing digital dans un monde de crise sanitaire. 

Conclusion

Collecte de la big data

Avec la data science, un nouveau cap de l’innovation dans le secteur du retail a été franchi. Nous avons pu démontrer à travers cette analyse que data et expérience client deviennent de plus en plus indissociables. En effet les datas sont inhérentes à une bonne relation client. Nous avons constaté que le digital amène de nouveaux modes de consommation mais surtout une véritable relation de “consom’acteur” avec les marques. L’hyper-personnalisation est la clé de voûte, son importance est aujourd’hui stratégique. Le développement de la Blockchain, l’avènement du métaverse…, les acteurs du monde de la décoration sont dans une spirale de nouveaux moyens de communication. Avec le foisonnement des opportunités qu’offrent tous ces mondes, les entreprises devront élaborer une stratégie, afin de couvrir le champ des possibles et servir au mieux leurs collaborateurs, clients et partenaires.

Dans le futur, les entreprises se focaliseront sur les stratégies marketing visant un public plus spécifique, à savoir, les smartphonautes. Les firmes digitales concentreront leurs recherches sur des nouveaux concepts de marketing qui se tendent plus précisément sur le mobile.

Danger ou progrès…