Le salon SIDO a eu lieu les 9 et 10 novembre derniers au Palais des Congrès à Paris. Il fut organisé comme chaque année depuis 7 ans par la société 656 Editions. Cet évènement est dédié à la convergence des technologies IoT, IA, XR et Robotique. Il alterne entre conférences, tables rondes, workshops et showroom. Le SIDO Paris est à destination des professionnels, souhaitant avoir des réponses aux nouveaux défis technologiques et organisationnels auxquels ils sont confrontés. Il a réuni 170 exposants, 180 speakers et a permis la mise en place de 60 conférences. Focus sur les thèmes de la robotique et  de l’Internet des Objets. 

Bannières de présentation du SIDO Paris

Les robots au centre du SIDO 

Sur plusieurs stands, les participants au salon ont pu faire la rencontre de nombreux robots humanoïdes ou non. Introduits petit à petit dans notre quotidien, d’abord dans les usines puis au sein même des foyers, ces engins sont maintenant connus de tous. Et pourtant, ils n’ont pas manqué d’attirer l’attention des visiteurs.

Pepper the Robot

Robot Pepper

Commençons par Pepper, le robot humanoïde programmable créé par SoftBank Robotics et mis en avant lors du salon par Inetum. Celui-ci a la particularité d’être attachant aux yeux du public. D’une part grâce à son design « enfantin » (petite taille et traits d’un jeune enfant -grand yeux, petite bouche-). Et d’autre part grâce aux capteurs qui lui permettent de suivre son interlocuteur du regard. Pour m’être tenue face à lui, c’est assez perturbant d’avoir le sentiment d’être perçue comme un égal par un robot. 

Pepper est complété par une tablette tactile placée sur son torse. Sur cette dernière vous pouvez retrouver différents contenus tels que des jeux, des quizz, des informations sur le robot etc. 

De par son amplitude de mouvement et son design, il est le robot s’approchant le plus d’un humain parmi ceux présents lors du SIDO.

Côté technique, le robot dispose de la reconnaissance vocale de 15 langues différentes dont le français, de modules de perception, de capteurs tactiles, de micros, de capteurs infrarouges, de caméras 2D et 3D mais aussi de sonars.

Reachy

En 2ème place du classement des Tops Robots du SIDO 2021, est nommé Reachy. Le robot humanoïde de l’entreprise Pollen Robotics, une startup bordelaise. Reachy avait également été aperçu lors du salon Vivatech en train de servir le café à ses visiteurs ! Bien que son aspect soit moins humain que celui de Pepper, Reachy est tout de même composé d’un torse, de deux bras articulés et d’une tête rectangulaire rehaussée de 2 antennes. Ce robot fonctionne grâce à la téléopération à distance, il est contrôlé par un humain muni d’un casque de réalité virtuelle et de manettes. 

Robot Reachy

Cependant, il est également possible de prototyper le robot via une application afin qu’il effectue certaines tâches en autonomie. Conçu avec l’intelligence artificielle, la reconnaissance visuelle et vocale, il est capable d’interagir avec son environnement.

En open source totale, il peut vous permettre d’explorer davantage au-delà des frontières de la recherche. S’il est utilisé dans le cadre de soins, le robot peut remplacer l’humain dans l’exécution de certaines tâches mécaniques. Autre exemple s’il est utilisé par une entreprise dans le retail, Reachy peut permettre de créer une expérience client inoubliable. Enfin dans l’éducation, il peut vous permettre de vous démarquer.

CRX et UBBO Expert

Nous noterons également la présence de deux autres robots qui ont fait sensation, chacun à leur manière lors du SIDO.

Robot CRX

CRX

Le robot collaboratif et proche de l’humain de l’entreprise Fanuc. Il s’agit d’un bras articulé particulièrement agile et capable de soulever jusqu’à 35 kilos. Nommée CRX, cette gamme de robots a l’avantage d’être facilement programmable et rapide à mettre en oeuvre. 

Robot UBBO Expert

UBBO Expert

Pour finir, le robot UBBO Expert, proposé par l’entreprise Axyn était lui aussi présent au SIDO. Il a su attirer le regard des visiteurs grâce à son grand sourire. Ce dernier s’utilise généralement dans des établissement de la santé, de l’éducation, dans des organisations et entreprises ainsi que pour les acteurs de l’industrie 4.0. Axyn a donc une vocation de commerce en B2B pour ce modèle. En revanche, la société en propose d’autres tels que UBBO Maker et EDMO qui répondent plus à un objectif de téléprésence et peuvent aussi faciliter les process de communication. 

Internet of Things : thématique phare du SIDO

IoT, ou l’Internet des Objets, c’est l’une des thématiques phares du SIDO et pour cause ! Les objets connectés mêlant intelligence artificielle, réalité virtuelle, et même réalité augmentée, se sont multipliés ces dernières années.

Rtone

Sur l’un des stands, nous pouvions retrouver la société Rtone qui accompagne les entreprises dans la conception d’objets connectés et intelligents. Ils disposent, en interne, des compétences nécessaires pour une conception de A à Z d’un produit, sa maintenance et son industrialisation. 

Rtone a notament collaboré, au niveau de la conception, avec plusieurs grandes entreprises, dont vous connaissez peut-être les produits : 

  • Le gilet airbag de protection de l’entreprise In&Motion : Rtone a retravaillé l’entièreté du design de la In&Box (cerveau du système)
  • La fabrique à histoires de Lunii : Rtone a accompagné les équipes Lunii dans des problématiques de vie série, d’évolution produit et de ses composants
  • La box Enky de Leroy Merlin : Rtone a travaillé sur la programmation de la box afin qu’elle puisse être compatible avec plus d’une centaine de produits

Actronika

À quelques mètres de Rtone, se tenait le stand de la startup parisienne Actronika. Celle-ci présentait lors du SIDO une veste connectée reproduisant les sensations tactiles en situation de réalité virtuelle. De quoi rendre la réalité virtuelle deux fois plus immersive qu’elle ne l’est déjà. 

Comment ne pas faire de parallèle avec le film de science-fiction Ready Player One sorti en 2018 ? En effet, dans celui-ci, l’histoire se déroule en 2045, les gens passent la plupart de leur temps dans un monde virtuel dans lequel ils se retrouvent tous sous la forme d’avatars. Les joueurs sont équipés de combinaisons et de casques afin de rendre l’expérience la plus immersive possible. Chaque sensation tactile, audiovisuelle et même olfactive sont reproduites grâce à la combinaison. 

La veste proposée par Actronika nous plonge un peu plus loin dans le monde virtuel et ajoute une nouvelle dimension aux sensations ressenties par les gamers par exemple. 

Cette première édition du SIDO Paris fut une totale réussite tant pour les visiteurs que pour les exposants. Et l’équipe des organisateurs vous donne d’ores et déjà rendez-vous l’année prochaine pour une nouvelle édition.