L’ordinaire d’internet – Le web dans nos pratiques et relations sociales – Fiche de lecture

RTFKT Logo x Body

Fiche de lecture

L’ordinaire d’internet. Le web dans nos pratiques et relations sociales, Eric Dagiral et Olivier Martin

Qui sont Olivier Martin et Eric Dagiral ?

Olivier Martin  est un professeur de sociologie et directeur du CERLIS (Centre de Recherche sur les Liens Sociaux) à la Sorbonne. Ses domaines de prédilections sont la sociologie de quantification, la sociologie des liens numériques et des usages des technologies de communication, et la sociologie des sciences et des institutions scientifiques, notamment des sciences sociales. Il a également été responsable du Master d’enquête de la Sorbonne de 2010 à 2016.

Biographie complète : https://www.cerlis.eu/team-view/martin-olivier/

 

RTFKT Logo x Body

 

Eric Dagiral est un sociologue et maître de conférences à l’Université de Paris, ainsi qu’un chercheur au CERLIS. Il étudie la place et les rôles du numérique dans les sociétés contemporaines à partir d’enquêtes de terrain. Il enseigne également la sociologie du numérique et les méthodes d’enquête quantitatives et qualitatives en sociologie, ainsi que l’analyse de données issues du web.

Biographie complète ici : https://www.cerlis.eu/team-view/dagiral-eric/

RTFKT Logo x Body

Résumé de l’ouvrage

Publié en 2016, en pleine expansion et explosion de l’usage du web dans nos relations sociales, ce livre détaille à travers des enquêtes de terrain le changement au sein de notre société après l’arrivée d’internet.  Que font concrètement les individus d’internet ? Quels en sont leurs usages ? Que le web a-t-il modifié dans leur manière d’intéragir avec les autres ?

C’est ce que cherchent à découvrir les deux sociologues Olivier Martin et Eric Dagiral, à travers onze points détaillant différents usages du web, tels que “ les rencontres en ligne “, “ la mise en scène de l’intimité masculine sur YouTube ”, ou bien “la communication au travail”.

RTFKT Logo x Body

L’ouvrage est donc chapitré selon ces onze points, chacun explicitement délimité par un encadré en début de page. La méthodologie pour argumenter et présenter les chapitres est très diversifiée, plusieurs moyens sont utilisés pour recueillir des informations. En effet, on peut y retrouver des entretiens, des observations, des recueils de données, des enquêtes statistiques ou des recueil documentaire.

Une telle combinaison d’approches sociales apporte de la densité et de la cohérence à chaque article, et lui procure un contenu pertinent et très ludique. Des indications bibliographiques et des liens hypertextes permettent au lecteur de poursuivre et d’approfondir les études s’il le souhaite.

 

Les auteurs cherchent à travers toutes ces enquêtes à justifier l’omniprésence d’internet et  comment il influence nos comportements. Pour eux, il est désormais  primordial de prendre en compte la toile lorsqu’on cherche à étudier des questions sociales.

RTFKT Logo x Body

Mon avis

Né en 2000, je n’ai pas vécu l’arrivée d’internet, je suis né en plein dedans. Je n’arrive que difficilement à imaginer la vie sans cet outil devenu aujourd’hui banal et primordial dans nos relations sociales. 

 Lire cet ouvrage m’a ainsi fait découvrir l’avis d’autres individus sur les pratiques avant et après le web à travers les onzes enquêtes que répertorient les auteurs. La lecture a été très intéressante et fluide. Il y a énormément de contenus, les enquêtes font vraiment le tour du sujet et passent par plusieurs points de vue différents. On a vraiment la place de se faire une opinion sur les différents thèmes abordés, cela ouvre à la réflexion surtout grâce au point de vue de professionnels de la sociologie. Le fait que les auteurs soient des spécialistes apporte énormément de cohérence et rend le tout d’autant plus intéressant. Ils savent de quoi ils parlent.

 On découvre différentes pratiques  liées au web qui ne sont pas forcément les nôtres. Par exemple, un chapitre est entièrement dédié à la création de communautés de femmes faisant du tricot , qui se rencontrent sur des forums. Cela m’a aidé à prendre du recul sur notre époque et sur comment j’appréhende mes usages quotidiens d’internet. 

 De l’autre côté, certains sujets du livre me correspondaient réellement, et me suis senti directement concerné. Comme par exemple, un chapitre dédié aux rencontres en ligne à travers des applications, ou bien des groupes d’amis qui se rencontrent en ligne à travers des MMORPG, ce que j’ai réellement vécu. Il y a également eu un chapitre sur YouTube et sur l’intimité des jeunes garçons se livrant en face caméra sur différents sujets de leurs vies (la sexualité, les filles…) qui m’a beaucoup touché, ayant moi-même reproduit ce sujet là en faisant des vidéos lorsque j’étais au collège

 Je pense que tout le monde peut se retrouver dans cet ouvrage. Il y a forcément un chapitre qui correspond à certaines de ses pratiques sur le web et cela peut-être intéressant d’y jeter un coup d’œil face à des professionnels de sociologie.

Perspective avec un autre ouvrage

Ayant lu différents ouvrages parlant du digital, ce livre m’a fait pensé à un autre livre parlant cette fois-ci de l’avant internet, et de l’importance de la sémiologie dans la société. L’étude des signes a énormément évolué et est toujours très intéressante à étudier. Je parle du livre de Roland Barthes, Mythologies.

Ce livre est un recueil de 53 textes rédigés par Roland Barthes entre 1954 et 1956.

Barthes précise à ce sujet :  « Le matériel de cette réflexion a pu être très varié (un article de presse, une photographie d’hebdomadaire, un film, un spectacle, une exposition), et le sujet très arbitraire : il s’agissait évidemment de mon actualité. »

RTFKT Logo x Body

La manière dont est chapitré cet ouvrage me rappelle celui des deux sociologues. Chaque chapitre décrit une étude précise qui peut nous concerner ou amener à nous faire réfléchir. C’est un ouvrage très intéressant que je recommande également fortement. C’est un ouvrage incontournable du genre si vous étudiez la communication par exemple.