Vous n’êtes sans doute pas passé à côté, ce week-end a eu lieu l’événement e-commerce le plus connu : le Black Friday. Les plus grandes marques du monde entier proposent plusieurs jours d’offres exclusives et de remises alléchantes pour attirer le consommateur. Bien pratique pour remplir la hotte du Père Noël à moindre coût ! 🎅

Il vous manque encore quelques cadeaux à acheter ? Rassurez-vous, ce n’est pas terminé ! Pour faire perdurer le plaisir, le Cyber Monday reprend les rennes et propose, lui aussi, son lot de bonnes affaires.

 

1. Un événement très avantageux

Comme l’a expliqué Clara Dallard dans son article dédié à cet événement, le Black Friday entraîne des conséquences considérables sur le chiffre d’affaires des sites e-commerce. En effet, avec le confinement de l’année dernière, le pourcentage des ventes avait significativement augmenté. Cette année, les ventes retail devraient connaître une hausse de 7 à 9 % par rapport à 2020, ce qui représente environ 30 % du chiffre d’affaires annuel du secteur ! 

De manière plus générale, le Black Friday fait partie du « golden quarter », le trimestre doré. Ce terme désigne le quatrième trimestre de l’année qui se démarque comme étant le plus lucratif pour le e-commerce. En effet, les nombreux temps forts qui rythment l’année forment désormais une véritable stratégie : Halloween, le Singles Day, le Black Friday, le Cyber Monday, Noël et le Nouvel An.

2. Une volonté de contrer ce phénomène

Cependant, depuis quelques années, plusieurs enseignes veulent s’opposer à cet épisode promotionnel et dénoncent les répercussions sur l’environnement. Et oui, cette invitation à consommer et à surconsommer représente aussi un weekend noir pour la planète.

3 chiffres clés pour illustrer ces conséquences : 

  • Un immense gaspillage. Plus on commande, plus on renvoie : on estime jusqu’à 30% la part d’invendus et de retours détruits chez certaines enseignes. (source : greenpeace)
  • L’impact carbone des livraisons. 10 fois plus de livraisons la semaine du Black Friday signifie plus de gâchis d’emballage. Sans oublier la multiplication de camions sur les routes ! (source : le monde)
  • Une surconsommation polluante. 86% des personnes changent de téléphone en moyenne tous les 2 ans, même si l’appareil fonctionne encore. Mais seulement 25% des smartphones sont recyclés ! (source : la croix)

Pour le collectif éco-responsable Make Friday Green Again, “consommer raisonnablement est la meilleure variable pour lutter contre le réchauffement climatique.”

 

3. Des alternatives pour tous

Pour répondre à cet impact, plusieurs alternatives ont vu le jour. Parmi elles : le Green Friday, le circular Monday, ou encore le Giving Tuesday.

3.1. Le Green Friday

Le Green Friday a été créé en 2017 et a lieu exactement le même jour que le Black Friday. Ce collectif d’entreprises et d’associations propose aux consommateurs d’adopter un comportement d’achat vert pour contrer cette production excessive et irraisonnée. Plus concrètement : réparer plutôt que jeter, consommer local et en circuit court, utiliser la seconde main, donner, …

Les entreprises qui participent à cet événement doivent accepter plusieurs conditions : reverser 10% de leur chiffre d’affaires réalisé durant ces 24 heures à une association, promouvoir une consommation responsable, ou encore ne réaliser aucune promotion le jour du Black Friday. Diane Scemama, cofondatrice du Green Friday, explique : “chez les adhérents au Green Friday, les prix sont justes toute l’année, donc impossible pour nous de pratiquer des prix à -70 % ».

Et pour aller encore plus loin, le collectif a lancé le “Green Friday Challenge”. Le principe : relever un défi par jour pendant un mois pour changer ses habitudes de consommation et réduire son impact sur l’environnement. 

3.2. Le Circular Monday

Le Circular Monday a lieu, quant à lui, le lundi précédant le Black Friday. Il a pour mission de promouvoir les produits d’occasion, les matériaux recyclés, la location de matériel, ou encore la réparation d’objets, pour encourager l’économie circulaire. Les organisateurs ont créé le #circularmonday pour encourager les participants à poster une photo de leurs actions sur leurs réseaux sociaux. 

Le fondateur de ce collectif révèle que « Contrairement au Black Friday, où il y a une énorme concurrence entre les différents acteurs, nous invitons plus de 400 compagnies des quatre coins du globe et nous faisons en sorte qu’ensemble, ils créent le buzz autour du Circular Monday et de l’économie circulaire ». 

3.3. Le Giving Tuesday

Le Giving Tuesday, littéralement “le mardi du don”, est aussi appelé la “journée mondiale de la générosité et de la solidarité”. Les citoyens, les entreprises et les organisations sont encouragés à offrir des biens, de la nourriture, du temps ou à faire des dons de sang, et à se tourner vers les plus démunis. 

L’Association Française des Fundraisers, qui coordonne le mouvement en France indique qu’”à l’heure où la crise sanitaire a révélé la baisse du nombre de bénévoles dans les associations, l’isolement croissant d’un grand nombre de personnes et l’accroissement de la précarité notamment féminine, ce rendez-vous est plus que jamais nécessaire.

Pour aller encore plus loin, les jeunes, qui ont aussi souffert de la pandémie, ont créé leur propre mouvement : le “Giving Tuesday NextGen”, et visent ainsi à mettre en avant les engagements des 18-25 ans.

 

Ces organismes ne sont pas les seuls à lutter contre l’impact du Black Friday, n’hésitez pas à vous renseigner pour trouver celui qui vous correspond ! 👊