Il y a maintenant une semaine, la promotion DMB a eu l’occasion de se rendre au SIDO au Palais des Congrès à Paris.

Le SIDO, qu’est-ce que c’est ?

Le SIDO est leader en Europe sur la convergence des technologies IoT, IA, robotique et XR. Il s’agit d’un rendez-vous qui facilite les rencontres et les opportunités de business : à travers des parcours thématiques qui faciliteront les visites professionnelles, il propose plus de 60 conférences ou workshops qui permettront d’aborder les sujets clefs de la transformation numérique (stratégie d’innovation, optimisation des procédés…)

Le salon en est à sa 7e édition, et il n’a pas fini de surprendre avec ses innovations. En effet, cette année la dynamique SIDO a voulu s’installer dans la capitale, le SIDO Paris a pour ambition d’apporter à la ville un événement Tech & Usages dédiés à la convergence des Technologies IoT, IA, XR & Robotique pour les décideurs stratégies et opérationnels métiers.

En tant qu’étudiante au DMB, ma mission était, en binôme, de me rendre sur les stands du salon à la rencontre des professionnels. L’objectif était de répertorié leur activité, prendre une photo de leur stand pour relayer l’information sur les réseaux sociaux du SIDO, notamment Twitter.

Tout au long de la journée, j’ai donc pu échanger avec des professionnels de différents secteurs, cela m’a permis d’en apprendre plus sur les nombreux secteurs du digital et plus particulièrement sur l’Open Source…

L’Open Source pour les nuls

À l’origine, l’expression « Open Source » faisait référence aux logiciels Open Source. Un logiciel Open Source est un code conçu pour être accessible au public : n’importe qui peut voir, modifier et distribuer le code à sa convenance.

J’ai donc eu la chance avec mon binôme d’être affectée au tout nouveau rendez-vous « Open Source Expérience » du SIDO Paris. C’était donc une première, pour moi, mais aussi pour les exposants.

Je me suis retrouvée plongée dans cet univers qui m’était complètement inconnu auparavant.

Les premiers échanges avec la communauté experte de l’Open Source ont confirmé la richesse de ce secteur, en terme d’innovations dans la transformation digitale, de solutions et d’opportunités business.

Ma première rencontre a été certainement la plus enrichissante : le réseau Libre-Entreprise.

Le réseau Libre-Entreprise regroupe des entreprises dont l’activité est centrée sur l’utilisation et la promotion des logiciels libres. Ces entreprises étendent les valeurs du logiciel libre à leur fonctionnement interne et au fonctionnement du réseau. Ils ont une philosophie de travail passionnante, sans hiérarchie où chaque salarié à son droit de parole, avec une sélection de projets éthiquement corrects. Selon eux, le mouvement du logiciel libre montre que, par le partage de l’information, on peut donner de la visibilité à ses compétences tout en bénéficiant des compétences et de l’expérience des autres. Une société libre doit être contrôlée par elle même ; ce sont les personnes la composant qui la gouvernent démocratiquement. Ainsi les individus s’approprient leur société et en choisissent la finalité.

Plus généralement, ce fonctionnement démocratique permet de changer la façon de penser son activité non comme étant un travail que l’on subit, mais comme un choix.

Afin de mieux comprendre le principe de l’Open Source nous avons également rencontré Linphone, le développeur de solutions de communication par internet, leader des applications open source de voix/vidéos sur IP et messagerie instantanée.

Avec plus de 200 entreprises clientes dans le monde, Linphone et ses composants sont des moteurs d’innovation dans de nombreux secteurs, notamment les télécommunications, les communications sécurisées, les réseaux sociaux, la domotique, la téléprésence, l’IoT, etc. L’équipe d’ingénieurs travaille en permanence sur le projet Linphone pour prendre en charge les dernières versions des plateformes les plus populaires et pour fournir des fonctionnalités avancées de voix/vidéo et de messagerie instantanée.

Leur portefeuille de clients comprend un large éventail d’entreprises, des petites start-ups aux grands groupes mondiaux, et comprend des opérateurs de télécommunications, des opérateurs de réseaux virtuels mobiles (MVNO), des fournisseurs de services Over The Top (OTT), des constructeurs de systèmes d’interphone, des développeurs d’applications sécurisées. , les fournisseurs de logiciels et de services informatiques et les fabricants de matériel informatique.

Les deux entreprises citées dans mon article permettent de mettre en lumière ma journée et de mieux comprendre le fonctionnement et les objectifs de l’Open Source mais je pense également aux autres entreprises avec qui j’ai pu échanger, Wisper, Xivo, FactorFX, BlueMind, PrestaShop, Jeci… En résumé l’expérience SIDO a été très enrichissante, en tant qu’étudiante j’ai pu développer mes connaissances sur un milieu complexe et échanger directement sur place avec les professionels du milieu.