Qu’est-ce que The Merge ? Tout savoir sur la mise à jour d’Ethereum.

Logo de la blockchain Ethereum.

Créée par Vitalik Buterin en 2015, elle devient la seconde cryptomonnaie la plus importante et a aidé à l’émergence de nouveaux rivaux du Bitcoin. Depuis son lancement, cette blockchain prévoit le passage au Proof of Stake, elle résout les problèmes de scalabilité comme le sharding et en réduisant même l’empreinte énergétique du protocole Ethereum. The Merge est alors l’élément principal de cette transition.

Ethereum (ETH) est une blockchain qui permet à ses utilisateurs de construire une série d’applications décentralisées grâce à des contrats intelligents. Déployés sur une blockchain, ce sont des programmes informatiques irrévocables qui exécutent un ensemble d’instructions prédéfinies. Ces contrats intelligents ne sont plus garantis par le droit, mais directement par le code informatique. Cette méthode sécurise l’ensemble des données en empêchant leur modification ou leur suppression a posteriori. Il est alors possible de retrouver l’intégralité des transactions sur le site Etherscan de façon complète et transparente.

Qu’est-ce qu’Ethereum ?

 

 

Le protocole d’échange en ligne Ethereum est la première révolution majeure en matière de cryptomonnaie après le Bitcoin.
En 2013, Vitalik Buterin, le créateur d’Ethereum, rédige le livre blanc de la blockchain pour y développer ces caractéristiques, et présenter le nouveau concept de smart contracts. L’objectif de ces contrats intelligents est de fixer des clauses prédéfinies à exécuter au sein d’applications décentralisées.
En janvier 2014, pour financer ses recherches, Vitalik Buterin, lance une ICO. La ICO correspond à une levée de fonds dans le secteur des cryptomonnaie. Cette ICO a permis de récolter 31 591 bitcoins et de distribuer en échange 60 millions d’Ether. C’est alors le 30 juillet 2015 qu’Ethereum apparaît officiellement en proof of work. Le sigle ETH correspond à la monnaie Ether.

Tableau du cour de l'ETH par rapport à l'euro.

 Après la création de la blockchain Ethereum, de nombreuse cryptomonnaie en sont alors dérivées.

Ethereum bénéficie de temps de traitement de transaction plus rapide et moins couteux que Bitcoin. Donc la blockchain ne gère pas seulement des monnaies, elle permet le développement d’applications décentralisées comme les emprunts, l’épargne, l’assurance… Elle révolutionne la finance classique avec la DeFI.

Qu’est-ce que “The Merge” sur la blockchain Ethereum ?

 

 

The Merge, signifiant « La Fusion » en français, est la finalité d’un processus enclenché au 1er décembre 2020. Cette méthode est caractérisée par la création de la « Beacon Chain » ancrée au sein du projet de mise à jour Ethereum 2.0 (Eth2). A l’origine, le but était de faire passer le nombre maximal de transaction de 15 à potentiellement plusieurs dizaines de milliers par seconde.
La Beacon Chain représente une caractéristique intéressante. Les transactions ne sont plus validées par le système du Proof of work. Ce système consiste en la résolution de calculs mathématiques permettant la création et la validation de nouveaux blocs.  Nous passons alors à un système de Proof of stake, reposant sur le fait de détenir une certaine quantité d’Ethers.
Aussi vrai que la fusion assure une nouvelle route pour ETH et sa communauté, cette mise à jour fait disparaître les mineurs et leurs cartes graphiques. Depuis La Fusion, il n’est plus possible de “miner” des Ehtereum via le système du Proof of work sur la blockchain.

Schéma explicatif du passage du Proof of work au Proof of stake.

Quels sont les avantages et les inconvénients du merge ?

 

En effet, le Proof of work demande d’énormes ressources énergétiques dû à ses milliers de machines ultra-puissantes qui tournent 24h/24h pour trouver la solution de calculs très complexe. Cela pose un problème écologique, en effet l’empreinte carbone est non négligeable pour une blockchain telle qu’Ethereum. Grâce au Proof of stake, les validateurs sont sélectionnés à l’avance de façon aléatoire et à probabilités égales. Ainsi, la consommation énergétique diminue drastiquement puisqu’il n’y a plus de course au rendement. La fondation Ethereum estime le passage au proof of stake à une réduction de la consommation d’Ethereum de 99,95 %, soit 2 000 fois moins élevées que sa version en Proof of Work.

Le risque majeur du Merge concerne la décentralisation d’Ethereum. En effet, la sécurité est amoindrie puisqu’il est plus facile de prendre le contrôle sur le processus de validation en détenant énormément d’ETH. Les individus les plus riches pourront aisément prendre le contrôle de la blockchain et mettre en péril la fiabilité des transactions.

En conclusion, nous pouvons retenir que The Merge marque un tournant considérable dans l’histoire de la blockchain Ethereum. Ce jeudi 15 septembre 2022 a eu lieu the Merge ! La transition tant attendue s’est parfaitement déroulée. Le destin Ethereum se veut plein d’ambitions et prometteur…