Les villes se responsabilisent et mettent la technologie au service des citoyens. Voici, cinq mesures urbaines qui prouvent que la technologie et le bien-être du citoyen peuvent faire bon ménage !

A la pointe de la technologie utile en Israël

Environ 100 000 habitants ont dorénavant accès à une carte intelligente leur proposant des avantages sur certains événements culturels, ainsi qu’un accès à un compte personnalisé par le biais duquel ils peuvent payer directement leurs factures, être informés des futures fermetures de routes ou des travaux à venir. Cette application leur permet en outre de signaler à la commune d’éventuels bancs cassés ou nids de poules formés sur la chaussée, par exemple. L’appli peut aussi être utilisée pour rechercher des pistes cyclables ou encore des places de parking. Tel Aviv travaille par ailleurs sur le premier moyen de transport par sustentation magnétique, un train aérien et très futuriste comportant plusieurs capsules individuelles.

Une infrastructure de pointe en Espagne

Barcelone est considérée comme l’une des plus grandes « smart city » au monde. En ce qui concerne les transports, elle est particulièrement active. Après avoir analysé les trajets effectués quotidiennement par les habitants, la commune a décidé de repenser entièrement son système de bus. Il est désormais possible d’effectuer 95% des trajets avec une simple correspondance, voire aucune. Les arrêts de bus comprennent des écrans interactifs fonctionnant à l’énergie solaire, et alertent les usagers du prochain passage de bus. Barcelone a également développé une application sur smartphone permettant d’aider les conducteurs à repérer les parkings alentours et d’un système de partage de vélos.

Pour ce qui est du tri, la ville est dotée d’un système automatisé de collecte pneumatique des déchets. Les ordures sont collectées par le biais de tuyaux souterrains, et non plus par camions. Enfin, la capitale catalane utilise l’énergie solaire pour chauffer l’eau depuis près de dix ans déjà.

Un centre des énergies renouvelables en Uruguay

La capitale uruguayenne est ville sur le toit des maisons panneaux solairesla ville possédant sans aucun doute la meilleure qualité de vie. Avec la moitié des ressources énergétiques de la ville provenant d’énergies renouvelables. En outre, la compagnie énergétique détenue par l’État pratique depuis deux ans des tarifs attractifs pour augmenter la part de panneaux solaires dans la production d’énergie. Autre bon point : près de 80% des déchets de la ville sont retraités.

L’appel aux citoyens responsables en Allemagne

Le port d’Hambourg a pour ambition de devenir le premier « port intelligent » au monde. Il s’est donc équipé de capteurs dans le but de s’affranchir de l’un de ses problèmes majeurs : les embouteillages sur les quais. La ville dispose également de capteurs dans les parkings informant les conducteurs de camions, via une tablette, de l’heure d’arrivée de leur livraison et leur permet de voir si un emplacement est libre pour charger la marchandise. De nombreuses applications intelligentes ont également été développées à Hambourg, ainsi que des sites lancés par des citoyens responsables. Par mi lesquels l’application « Leerstandmedler » permettant aux habitant de signaler et localiser des lieux à l’abandon afin de les réhabiliter.

Mais, la France n’est pas en reste avec la lutte contre le gaspillage de l’eau à Montpellier et l’open data « responsable » à Nantes.

Montpellier a développé des détecteurs de fuites d’eau qui, reliés à une application, permettent d’informer les habitants en temps réel sur une éventuelle fuite à leur domicile. Mais les capteurs servent surtout à surveiller le réseau de canalisation dans sa globalité, afin d’éviter la surconsommation dans la ville.

Si Nantes mérite son titre de ville « smart », c’est avant tout pour son open data, plus de 500 données différentes sont en effet ouvertes aux citoyens, par le biais de trois sites internet. Les citoyens en font un usage intensif comme en témoignent les 40 000 téléchargements de données effectués chaque mois par les habitants de la commune. Dotée d’une application réunissant toutes les informations utiles aux habitants de la ville (horaires de bus, d’ouverture des piscines, places de parking disponibles, menus des cantines, etc.), elle leur permet également de suivre les efforts faits par la ville en matière d’environnement et de s’impliquer ainsi dans des actions concrètes pour aider la ville à devenir plus « green ».

Ces initiatives montrent que les technologies utilisées dans les villes n’ont de valeur que par leur capacité à recréer une relation de proximité avec le citoyen, acteur de son propre bien être. La ville intelligente est une composante de la ville du futur, marquée par la technologie et une prise en compte de la dimension humaine.