Catégories
Média, Cinema et Streaming Transformation digitale

Scarlett Johansson VS Disney : La guerre est déclarée

Scarlett-Johansson-VS-Disney-4x

Scarlett Johansson VS Disney : La guerre est déclarée

Devant la montée en puissance des plateformes de streaming, c’est une toute nouvelle industrie du divertissement qui est en train de voir le jour et certains talents sont laissés pour compte. C’est le cas de Scarlett Johansson qui a décidé de ne pas se laisser faire et a porté plainte contre le géant de l’entertainment : The Walt Disney Company.

1 | Black Widow : Le film crash test 

Près de dix ans après son introduction dans l’univers cinématographique Marvel, Natasha Romanoff obtient enfin son origin story mais alors que le long-métrage devait sortir en avril 2020, la pandémie éclate obligeant le studio à décaler sa sortie à de multiples reprises.

Annoncé officiellement pour le 7 juillet 2021, ‘Black Widow’ a eu droit à un traitement particulier puisqu’aux États-Unis le film était proposé à la fois au cinéma et en Premier Access sur Disney+. Concrètement le long-métrage était accessible à tous les abonnés de la plateforme s’ils acceptaient de payer un supplément d’une trentaine de dollars.

Black Widow en Premier Access sur Disney+

Cette nouvelle forme de distribution est extrêmement intéressante pour les studios puisque tous les revenus leur reviennent. Il gère le long-métrage de sa production à sa distribution. Ils limitent ainsi de nombreux intermédiaires comme les exploitants ou les distributeurs qui récupérent traditionnellement un pourcentage des recettes.

Mais ce choix, en plus de ne pas plaire à de nombreux talent, n’est pas forcément plus lucratif. Ces dernières années, un Marvel rapportait au minimum 500 millions de dollars permettant aux acteurs et réalisateurs de percevoir bonus. En comparaison, ‘Black Widow’ n’a rapporté « que » 373 millions de recette soit le plus mauvais résultat depuis 2011. De multiples raisons peuvent justifier ce résultat dont la plus évidente : La COVID.

Mais ce manque à gagner est-il dû uniquement à la crise sanitaire ? Ou pourrait-il être également dû à cette double sortie ? C’est ce que semble penser Scarlett Johansson !

2 | Scarlett Johansson s’attaque au géant du streaming 

Le mois dernier, l’interprète de Black Widow a porté plainte contre la Walt Disney Company auprès du tribunal de Los Angeles au motif que la multinationale n’aurait pas respecté les termes de son contrat.

En effet, d’après ses dires la sortie simultanée de ‘Black Widow‘ en salle et sur ‘Disney Plus’ n’aurait pas été actée en amont et ce serait fait sans sa connaissance, lui faisant perdre au passage environ 50 millions de dollars d’après plusieurs experts.

En réponse à ce dépôt de plainte, la Walt Disney Company a contre-attaqué en cherchant à discréditer Scarlett Johansson. Pour cela, ils ont qualifié la plainte de  »mépris total des conséquences horribles et prolongées de la crise de la COVID-19 à l’international » tout en insistant sur le fait que l’actrice avait déjà reçu 20 millions de dollars pour son travail et qu’elle allait, en plus, recevoir d’autres bonus liés aux ventes Disney+.

Face à cette attaque cinglante, les réactions ne se sont pas faites attendre. De nombreuses voix se sont élevées comme celle de Gabrielle Carteris, la présidente du SAG-AFTRA, un syndicat d’acteurs et autres professionnels des médias, qui accuse la firme aux grandes oreilles de sexisme :

« Disney devrait avoir honte d’avoir recours à des tactiques de dénigrement et d’intimidation des femmes. Les acteurs et actrices doivent être rémunéré(e)s pour leur travail conformément à ce qui a été conclu dans leurs contrats. Scarlett Johansson braque les projecteurs sur des modifications abusives de sa rémunération que l’entreprise tente de faire passer en douce alors que les modèles de distribution changent. […] En outre, nous sommes profondément choqués par le ton sexiste de la réponse de Disney à l’égard de Mme Johansson. Les femmes ne sont pas « insensibles » lorsqu’elles se battent pour un salaire équitable […]. Les femmes sont victimes de l’inégalité salariale depuis des décennies, et elles sont encore plus victimes de commentaires comme ceux qui figurent dans les communiqués de presse de Disney. » 

D’autres mouvements comme Time’s Up, Women in Film et ReFrame ont également répondu avec une déclaration en soutien à l’artiste

« Nous nous opposons fermement à la récente déclaration de Disney qui tente de caractériser Johansson comme insensible ou égoïste pour avoir défendu ses droits commerciaux contractuels. Cette attaque de caractère sexiste n’a pas sa place dans un litige commercial et contribue à un environnement dans lequel les femmes et les filles sont perçues comme moins capables que les hommes à protéger leurs propres intérêts sans faire face à des critiques ad hominem. »

De quoi écorner l’image familiale de Disney… Si bien que le géant de l’entertainment aurait demandé à ce que la suite de l’affaire se fasse à l’amiable et surtout à huis clos, histoire de calmer la débacle médiatique et peut-être aussi de ne pas donner des idées à d’autres professionnels du secteur…

3 | Black Widow : La fin des supers bonus ? 

Le modèle de rémunération des artistes évoluent. Avec le streaming prenant de plus en plus de place au sein des grands studios, les bonus sur recette au box office semble s’éloigner petit à petit. Alors l’air de l’internet TV va-t-elle vraiment mettre fin à cette méthode de financement ? Seul l’avenir nous le dira. 

Par leane-cailliez

Passionnée par le secteur du l'entertainment depuis plusieurs années, vous pourrez me retrouver dans les salles obscures ou sur le web si vous cherchez bien

Laisser un commentaire