J’ai eu le plaisir d’interviewer Anne Lataillade. Son blog cuisine Papilles et Pupilles se situe dans les trois premières places des blogs culinaires depuis 14 ans. Pour cette femme expérimentée, « le blog de cuisine n’est pas mort. Il a évolué avec l’arrivée d’Instagram et de la société d’image ». Le SEO est est un ingrédient essentiel aujourd’hui.

Papilles et Pupilles blog culinaire Anne Lataillade
Anne Lataillade (crédit photo : Alain Souloumiac)

Naissance du blog cuisine Papilles et Pupilles

La pétillante Anne Lataillade travaillait au départ dans la finance à Bordeaux. Elle a ouvert son blog de cuisine après la naissance de ses enfants qui avaient des allergies alimentaires. Elle cherchait et partageait des informations sur le sans gluten et sans oeuf sur les forums. De fil en aiguille, elle a créé Papilles et Pupilles en 2005. Elle ne s’est pas limitée aux recettes spéciales pour les personnes allergiques. Désormais, sur son blog de cuisine, elle propose des recettes faciles et gourmandes, des informations et reportages sur des produits, des chefs, des restaurants et des voyages culinaires aux quatre coins du monde.

Papilles et Pupilles, « le blog culinaire qui fait voyager »

C’est la baseline du site Papilles et Pupilles. Pour Anne, « Les voyages sont venus naturellement. Je suis allée en Irlande avec Bord Bia, une agence irlandaise, pour connaître l’Irlande côté cuisine et pour voir les producteurs. J’ai trouvé intéressant d’aller sur le terrain, de voyager pour découvrir de nouveaux lieux, préparer et goûter des aliments différents et ensuite d’en parler aux internautes. Cela les intéresse ». Les offices de tourisme contactent Anne pour la gastronomie, les restaurants mais aussi les lieux à visiter. Elle écrit des articles sur la nourriture mais pas que. Elle se met à la place des utilisateurs, des touristes.

Le nombre de visites continue d’augmenter

Depuis 2006, Papilles et Pupilles est classé parmi les blogs les plus influents et fait partie du trio de tête. Le nombre de visites continue de progresser. A l’heure où on ne parle que d’Instagram, les résultats obtenus sur le blog Papilles et Pupilles sont impressionnants :

  • 3 millions de visiteurs par mois en moyenne
  • 6 millions de pages vues par mois en moyenne
  • 3,9 millions de visiteurs en décembre 2019
  • 8,1 millions de pages vues en décembre 2019
  • 322 000 visites sur Papilles et Pupilles sur une seule journée, le 24 décembre 2019

Quel est le secret du blog cuisine Papilles et Pupilles ?

Pour Anne Lataillade, « Les blogs cuisine ne sont plus dans l’air du temps. Ils ont évolué. Instagram est à la mode et inspirationnel. Mais le contenu n’est pas là. Il est sur le blog. Si on se place côté créateur de contenu, la volonté n’est pas de mettre le contenu sur Instagram. En effet, si Instagram décide de fermer le compte, le créateur perd tout. C’est donc dangereux. Le contenu n’est pas référencé. ».

En fait, l’objectif de cette blogueuse est de faire venir les gens sur son site car le contenu lui appartient. Elle utilise Instagram pour créer une proximité, notamment dans ses stories. Les gens réagissent, commentent plus sur Instagram, Pinterest et Facebook. D’ailleurs, sa communauté est très large :

Les visiteurs viennent sur le blog pour voir les recettes. Ils n’arrivent pas tous par les réseaux sociaux mais grâce au référencement naturel, le SEO. Le blog Papilles et Pupilles bénéficie de contenu pertinent, d’un historique, d’une popularité et d’une Page Authority sur Moz de 80. Cet indicateur est révélateur de l’efficacité du contenu. Il est proche de celui de grands sites de recettes comme www.cuisineaz.com (84), cuisine.journaldesfemmes.fr (87).

Comment a évolué le métier de blogueuse ?

« Quand j’ai commencé je ne connaissais rien au SEO. Je me suis formée à Bordeaux en auditeur libre. Je fais beaucoup de veille sur les techniques. C’est ce qui a permis que le blog existe toujours et se porte bien. Au départ, c’était une passion. Je ne pensais pas, comme les autres blogueurs culinaires, qu’on pouvait gagner de l’argent. Mon métier s’est professionnalisé. Cela demande beaucoup de travail » explique Anne. Il faut aussi de la curiosité intellectuelle et une capacité d’adaptation pour continuer de progresser.

Quelle est l’importance du SEO aujourd’hui ?

Plusieurs fois par semaine, Anne vérifie et corrige les liens cassés ou Broken Links, s’assure que les plugins SEO sont bien remplis, répond aux commentaires, retouche les photos, vérifie la Search Console de Google, contrôle la vitesse de chargement des pages. Tous ces points sont essentiels pour être bien référencé par les moteurs de recherche.

Proposer du contenu de qualité pour améliorer le SEO

Les concurrents de Papilles et Pupilles sont des grands sites comme Marmiton, Cuisineaz, l’Atelier des Chefs… Il est donc nécessaire de proposer du contenu pertinent, pas dupliqué, de qualité même quand c’est une publicité. Selon Anne,

« La présence sur les réseaux sociaux peut palier la baisse de trafic sur Google. Mais il faut toujours du contenu qui intéresse les gens. ».

Désormais, le contenu du blog Papilles et Pupilles est plus adapté à Google. Les photos sont toutes verticales pour être plus vues sur Instagram et Pinterest. Le format 5/4 est plus vu sur Instagram que format carré. Afin de soigner son référencement, Anne retravaille en permanence les anciens contenus et les vieilles anciennes.

S’adapter aux changements

Il faut aussi être capable d’anticiper les variations de trafic, notamment en fin d’année au moment où les visites croissent de façon importante. Papilles et Pupilles partage son serveur avec Mercotte que vous avez sûrement vu auprès de Cyril Lignac dans les émissions culinaires de M6 comme Le Meilleur Pâtissier. Mercotte et Anne sont amies : elles ont créé leurs blogs cuisine à la même époque. Elles ont du recul sur les variations de fréquentation des sites.

Anne Lataillade précise qu’elle fait du contenu plus adapté à Google. Ses photos sont toutes verticales pour être plus vues sur Instagram et Pinterest. Le format 5/4 est plus vu sur Instagram que format carré. Elle retravaille les anciens contenus et les vieilles anciennes.

Que vaut la publicité sur le blog ?

Depuis le début du blog, Anne Lataillade refuse les publicités concernant la malbouffe et les régimes. Désormais, la publicité display rapporte très peu. Les billets sponsorisés sont plus intéressants financièrement mais elle fait attention à leur contenu. Elle précise :

« Je sélectionne, je refuse beaucoup. Je fais du sur-mesure afin que ça ait du sens. J’essaie de faire au mieux pour expliquer aux gens. »

Par exemple, en ce moment, elle prépare un Podcast pour la région Aquitaine. Il mettra en valeur toute la chaîne de production de la région. Dans ce cas, elle accepte la publicité car elle a du sens.

Et quel avenir pour le blog cuisine ?

Papilles et Pupilles va très bien et cela grâce au SEO qu’elle travaille quotidiennement. Par contre, beaucoup de blogs n’ont pas su se développer de cette façon. Pour Anne, son blog, c’est sa carte de visite, son CV en ligne.

Elle a enregistré 50 émissions de radio sur des produits de saison pour la radio France Bleue. Vous pouvez retrouver ses chroniques de 3 minutes sur « Le marché d’Anne Lataillade« . A présent, elle travaille pour des châteaux, des syndicats, des offices de tourisme. Elle prépare des recettes et de jolis voyages culinaires en ce moment…

Je tiens à remercier Anne pour cet échange très instructif et sympathique. Si vous aimez cuisiner et/ou découvrir des expériences culinaires, rendez-vous sur son blog cuisine et les réseaux sociaux. Je vous propose aussi de lire ou re-lire mon article sur le plus grand marché de produits frais au monde, le Marché de Rungis.