Innovation, Métavers ou encore NFT, l’industrie musicale est à l’aube d’une révolution technologique. Découvrez l’engouement que suscite ces nouveaux sujets 

Qu’est ce que le métavers ? 

Avant de débuter cet article et d’expliquer comment la musique va pouvoir se réinventer grâce au métarvers, il est nécessaire d’expliquer : qu’est-ce qu’un métavers ?

On peut définir le métavers comme étant « un espace partagé virtuel collectif ».

En d’autres termes, c’est un monde parallèle numérique utilisant la réalité virtuelle, dans lequel les utilisateurs disposeront de leur propre avatar et pourront interagir entre eux afin de vivre de véritables expériences immersives (et ce au travers de casque de réalité virtuelle).

À savoir, il y sera notamment possible d’y réaliser des transactions financières comme sur une plateforme de e-commerce par le biais de cryptomonnaies.

Ces univers parallèles étant déclinable à l’infini, n’importe quelle expérience pourra y être vécue.

Les utilisateurs pourront aussi bien se retrouver dans un métavers pour une réunion avec leurs collègues que dans une boutique pour faire du shopping ou encore (et c’est là que ça devient intéressant) se retrouver dans un métavers afin d’y vivre une expérience musicale unique.

Cette fusion entre le monde réel et le monde digital permettra à bon nombre de secteurs de se réinventer et la musique en fait parti.

Qui sont les futurs acteurs du marché ?

Plus d’une centaine d’entreprises faisant partie des géants de la tech, mais pas que, investissent déjà sur ce nouveau marché. On y retrouve par exemple Ubisoft, Tencent, Youtube ou encore Apple. 

De plus petites entreprises comme la start-up française Stage11 ou encore Roar Studio ont réalisé des levées de fonds avoisinant les 7 millions de dollars chacune afin de développer la musique et ses innombrables expériences possibles dans le métavers. Ces entreprises sont épaulées par des fonds de capital-risque (investisseurs spécialisés dans le financement de jeunes entreprises innovantes à haut potentiel de croissance) comme Otium Capital pour Stage11 et Galaxy Interactive pour Roar Studio. 

Petit détail qui son importance, Galaxy Interactive n’est autre que le plus grand fond de capital risque axé sur les espaces de jeux interactifs. Ils ont récemment levé 325 millions de dollars et comptent bien poursuivre leurs investissements dans le métavers dans les prochains mois.

Concernant la start-up française Stage11, elle est spécialisée dans les expériences musicales virtuelles. Elle a pour ambition de réinventer l’expérience musicale de manière interactive en la combinant au jeu vidéo et autres objets numériques. Leurs diverses créations de métavers permettront aux artistes selon leur terme « d’inviter leurs fans à vivre, jouer et co-créer au cœur même de leurs performances et de leurs univers musicaux. »

L’utilisateur ne sera plus un simple spectateur, mais bien un acteur à part entière de l’expérience proposée. Les fans pourront par exemple remixer, éditer et interagir avec les artistes partenaires du projet tel que Martin Garrix, David Guetta ou encore Snoop Dogg.

En ce qui concerne Roar Studio, son objectif est de créer un métavers afin que des musiciens provenant de tout horizon et de tout genre puissent collaborer ensemble depuis n’importe quel endroit dans le monde. Ils aspirent à faciliter les rencontres, faciliter les collaborations et le partage des dernières créations et performances musicales entre les utilisateurs présent dans le métavers.

Quel avenir pour le métavers ?

L’arrivée des métavers peut faire réfléchir et mener à bon nombre de questions. 

On est en droit de se questionner si les métavers ont un réel avenir. On peut se demander notamment quel est l’intérêt de vivre des expériences dans un monde virtuel au détriment de la vie réelle. Et est-ce que la musique à un véritable virage à prendre dans ce nouveau secteur ?

Étant donné que le phénomène du métavers n’en est encore qu’à son balbutiement, je ne pourrais pas vous donner LA réponse qui viendrait sceller le sort de l’industrie.

Toutefois, l’engouement est bien réel. Les investisseurs sont présents. Le métavers tend à évoluer en étroite relation avec les diverses cryptomonnaies (elles aussi en plein essor) et les jeunes générations sont de plus en plus désireuses d’expériences mêlant le réel et le digital.

Les géants de la tech, eux, l’on bien compris. Leur objectif sera d’investir et de séduire des utilisateurs de plus en plus jeunes, en mêlant expérience immersive, unique et authentique (le tout dans un univers digital).

La musique dans le métavers : les prémices 

Les métavers n’étant pas encore développé à 100 %, cela n’a pas empêché certaines entreprises de produire des événements digitaux de haut standing au travers de plateformes de jeu vidéo.

Par exemple, rappelons que le jeu vidéo Fortnite a mis en œuvre un concert virtuel en collaboration avec l’artiste international Travis Scott. Cet événement, premier du genre, à rassemblé pas moins de 27,7 millions d’utilisateurs. 

En plus de la manne financière qu’a généré le concert (plus de 20 millions de dollars dans la poche de M. Scott), l’événement aura marqué à jamais des générations de joueurs grâce à l’expérience inoubliable qu’aura offert ce spectacle. La marque Fortnite aura réussi son paris de devenir le symbole du « futur du divertissement virtuel en live ».

Fortnite et Travis Scott auront ouvert la voie aux concerts dans des univers digitaux. 

Pour exemple, Ariana Grande a réalisé une performance virtuelle rassemblant 78 millions de spectateurs. Lil Nas X, lui, a par la suite réalisé un concert sur Roblox, visionné plus de 30 millions de fois. 

Je n’ai même pas eu le temps de terminer cet article que l’on annonçait déjà l’arrivée d’un concert gratuit de Justin Bieber dans le métavers. Pour les curieux, la représentation sera disponible sur la plateforme de divertissement virtuel Wave, ce 19 Novembre 2021 à 3h du matin heure locale. 

Justin Bieber contrôlera en direct son avatar grâce à une tenue dotée de capteurs de mouvements. Il interprétera son dernier album Justice et proposera une expérience interactive immersive en y intégrant des jeux en live. Cet événement sera le « coup de com » parfait avant le coup d’envoi de sa tournée mondiale en 2022.

Relation entre crypto et métavers

L’attente et la demande d’événements virtuels est bien présente et les retombée économiques sont plus que favorables. 

Comme énoncé en introduction, les cryptomonnaies sont aussi de la partie et notamment les NTF (Non Fungible Token). Cette cryptomonnaie est un certificat d’authenticité numérique. Cela permet d’effectuer des transactions sur les différents marchés de crypto et notamment dans les métavers. 

L’association des NFT au métavers pourra donner lieu à d’incroyables stratégies commerciales et artistiques comme par exemple proposer un concert dans un métavers pour le lancement d’un album uniquement disponible en NFT.

Et dans la vraie vie ?

Pour les plus sceptiques, l’artiste Hip-Hop américain Tory Lanez à misé sur la cryptomonnaie pour la commercialisation de son dernier album. Il a rendu possible l’écoute de ce dernier via l’achat d’un NFT de 1$ (moins cher qu’un disque ou qu’un abonnement de streaming). 

Le résultat ? 1 million d’albums vendus en 57 secondes. Autrement dit, un joli bras d’honneur à l’industrie et autres maisons de disques.

Si vous voulez en apprendre d’avantage sur le métavers, l’article suivant pourrait vous intéresser :

Infographie : Qu’est ce que le métaverse de Meta ?

Le metavers de Facebook va-t-il changer le monde de la musique ?