Catégories
Beauty & Cosmetics Blockchain E-transformation du monde innovations NFT Tech & Innovation

Beauté & Blockchain

Beauté & Blockchain

La blockchain vous en avez certainement entendu parler. Cette technologie à tord réduite à la cryptomonnaie trouve également ses applications dans diverses industries, notamment celle de la beauté. Les multiples propriétés de la blockchain lorsque mises à contribution peuvent être source d’une meilleure traçabilité et réactivité au sein des activités des parties prenantes. Découvrez en plus dans cet article.


par MEITE Mazéguéla | Le 31 juin 2021

1. Qu’est-ce que la blockchain?

a) Présentation générale

La blockchain a été mise sur pied par un certain Satoshi Nakamoto, pseudonyme utilisé afin de masquer l’identité d’un individu ou d’un groupe de personnes. Cette technologie a été développée afin de répondre à 2 problématiques principales que sont le manque de confiance et l’intervention d’acteurs tiers dans la transmission d’informations.

Afin de palier à ces problématiques, un registre digital distribué, sécurisé et immuable recense de façon pérenne l’ensemble des transactions de tout ordre effectuées: la blockchain

b) Principe de fonctionnement

Différents acteurs opèrent au sein de la blockchain, notamment les utilisateurs qui émettent des requêtes d’ordre divers. Les données relatives aux requêtes sont regroupées de façon ordonnée au sein de blocs liés les uns aux autres et permettent de répondre à des question du type: qui, quoi, quand, où, combien etc…

Enfin,les membres ou noeuds du réseau blockchain sont en charge de la vérification de la validité des informations renseignées dans le registre. Ils en conservent également une copie. Ils scellent  par ailleurs chacun des blocs sur la base d’un consensus reposant dans le cas du model de la preuve de travail, sur la résolution d’un problème cryptographique complexe nécessitant une certaine puissance de calcul. Le minage est le terme utilisé afin de qualifier l’action de recherche de la solution au problème cryptographique posé. Néanmoins, d’autres models sont actuellement considérés notamment celui de la preuve d’enjeu pour pallier entre autres à la consommation accrue d’énergie induite par le minage. Cependant, ces alternatives considérées possèdent également leurs inconvénients.

Beauté_et_Blockchain_MEITE_Mazeguela
c) Les différentes blockchain

Il existe 4 types de réseaux blockchain:

  • Les blockchain publiques sont accessibles et utilisables par tout utilisateur. Elles peuvent présenter l’inconvénient de nécessité une puissance de calcul importante. 
  • Les blockchain privées ne sont accessibles que par des participants autorisés par l’organisation contrôlant le réseau. Suivant les cas, la confiance entre les participants peut en être renforcée.
  • Les blockchain avec droits imposent des restrictions aux personnes autorisées à participer au réseau et à certaines transactions. Il est à noter que les blockchain publiques peuvent également comporter des droits.
  • Les blockchain de consortium, voient elles, la responsabilité de fonctionnement partagée entre différentes organisations.

La blockchain est donc une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée, et fonctionnant sans organe central de contrôle.

blockchain france

La réduction de la blockchain à la cryptomonnaie, en particulier aux bitcoins, est fréquente. Explorons ensemble différentes applications de la blockchain pouvant être utiles dans l’industrie de la beauté.

2. Des applications dans l’industrie de la beauté.

La Supply Chain

a) Les pain points

La supply chain est sans doute la catégorie dans laquelle la blockchain pourrait être une réelle valeur ajoutée en apportant notamment une meilleure visibilité et traçabilité sur les actions menées par les différents membres du réseau.

Parmi les pain points traditionnellement associés à la supply chain comptent: 

  • La difficulté à recouper l’information et donc à effectuer un suivi diligent de la supply chain, notamment à cause de données incomplètes ou manquantes, ainsi qu’une partie administrative lourde.
  • Le manque de traçabilité induit par un accès limité à l’information relative aux produits (leur provenance, l’impact environnemental associé au sourcing des matières premières, les conditions de travail des cultivateurs, etc…).
  • Le manque de visibilité sur les produits en transit, la situation des fournisseurs ou encore sur les transactions financières. En effet, celles-ci pâtissent de la complexité à faire se répondre instantanément les commandes, les factures et la reception des produits.
  • Le manque de réactivité lié au manque de digitalisation et d’automation de certaines actions afin de fluidifier et accélérer les processes.

De ce fait, il apparaît donc crucial d’être en mesure de rassembler, consolider et gérer l’information tout au long de la supply chain.

b) Des applications utiles de la blockchain pour la supply chain
1. Un registre

L’application de la blockchain en tant que registre peut permettre de pallier à une partie des problèmes en recensant l’ensemble des informations de façon chronologique et horodatée. Ainsi, la blockchain crée de la transparence et favorise la traçabilité

Les organisations professionnelles

Néanmoins, la qualité de l’information ajoutée à la blockchain est primordiale. En effet, dans le cas de données purement déclaratives issues d’organisations qui sont à la fois juges et parties au sein d’un réseau, il est évident que le caractère de fiabilité tant prisé de la blockchain est soudainement compromis. Il n’est donc pas question, dans le cadre de matières premières par exemple, de valider une requête sur simple déclaration d’un fournisseur. Il faut qu’à cette déclaration soit associée une preuve tangible préalablement définie par l’ensemble des membres du réseau. Nous en venons donc à l’importance de la standardisation. Il est fondamental que l’ensemble des parties prenantes parle le même language pour favoriser la visibilité et le recoupage d’information et in fine la fiabilité des données ajoutées à la blockchain.

Par ailleurs, plus le réseau blockchain tend à inclure l’ensemble des acteurs de la supply chain, plus la traçabilité se verra augmentée.

Les consommateurs

En outre, au-delà des bénéfices du côté des professionnels, les consommateurs peuvent également y trouver leur compte. En effet, les consommateurs aujourd’hui attendent des marques davantage de transparence afin d’être en mesure d’effectuer des choix éclairés alignés avec leurs valeurs notamment dans le cadre des cosmétiques. Il sera question pour les consommations de disposer d’informations fiables attestant du fait que les produits soient respectueux de l’homme, des animaux et l’environnement; qu’il s’agit d’un commerce équitable, etc… 

À mon sens, la confiance ne naît pas de la simple mise à disposition de l’information à un public, mais également de la capacité à ce public à interpréter/comprendre l’information & se forger une opinion sans l’intervention d’un tiers. Il est avant tout question de fournir au consommateur les informations dont il a réellement besoin, et non pas de le noyer sous un amas d’informations incompréhensibles car trop techniques. Le fond et la forme ont donc toute leur importance.

2. Les Smart Contracts

Les « smart contracts » ou “contrats intelligents” sont une autre application importante de la blockchain. Ils permettent d’automatiser l’exécution d’engagements contractuels en retranscrivant l’accord des parties prenantes en une programmation informatique codée dans une blockchain lorsque les conditions d’exécution des engagements sont réunies.

En conséquence, l’automatisation apportée par les smart contracts est un moyen d’accélérer les transactions et réduire les tâches pouvant être répétitives.

Les Tokens

Beauté-et-Blockchain-Meite-Mazeguela-Tokens
Image libre de droit

Les tokens sont des assets numériques échangeables sur une blockchain. Ils présentent les avantages inhérents à la blockchain, à savoir: infalsifiables, l’enregistrement de toutes les transactions qui y sont associées dans le registre immuable de la blockchain ainsi que la sécurité associée aux transactions.

Les tokens peuvent être utilisés comme monnaie d’échange au sein d’un écosystème. Dans l’univers de la beauté cette application de la blockchain pourrait contribuer entre autres à l’authentification des avis si chers aux consommateurs. En effet, la propriété programmable des tokens pourrait permettre d’activer les droits à déposer un avis sur un produit B à une personne ayant acheté ce produit au sein de l’écosystème de l’enseigne de beauté (magasins physiques, site web, réseaux sociaux). De ce fait, les personnes ne répondant pas favorablement à cette condition ne pourraient donc pas déposer d’avis.

En revanche, un point de vigilance à considérer est le RGPD, il va donc être crucial de porter une attention particulière aux informations renseignées dans la blockchain de façon à ne pas aller à l’encontre du droit de retrait des consommateurs. En effet, toute information renseignée dans la blockchain ne peut être supprimée.

Ce qui est intéressant avec les tokens est le fait que nous programmons de nouveaux systèmes de valeur, qui n’ont pas à rassembler à de la monnaie.

Dan Finlay, créateur de l’application blockchain Metamask

Les NFTs

Les NFTs ou « Non Fungible Tokens » sont des assets numériques uniques qui ne sont pas interchangeables. Ils ont pour principale utilité de faire état de la propriété d’un bien par un individu. Ce « passeport numérique » peut recenser diverses informations relatives au sourcing, à la fabrication ainsi que l’historique des propriétaires du produit.

Dans l’industrie des cosmétiques il semble de prime abord compliqué d’envisager des applications étant donné que les produits admettent une date d’expiration. Néanmoins, je reste convaincue qu’en considérant une catégorie de produits aussi iconiques que celle des parfums, des opportunités existent pour les marques de luxe notamment.  En effet, les Maisons de luxe peuvent mettre à contribution tout leur savoir-faire tant dans la création de la fragrance que dans le design de la bouteille. L’héritage des Maisons peut également être un excellent véhicule  créatif notamment dans la création du NFT. La capacité d’utilisation de cet asset digital dans des environnements virtuels tels que le gaming et plus largement le metaverse est fortement à considérer. Certaines marques de parfum telles que Look Labs avec sa fragrance « Cyber Eau de Parfum » se sont d’ailleurs essayées aux NFTs.

Beauté-et-Blockchain-Meite-Mazeguela-NFT-Look Labs-Cyber Eau de Parfum
Credit: Look labs – Cyber Eau de Parfum NFT

3) Les clés d’une intégration de la blockchain réussie.

Credit: Capgemini | Blockchain Web Series – Become a game changer for Supply Chain
  1. Demandez-vous si vous avez réellement besoin d’une blockchain. En effet, la blockchain peut apporter des réponses pertinentes notamment à des pain points dans la supply chain. Cependant certains d’entre eux peuvent être résolus sans intégrer cette technologie, coûteuse qui plus est.
  1. Évaluez la capacité de votre organisation à implémenter cette technologie. Déterminez les unités et les personnes qui accompagneront les projets pilotes d’implementation de la blockchain dans votre organisation.
  1. Déterminez votre strategie en fonction de votre position sur le marché et cherchez à engager votre écosystème. Afin de favoriser l’apport de valeur de la technologie blockchain, liez vos essais pilotes aux 3 grandes priorités de vos organisations.
  1. Déterminez les KPIs qui vous permettront de mesurer le succès de vos essais pilotes. Ces KPIs vous donneront de la visibilité sur votre potentiel à atteindre vos objectifs et vous permettront de faire des ajustements au besoin.
  1. Il est crucial de mettre en place un système de cyber sécurité robuste. En effet, l’échange de données est critique pour votre business, en particulier lorsqu’il s’agit d’informations sensibles.
  1. Clarifiez la gouvernance de votre plateforme, qui a accès à quoi, ou pas. Mettez également en place une standardisation au sein de votre écosystème de façon à ce que toutes les parties prenantes parlent le même langage. 
Beauté-et-Blockchain-Meite-Mazeguela-Avatar

Pour plus d’articles sur la BeautyTech, retrouvez-moi sur LinkedIn & Twitter.

MEITE Mazéguéla

Par Mazéguéla MEITE

Actuellement membre du MBA Digital Marketing & Business - Beauty & Cosmetics développé par l'EFAP & IBCBS, en partenariat avec le Hub Institute & la Cosmetic Valley.
Passionnée de beauté et de digital, je me tiens constamment informée des insights consommateurs & des nouvelles tendances dans l'industrie de la beauté et du luxe.
Minutieuse, créative et appréciant sortir des sentiers battus, je porte un intérêt particulier à la Beauty Tech.

Laisser un commentaire