Souvenez vous, le 16 Novembre 2016 se déroulait à Euratechnologie la #JDMC ou Journée de la Mobilité Connectée, pour l’occasion votre bien aimée Chteam était présente et partageait en live Tweet avec vous les moments forts de cette journée, dédiée à l’innovation et à la mobilité.
Lors de cette journée, la promo’ Lilloise du MBA DMB avait été bluffée par une start up qui présentait ses objets connectés interactifs : Taktus.

Taktus, « Le tactile, le piquant en plus »

C’est en 2010 que les créateurs de la start up Lilloise, Alexandra Lecat et Alexandre Equoy rejoignent l’incubateur d’Euratechnologies avec l’idée de concevoir et réaliser des applications sur les nouvelles interfaces utilisateurs telles que les tables, bornes, murs et tablettes tactiles et gestuelles.
Taktus, en tant qu’agence innovante réalise donc des applications interactives adaptées à ces supports tactiles que sont les tables afin de rendre l’expérience client fluide et attractive. La start up Lilloise a d’ores et déjà conçue et développée des applications pour des tables connectées à la demande d’acteurs régionaux tels que l’office de tourisme de Lens, la Bibliothèque de La Madeleine ou encore Transpole.
Le groupe automobile PSA a quant à lui passé commande pour un mur tactile au sein de leur DS World à Paris. Cet objet connecté intéresse également la distribution spécialisée puisque Leroy Merlin a également équipé quatre de ses magasins de tables, disposant d’une application sur mesure signée Taktus, afin de proposer à leur client une nouvelle façon de se projeter dans leur projet d’aménagement pour leur maison.

Les tables connectées Taktus, comment ça marche ?

Taktus lors de la #JDMC à Euratechnologies - MBADMB

Taktus lors de la #JDMC à Euratechnologies – MBADMB

Ces surfaces tactiles disposent de caméras, placées sous l’écran, qui détectent les gestes. En fonction du programme développé, selon l’usage qu’on souhaite en avoir, des effets se produisent lors de la détection des gestes : on peut donc faire apparaître une vidéo, déplacer des visuels, modifier des couleurs etc… On peut imaginer que ce type de technologie tactile et connectée ouvre le champ de tous les possibles et peut donc être adaptée à de nombreux secteurs pour des usages de tous types !
Par exemple, pour la table conçue et développée pour la Bibliothèque de La Madeleine, si l’on pose un livre sur celle-ci, l’objet connecté va vous proposer des extraits, une vidéo sur l’auteur ou encore des explications sur l’ouvrage lui-même.

HoloLens, le casque de réalité augmenté, un nouvel outil pour Taktus.

Outre les surfaces tactiles interactives, Taktus s’intéresse également à d’autres outils qui permettraient de rendre l’expérience utilisateur encore plus attractive et innovante. Lors de la #JDMC, les étudiants avaient également pu tester le casque de réalité augmentée HoloLens de Microsoft sur le stand de Taktus. Ce casque bluffant intègre au sein même de votre environnement le virtuel, pour une expérience utilisateur encore plus impressionnante, mêlant presque la fiction à la réalité. On peut donc imaginer que Taktus réfléchit au développement d’applications adaptées pour les casques de réalités augmentées afin de proposer un service encore plus interactif et innovant !

Taktus est aujourd’hui toujours à Euratechnologie. La start up dispose également de locaux à Paris.

Retrouvez les sur :

Instagram

Twitter 

Facebook 

Vimeo 

Linkedin