Les effets négatifs des réseaux sociaux

Les effets négatifs des réseaux sociaux

Combien de temps passez-vous sur les réseaux sociaux tous les jours ?

L’utilisation quotidienne des applications tels que Facebook, Instagram, Snapchat, ou encore TikTok pourrait avoir un impact directe sur notre santé mentale.

En effet, les répercussions des réseaux sociaux sur le corps humain peuvent être à la fois physique et mentaux. Ils peuvent nous conduire ainsi à changer notre vision de la vie ou encore nous complexer sur notre physique. Bien que les réseaux sociaux ont énormément de points positifs comme l’a si bien expliqué ma camarade Maris Lucas dans son article, il y a énormément d’inconvénients dans l’utilisations de ces réseaux à ne pas négliger. Ainsi, tout au long de cet article,  nous allons découvrir les réels effets négatifs des réseaux sociaux sur notre génération.

  1. Depression et anxiété

Une étude a démontré que le fait d’interagir simplement par messages via les réseaux sociaux peut constituer une addiction. Cette addiction sera par la suite associée à une dépression.

En effet, le fait de rester scotcher à son smartphone et à scroller son écran constitue un cercle vicieux qui peut augmenter l’anxiété et l’isolement social. Ainsi si cette activité est excessive, elle peut conduire à une dépression.

D’ailleurs Instagram à décidé de réagir face à cela récemment. En, effet Instagram incite ses utilisateurs à interrompre volontairement leurs utilisation sur l’application.

Cette nouvelle fonctionnalité “faire une pause” permet de recevoir un rappel de pause au bout d’une certaine durée passée sur Instagram en une seule visite. On peut recevoir ce rappel au bout de 10, 20 ou 30 minutes. « Nous avons changé les options de la « limite quotidienne » pour éviter d’envoyer aux utilisateurs de nombreuses notifications en même temps », assure Meta. Cette fonctionnalité est désormais disponible depuis peu en France.

 

  1. Sommeil malsain

En plus d’augmenter les incidents d’anxiété et de dépression, il s’avère que passer beaucoup de temps sur les réseaux sociaux peut entrainer un mauvais sommeil. En effet, de nombreuses études ont montré qu’utiliser les réseaux sociaux tous les jours a un effet négative direct sur notre cerveau et donc sur la qualité de notre sommeil.

On peut notamment le constater lorsque l’on utilise son téléphone la nuit juste avant de dormir. Etant donné que la santé et le bien-être des adolescents passent en partie par la qualité de leur sommeil, ils doivent donc avoir des nuits reposantes. Il est ainsi conseillé de ne pas utiliser son téléphone directement avant de dormir pour ne pas perturber son sommeil.

  1. Cyberintimidation

Avant l’apparition des réseaux sociaux, l’intimidation envers une personne ne pouvait se faire que dans le monde réel, face à la personne concernée. Cependant, aujourd’hui avec le développement du digital, les gens peuvent désormais intimider les autres en ligne, de manière anonyme ou non.

Alors que les réseaux sociaux facilitent la rencontre de nouvelles personnes, ils permettent également aux internautes malveillants d’harceler les autres. Ces auteurs d’intimidation peuvent utiliser de manière anonyme les réseaux sociaux afin de détruire la vie des autres. En effet, ils peuvent créer de faux profils pour divulguer des informations personnelles et embarrasser ses amis en ligne.

Ces attaques en ligne sont prises très au sérieux maintenant car elles laissent souvent de profondes cicatrices mentales et pousseraient même les gens au suicide dans certains cas. La cyberintimidation peut toucher les enfants mais également les adultes. Tour le monde y est concerné.

La cyberintimidation
  1. FOMO

La peur de manquer (FOMO) est un phénomène qui est né vers le même moment de l’essor des médias sociaux. Il s’agit en réalité d’un des effets négatifs les plus répandus des réseaux sociaux sur la société.

Mais qu’est ce que c’est le FOMO. Il s’agit en réalité d’une forme d’anxiété que l’on peut ressentir lorsque l’on a l’impression de rater des choses en ligne et plus particulièrement d’avoir peur de passer à côté d’une story intéressante ou encore d’un code promo valable seulement pendant quelques minutes. Cette peur est constamment alimentée par ce que l’on vois quotidiennement sur les réseaux sociaux. On parlerait même d’obésité de l’information car aujourd’hui, en raison de la rapidité et de l’efficacité des nouvelles technologies, il est très facile de partager beaucoup de contenu sur les réseaux sociaux. Que faudrait-il donc faire pour ne pas ressentir cet effet de peur? Se déconnecter du monde digital et profiter de la vie réelle.

  1. Image négative de notre corps

Sur instagram particulièrement, la plupart des comptes populaires appartiennent à des personnes ayant un corps parfait, un lifestyle très original et luxueux. Bref la vie de rêve. Exposer sa vie sur les réseaux sociaux peut ainsi créer des complexes dans l’inconscient collectif. En effet, aujourd’hui l’image corporelle est un problème pour tout le monde. A force de voir cela au quotidien, ces images idéalistes et parfaites (selon les normes de la société) peuvent pousser les autres à être mal dans leur peau. Il arrive que beaucoup de personnes se comparent à des photos instagram qui sont en réalité modifié via Photoshop. Certains iraient même prendre comme exemple ses photos d’influenceurs parfaites pour se faire de la chirurgie.