Dans la famille des objets connectés, je demande… Le vêtement connecté ! Il y a quelques années déjà, on présentait les vêtements connectés comme une véritable petite révolution. Et pour cause : leur existence même est la preuve qu’on a de plus en plus de mal à se passer des nouvelles technologies (on les porte carrément sur nous au quotidien !). Certains les verront comme des gadgets inutiles, d’autres comme des prouesses techniques. De mon côté, j’ai choisi de vous dresser une petite liste de ceux qui m’ont le plus marqué ces dernières années par leurs caractéristiques surprenantes, et parfois très utiles.

1- Pivot Yoga : l’apprentissage du yoga à domicile

Pivot Yoga - vêtement connecté, blog MBA DMB
Démonstration de Pivot Yoga

Quand j’ai le temps, je pratique un peu de yoga chez moi. Force est de constater qu’il est bien meilleur de suivre des cours avec un professeur plutôt que d’apprendre seule chez soi. C’est en tout cas ce que je pensais jusqu’à ce que je tombe sur la marque américaine Pivot Yoga.

Le but de ces vêtements est de pouvoir pratiquer cette activité chez soi, en apprenant de nouvelles positions, en cinq étapes simples :

  • Mettre les vêtements
  • Choisir le cours de yoga depuis l’application mobile
  • Calibrer l’application en suivant quelques gestes d’échauffement
  • Suivre les mouvements du professeur depuis la vidéo de cours
  • Demander en direct dans la vidéo des précisions sur une position (il suffit de demander « how’s this look ? »)

Tout le long de cette vidéo, un avatar numérique apparaît aux côtés du professeur : il s’agit de votre corps, dessiné par les vêtements Pivot Yoga.

2- Cocouv : le poncho qui sauve les sans-abris

Cocouv - vêtement connecté, blog MBA DMB
Comment fonctionne Cocouv ?

A la suite d’un hackathon organisé à Nice en 2017, plus de 250 personnes ont eu l’idée révolutionnaire de créer un poncho connecté destiné aux sans-abris.

Non seulement ce poncho les réchauffe lors des froides nuits d’hiver, mais en plus, il permet d’évaluer l’état de santé de la personne. Comment ? Les capteurs du tissu indiquent le rythme cardiaque et le taux d’oxygénation dans le sang. Ces paramètres peuvent prévenir d’une hypothermie, et les secours sont alors capables de réagir plus rapidement en cas de besoin.

3- Sound Shirt : la musique à la portée des malentendants

La maison de couture anglaise Cute Circuit est spécialisée dans la mode technologique. En créant Sound Shirt, le défi était de taille : rendre la musique accessible aux personnes sourdes et malentendantes. Challenge accepted.

Grâce à un tissu fait d’étoffe conductrice d’électricité et de 16 capteurs diffusés partout dans la tenue, le son est traduit en sensations sur la peau. En se synchronisant à la mélodie, cette solution haptique (c’est-à-dire complètement tactile) va créer diverses sensibilités en fonction des sons joués : le violon déclenchera les capteurs au niveau des bras, tandis que les tambours vont actionner ceux placés dans le dos. La vidéo de présentation du produit est saisissante.

4- Projet Jacquard : la veste connectée de Levi’s et Google

Projet Jacquard - vêtement connecté, blog MBA DMB
Levi’s et Google designent une veste en jean connectée

Tous les accros au smartphone vont adorer cette veste connectée signée Levi’s et Google. En apparence, cette veste en jean est tout à fait banale (si on exclut le fait que ce soit une veste Levi’s, bien sûr). Mais en vérité, sa manche gauche cache plusieurs capteurs qui permettent de contrôler quelques applications de son smartphone. D’après le site de Levi’s où la veste est commercialisée, vous pouvez par exemple demander les actualités à l’assistant Google, écouter votre musique, prendre des photos à distance, lire vos SMS, utiliser la navigation, etc.

Plus récemment, la fonctionnalité « Always Together » de ce vêtement connecté permet aux plus étourdis de ne plus perdre leur téléphone portable. Si vous vous éloignez trop de votre smartphone, la veste vous envoie une notification.

Point bonus : True Love Tester

True Love Tester - vêtement connecté, blog MBA DMB
Le soutien-gorge « True Love Tester »

Qui dit vêtement connecté dit aussi sous-vêtement connecté ! En 2014, la société japonaise Ravijour crée le soutien-gorge « True Love Tester », qui se dégrafe uniquement en présence de votre bien-aimé(e). Pour se faire, le soutien-gorge dispose de capteurs qui enregistrent la fréquence cardiaque. Ces données sont ensuite transmises à votre smartphone via Bluetooth. Les battements de cœur sont comparés à une base de données afin de déterminer s’ils sont synonymes de coup de foudre. Si tel est le cas, le soutien-gorge s’ouvre automatique. Sinon, il reste bloqué. Il vaut mieux ne pas être un cœur d’artichaut pour porter un tel sous-vêtement !

Ces vêtements sont surprenants puisque leurs fonctionnalités semblent par moments sortir d’un livre de science-fiction. Pourtant, la plupart de ces exemples datent déjà d’il y a quelques années, et la tendance paraît favorable au développement des vêtements connectés. Tantôt loufoques (True Love Tester), tantôt très pratiques (Cocouv), ils posent surtout des questionnements éthiques. Si même nos habits sont connectés en permanence, allons-nous trop loin dans l’intrusif ?

Sources :