Le Mobile Money est extrêmement porteur dans la zone de l’Afrique Centrale. Sur les questions de l’encadrement de la fraude, une nouvelle plateforme a vu le jour en 2020 : We Cash Up. Découvrons comment la plateforme répond aux défis du secteur.

Aider les agents Mobile Money

Dans le secteur du Mobile Money, un acteur est souvent oublié : l’agent Mobile Money. Il se situe souvent dans les points de vente. De nombreuses innovations apparaissent grâce à cette économie et c’est dans ce contexte que We Cash Up est créé. 

Cédric Atanga, CEO et Co-Founder de la plateforme, explique que l’application apporte sécurité et confiance au niveau du réseau de distribution. Par “réseau de distribution”, on parle de 2 acteurs :

  • Les grossistes. Ils détiennent les kiosques dans lesquels on effectue les transactions Mobile Money ;
  • Les petits distributeurs, aussi connus sous le nom d’agents. Ils travaillent pour les grossistes et effectuent leur travail dans des zones géographiques spécifiques.

Digitaliser les processus Mobile Money

L’objectif initial est de venir en aide aux petits distributeurs en allégeant et en sécurisant leurs tâches quotidiennes. En effet, ils sont confrontés à des problèmes que personne n’avait essayé de résoudre jusque là :

  • Les agents tapent tous les jours des séquences SSD. Ces séquences similaire à “*123*numéro de téléphone du bénéficiaire*montant*code PIN#” répondent aux besoins des clients. La démarche est mécanique et exécutée sur un nombre de fois infini dans la journée. En plus cela, il y a des risques de mauvaise composition et d’envoi des mauvaises sommes aux mauvais destinataires. 
  • De forts risques de vols ou agressions guettent les agents car c’est par eux que passe l’argent liquide.
  • Les agents calculent longuement les sommes encaissées, ce temps-là n’est pas inclus dans leur temps de travail rémunéré.

D’abord, le CEO de We Cash Up présente la plateforme comme “une passerelle de services financiers tout en un.” L’application propose une facilitation dans l’exécution des transactions.

We Cash Up et Mobile Money

Capture d’écran du site internet. Source : www.wecashup.com

Ensuite, We Cash Up automatise les séquences USSD ce qui facilite le travail de l’agent. “elle automatise, digitalise et sécurise l’ensemble des opérations et la comptabilité des agents à travers un seul terminal ». De surcroit, tout cela peut se faire sans nécessité de connexion internet. Les gens n’ont plus besoin de saisir de longues séquences USSD pour leurs opérations et manipulent beaucoup moins le cash. Elle est simple et les transactions s’exécutent en quelques secondes”.

Quels suites pour la plateforme ?

Pour l’instant We Cash Up est dans une première phase d’adoption au Cameroun, Congo, Tchad, Côte d’Ivoire et Sénégal. Je trouve que cette initiative est à suivre de près car il se pourrait qu’elle se développe très rapidement dans les autres pays d’Afrique. Pour étendre davantage le programme, il faut des fonds d’investissements.

Enfin, dans la lutte contre la fraude, il devient urgent pour les opérateurs Mobile Money de proposer des alternatives pouvant pallier ce manque. On pourrait mettre en place des coffres forts et un système de rotation qui pourrait s’avérer pertinent. De cette façon, même s’il y a vol, la somme que récupéreront les agresseurs sera dérisoire. C’est une solution qui pourrait permettre à toutes les parties prenantes d’enregistrer des pertes minimes en cas de vols.