En 2017, la ville de Paris s’est vue remettre le prix de la Capitale Européenne de l’innovation par la Commission Européenne. Paris s’est imposé peu à peu en Europe comme un lieu privilégié pour la création et le développement des startups.

Grâce à un effort conjoint des pouvoirs publics et des acteurs privés, la capitale française a réussi à créer un écosystème startup viable, dynamique et attractif reposant sur trois piliers fondamentaux : des infrastructures de travail, du financement et des talents.

Une championne des incubateurs et du co-working

La ville de Paris a permis depuis quelques années, l’émergence d’infrastructures dédiées à l’innovation. Avec plus de 80 espaces de co-working, une soixantaine d’incubateurs et près de 30 Fab Labs consacrés au numérique, Paris a conçu des lieux et un cadre dans lesquels les startups peuvent se développer.

Véritable figure de proue de ce mouvement, l’incubateur Station F a ouvert ses portes aux startups il y a plus de 3 ans. Situé dans l’ancienne Halle Freyssinet dans le XIIIème arrondissement, il peut accueillir jusqu’à 1000 startups : un record mondial. Xavier Niel, son principal investisseur, a voulu servir un de ses projets : « faire de Paris la capitale mondiale des startups ».

Un système de financement de l’innovation en pleine croissance

Une des étapes clés de la vie d’une startup est son financement (levée de fonds ou prêt obligataire). Il permet de nourrir la croissance d’une société grâce au recrutement par exemple. Le réseau de financement parisien est l’un des plus importants en France et même en Europe. Selon le baromètre EY, au premier semestre 2017, 76% des investissement dans des startups ont eu lieu dans la région du grand Paris, la France étant le deuxième pays le plus dynamique en matière de levée de fonds.

Ce réseau est composé :

  • de protagonistes publics comme la BPI (banque publique d’investissement) qui finance l’écosystème grâce à ses investissements et ses subventions
  • de puissants acteurs privés comme les réseaux de Business Angels
  • des fonds de capital-risque (qui se multiplient depuis le début des années 2000).

Une ville qui attire des talents voulant travailler en startup

Pour créer un écosystème fondé sur l’innovation il faut ajouter un troisième ingrédient : des talents. Pour en disposer, deux possibilités existent : les former ou les recruter. La formation a eu ainsi un rôle majeur dans le développement de l’innovation à Paris. Toutes les grandes écoles d’ingénieur ou de commerce de la capitale possède leur incubateur et leur parcours entrepreneuriat. Et cela dans le but de former nos générations à l’innovation. Mais d’autres formes d’enseignement ont aussi émergé comme la fameuse école 42, des bootcamps pour apprendre à coder ou bien les fameux MOOC.

Enfin on a vu de nombreux cadres expérimentés et de jeunes diplômés travaillant à Paris décider de quitter leurs postes dans des grands groupes, des banques ou des cabinets de conseils, afin de se lancer dans l’expérience de l’entrepreneuriat.

Armés de talents, de financement et d’infrastructures dédiées à l’innovation, Paris a maintenant les cartes en main pour incarner la « capitale européenne des startups ».