Face à l’accélération de la digitalisation, le marketing d’influence a très vite trouvé sa place parmi les leviers permettant aux Maisons de luxe de gagner en visibilité et en notoriété.

L’émergence d’influenceurs virtuels, également appelés les « fake muses », ne cesse de croître et d’attirer les plus prestigieuses Maisons du secteur du luxe qui semblent prendre le chemin de la réalité virtuelle.

L’arrivée de ces nouveaux acteurs, issus de l’intelligence artificielle, a chamboulé leur stratégie marketing.

 

Mais qui sont-ils vraiment ?

Les influenceurs virtuels sont des personnages complètement fictifs inspirés de personnages de dessins animés, de jeux vidéos, de réels êtres humains et se comportent comme s’ils étaient de vrais humains. Ces personnages virtuels sont des robots, crées de toute pièce par des humains, intriguent et son bluffants de réalisme.

Mais la réalité virtuelle va-t-elle de pair avec les stratégies marketing des Maisons de luxe ? Ce secteur a-t-il raison de faire appel à ce type d’influenceurs ? Tel est le principal défi du secteur du luxe : conserver et cultiver leur prestigieux héritage tout en utilisant le digital pour être dans l’air du temps.

La tendance des influenceurs virtuels ne cesse de gagner en importance et face à une telle médiatisation de ces personnages fictifs, le secteur du luxe s’est fortement intéressé à cette tendance.

 

Pourquoi les Maisons de luxe font-elles appel aux influenceurs virtuels ?

Les influenceurs virtuels ont une communauté très largement composée de millenials, qui représentent 45% de la clientèle de ce secteur. Ces nouveaux acteurs du digital fascinent les internautes, et à la différence des influenceurs humains, ils sont programmés par des logiciels liés à l’intelligence artificielle. Sommes-nous donc sur la voie de la robotisation des influenceurs ?

 

De nombreuses collaborations ces cinq dernières années

La Maison Louis Vuitton a été la première à faire appel à une influenceuse virtuelle et a joué sur l’anti-conformisme pour sa campagne « Series 4 » en 2016.

Lil Miquela, une des influenceuses les plus réputées et la plus rentable a collaboré avec des nombreuses Maisons de luxe comme Prada lors d’un de ces défilés.

Mais aussi, Noonooori, un mannequin virtuel, né en Février 2018 avec Christian Dior et bien d’autres exemples.

 

Se dirige-t-on vers un monde où les Maisons de mode feront-elle défiler des mannequins virtuelles plutôt que des humains ?

Aujourd’hui, le secteur du luxe se bat littéralement pour obtenir un partenariat avec ces nouveaux influenceurs qui sont très performants en terme d’engagement, mais pas que. Ils ont presque offert aux Maisons de luxe, une nouvelle jeunesse sur les réseaux sociaux auprès d’une cible très concernée par ce secteur : les millenials.

Certaines marques sont même en train de réfléchir à développer leur propre personnage virtuel c’est-à-dire entièrement dédié à leur marque.

 

Mais alors, les influenceurs humains seront-ils un jour totalement remplacés par des robots ? Jusqu’où peut aller l’intelligence artificielle ?