Blockchain et NFT : Satoshi Studio et Features Factory des exemples.

En septembre 2018 à Paris, naissance de la start-up Satoshi Studio créée par Nicolas Romero et Cédric Cervantes. Un équipe avec différents profils tels que des  designers, des ingénieurs et des créatifs. Leurs objectifs, proposer des produits haut de gamme, responsable et éthique et faire progresser la transparence dans l’industrie de la mode par le biais de la blockchain avec transparence et responsabilité. Il s’associe à Arianee.org pour construire l’avenir de la propriété de produit de valeurs.

Sneakers de Satoshi studio

Chaque produit Satoshi Studio, utilise la solution du passeport numérique Arianee lui permettant d’avoir une identité numérique unique et être identifié sur la blockchain grâce à un QR code. Grâce au NFT, les propriétaires peuvent avoir accès à des informations telles que les fournisseurs, les matériaux, l’origine, l’authenticité, le modèle et les instructions qui restent avec nos produits tout au long de leur cycle de vie.

Comment ça marche ? Lors de la production, un duplicata numérique de l’article est créé sur la blockchain Arianee dès qu’il est produit par l’usine. Cette identité numérique contient une série d’informations. Le QR Code contient un identifiant unique qui vous permet de transférer la propriété du contrat intelligent vers votre propre portefeuille Arianee.

Satoshi Studio lutte contre les dérives liées à la contrefaçon dans le secteur de la mode. Il propose donc à ces futurs acquéreurs, via Arianee une certification numérique pour les biens de valeur basée sur un protocole de contrat intelligent open source et sur des jetons qui sont géré par une organisation indépendante et participative, sans possibilité de les modifier ou de les corrompre cela favorise la confiance, le respect et la transparence entre les marques et leurs consommateurs.

Une communauté se développe autour de la marque, les NFT permettent à Satoshi Studio de fédérer et engager une communauté à qui on donne une plus grande valeur à leurs produits et créer une expérience physique et numérique qui s’entremêle afin de générer un sentiment d’appartenance.

Une communauté se développe autour de la marque, les NFT permettent à Satoshi Studio de fédérer et engager une communauté à qui on donne une plus grande valeur à leurs produits et créer une expérience physique et numérique qui s’entremêle afin de générer un sentiment d’appartenance.

Le cofondateur Nicolas Romero de Satoshi Studio et Alexandre Frih initiateur et architecte d’Aura la blockchain de LVMH, collaborent ensemble en quête d’innovation et de nouveaux challenges, en lançant en juin 2021, Futures Factory.

Pourquoi la création de Futures Factory qu’elle était le besoin: “Nous avons réalisé que l’un de leurs besoins les plus importants est de créer des liens plus forts avec leur public, d’avoir accès à des opportunités de travail avec des marques et de collaborer avec d’autres designers aux compétences complémentaires.”

Le concept de Futures Factory, expliqué par Nicolas Romero: “ Futures Factory est une communauté de designers et une marketplace de sneakers NFT. Il y aura deux types de produits sur la plateforme : les sneakers 100% virtuelles et les sneakers « Futures » qui seront virtuelles mais également disponibles en format physique. Nous avons rassemblé un collectif de designers, de marques et de passionnés qui ont compris qu’il y avait une opportunité dans le fait de repenser la façon dont on crée des sneakers, les distribue, les collectionne. Futures Factory ne sera pas uniquement une plateforme de vente et d’échange : nous avons bien compris que la priorité pour la communauté est d’avoir un lieu pour découvrir, communiquer et collaborer. Les social features seront très importantes sur FF.”

Grâce à l’utilisation des NFT, la marque peut exploiter une nouvelle approche du temps d’attente comme avec une pré-vente et pourra permettre de financer la production. Cette technologie permet aussi de rendre la collecte de sneakers plus distrayante et de générer de nouvelles interactions entre les marques et les consommateurs.

L’objectif est de construire une plateforme durable, créative et de partage en alliant avec la technologie blockchain, qui va créer de la valeur pour chaque maillon de la chaîne de valeur, où se réuniront des marques, des passionnés en passant par des collectionneurs, pour fédérer une communauté sneakers autour du projet. 

En septembre 2021, Futures Factory réussit une levée de fonds de 2,5 millions de dollars auprès d’investisseurs, voici leurs arguments clés pour convaincre les investisseurs de miser sur eux “Nos arguments principaux sont que le web décentralisé constitue une énorme opportunité pour l’industrie créative et que nous sommes bien placés pour créer une infrastructure, avec les bons outils pour accompagner les designers et les marques. Nous n’avons pas réponse à tout mais nous avons réussi à constituer une belle communauté de designers et de marques, avec qui nous pouvons construire le projet.” 

La vision future de Features Factory: « Nous avons également réalisé que nous pouvions créer de nouvelles opportunités pour les créateurs de sneakers d’exprimer leur créativité, de mettre en valeur leurs compétences et de créer des liens plus forts avec leurs fans. Les fonctionnalités sociales sont aussi importantes que les fonctionnalités de vente/distribution comme le partage des revenus et les redevances. Sur FF, vous trouverez des “baskets virtuelles” que vous pourrez collectionner, imprimer en 3D, jouer dans des jeux vidéo, afficher à vos pieds, ou n’importe où ailleurs en utilisant la réalité augmentée. »

Features Factory à plusieurs ambitions pour le future : 

  • En 2025 obtenir la première place de marché de sneakers digitales et futures sneakers physiques. 
  • 200 créateurs et marques qui collaborent avec Features Factory et auront leurs propres profils.
  • Créer des fonctionnalités pour rendre l’industrie plus transparente autour de la traçabilité et de la circularité.

La première sneakers est une capsule en NFT réalisée pour Futures Factory avec Robert Quach un designer. Il s’agit de la sneakers Helios :

Sneakers de Satoshi studio

En octobre 2021, Features Factory participe à une conférence sur la blockchain Ethereum. Le but était de créer trois paires de sneakers en NFT personnalisées. Sur trois des paires de sneakers, deux arrivent en tête et ont été vendues 9.5 et 8 eth ce qui fait 17.5 eth, environ 70 000 dollars au moment de l’échange.

L’exemple de Futures Factory, montre que l’univers sneakers allié au NFT fonctionne et permet de prendre les atouts de ces deux secteurs pour valoriser toute la chaîne de valeurs. Futures Factory on pour aspiration d’être la référence dans le domaine des échanges entre sneakers et NFT.