Florence Haxel: transformation digitale des entreprises et personal branding sur LinkedIn

Aujourd’hui je vous invite à parler de transformation digitale des entreprises et de personal branding sur LinkedIn avec Florence Haxel.

Je l’ai rencontrée il y 6 ans, dans le cadre de mon M1 en Evènementiel à l’ESTHUA d’Angers. Elle assurait des cours de de scénographie & évènements, elle était à l’époque gérante d’une agence de direction et production artistique « La Tribu des Créateurs », et avait déjà créé le réseau « Mes Bonnes Copines ».

Désormais son profil Linkedin affiche « Manager Transformation, Acculturation, Stratégie #Digital #Data #PME – Speaker – Formatrice ».  Elle est d’ailleurs très présente dans mon fil d’actualité : , je l’ai vu récemment animer une table ronde pour Social Builder, ça m’a donné envie de lui poser des questions sur son parcours atypique et son goût pour le #Digital !

Voici la début de l’interview:

De la direction artistique à la transformation digitale il y a un grand écart, qu’est ce qui a motivé ce changement ?

A la base l’idée ce n’était pas la transformation digitale mais le fait de monter un autre projet (en plus de ma boîte de direction artistique) pour créer Mes Bonnes Copines (1er réseau collaboratif féminin), . Ce n’était pas une fin en soi, le digital c’était simplement le support !

Comment t’es-tu formée ?

Je n’ai pas fait de formation digitale particulière, j’ai tout appris en faisant, en montant ce projet de start up. De toutes les façons, le digital, c’est encore un peu le Far West que l’on défriche en expérimentant et en partageant avec d’autres explorateurs. Il ne faut pas trop craindre de se lancer !

C’est vrai qu’il existe aujourd’hui de bonnes formations au digital qui permettent de gagner du temps ! J’interviens d’ailleurs aujourd’hui sur le sujet auprès d’étudiants.  C’est amusant car les étudiants arrivent souvent à ces cours en ayant l’impression de tout savoir déjà, parce qu’ils passent beaucoup de temps sur les réseaux sociaux. Et c’est vrai que ce n’est pas inutile d’avoir les usages.. Mais il leur manque encore souvent la réflexion stratégique. L’usage ne se suffit pas à lui-même….

Vous voulez lire la suite ?

Je vous invite à lire la suite sur mon article Linkedin !

Vous pouvez retrouver ici ma précédente interview avec Stéphanie Gâteau.

Bonne lecture !