La monnaie mobile encore appelée « Mobile money » est apparue dans les années 2000 en Afrique Australe. Du fait du faible taux de bancarisation, la monnaie mobile est devenue un système de paiement incontournable pour les africains. Mais qu’est-ce que le Mobile Money ? Il s’agit d’un portemonnaie électronique qui permet d’envoyer et de recevoir de l’argent par le biais du mobile. De plus en plus prisé, ce service de paiement mobile est devenu une alternative aux banques classiques.

  « La seule région du monde où plus de 10% des adultes déclarent détenir un compte de paiement sur mobile est l’Afrique subsaharienne », relevait la Banque mondiale l’an dernier dans une étude sur les progrès de l’inclusion financière (la moyenne est de 2 %). Pionnière il y a dix ans, « l’Afrique subsaharienne est toujours le marché numéro un des services financiers sur mobile », souligne le cabinet de conseil BearingPoint.

Ce qu’il faut savoir, c’est que le mobile money en Afrique dépend largement des opérateurs de téléphones mobiles. On parle alors de M-Pesa au Kenya et en Afrique de l’Est, d’Orange Money en Afrique Francophone, de MTN Mobile Money au Ghana et bien d’autres encore… 

Rapport GSMA 2018 sur le mobile money

Déploiement des plateformes de paiements mobiles

Le mobile prend une réelle place dans l’innovation numérique en Afrique. D’après le rapport « GSMA-State-of-the-Industry-Report-on-Mobile-Money » paru en 2018 de la GSMA ( Association d’opérateurs mobiles), l’Afrique subsaharienne compte 132 solutions de paiement mobile locales, l’Afrique du Nord et le Moyen Orient en compte 20. Plusieurs alternatives ont vu le jour en Afrique à l’instar des plateformes de paiements mobiles développées par des start-up de plus en plus ambitieuses les unes que les autres. Focus sur deux d’entre elles :  Wecashup & Wapicash.

1-WeCashUp : c’est une plateforme de paiement mobile universelle qui permet aux personnes non bancarisées en Afrique de payer en ligne avec leurs comptes Mobile Money (paiement mobile) détenus auprès de banques ou d’opérateurs télécoms. Architecture technique de la solution WeCashUp construite sur la Blockchain et dotée d’une Intelligence Artificielle

Présentation de la plateforme WecashUp
Architecture de WecashUp – Entreprenanteafrique.com

2- WapiCash : WapiCash offre une solution de paiement libre de la contrainte de la connexion Internet, incluant les échanges banques vers mobile money et mobile money vers banque, tout en permettant l’interopérabilité entre les différents opérateurs de téléphonie. En plus de l’intelligence artificielle, la start- up travaille déjà à intégrer la cryptomonnaie (monnaie virtuelle) dans ses transactions à venir.

Ecosystème de WapiCash
Ecosystème de Wapicash _ digitalbusiness.africa

On peut dire que le système du mobile money est un accélérateur qui va encore davantage transformer le domaine numérique en Afrique. Car il faut noter que 82% du continent africain est couvert par un service de Mobile Money. L’Afrique est à elle seule 52% des services d’argent mobile dans le monde. L’Afrique connait alors des transformations numériques sans précédent qui transformeront sans aucun doute certaines économies du continent.

Le mobile money: la puissance de la monnaie numérique _ BioLite

Sources

Rapport GMSA 2018

Entreprenanteafrique.com – article WecashUp

Digitalbusiness.africa

la tribune.fr