Témoignage d’Anne-Cécile Orgerie

Les Décodeuses du Numérique est une bande dessinée retraçant le portrait de 12 femmes chercheuses, enseignantes-chercheuses et ingénieurs dans les sciences du numérique. Il met en lumière la diversité des recherches en sciences numérique avec l’ambition d’encourager les femmes de s’engager dans ces carrières. 

Publié par le CNRS Editions, l’ouvrage est piloté par l’Institut des sciences de l’information et de leurs intéractions du CNRS (INS2I). Il est croqué par l’illustratrice Léa Castor

Le but de cet ouvrage est de briser les stéréotypes qui peuvent dissuader les femmes d’embrasser des carrières dans les sciences du numérique. 

En effet, les femmes sont encore minoritaires dans ce domaine. Elles dépassent à peine un quart des effectifs. On voit ici tout l’intérêt d’inspirer avec des témoignages.

Elle s’adresse particulièrement aux collégiens et lycéens. 

A travers la BD, les 12 scientifiques évoquent les sujets scientifiques qui les animent, leurs parcours ou encore les difficultés auxquelles elles ont fait face pour effectuer le métier qui les intéressaient. On découvre leurs passions des mathématiques, des robots, de l’écologie aussi ainsi que la diversité des possibilités dans ces domaines en termes de choix de métier. 

La bande dessinée présente les champs que regroupent les sciences du numérique. On y retrouve le “code”, l’intelligence artificielle mais aussi les interfaces humain-machine, la robotique, le numérique frugal, l’analyse d’images ou de sons, la cybersécurité ou encore l’information quantique. Vous pouvez par exemple y découvrir le portrait d’une chercheuse en green computing ou encore une spécialiste de l’intelligence artificielle socio-émotionnelle. 

Les métiers choisis par ces femmes reflètent également les grands enjeux sociétaux actuels comme la préservation de la biodiversité, le changement climatique, la transition énergétique, la santé, ou encore la protection des données personnelles.

La bande dessinée est claire, ludique et est rédigée avec humour. Tout est mis en œuvre pour retranscrire la passion, le dynamisme et la volonté de faire bouger les lignes des 12 femmes. 

Le magazine Binaire a recueilli le témoignage d’une des lectrice, informaticienne : “ J’ai beaucoup aimé ce format original, une BD légère, gaie, basée sur des récits très personnels, pour raconter le monde scientifique.”

La BD a pour vocation d’inspirer et d’encourager les futures et futurs scientifiques à découvrir la diversité des métiers qui sont ouverts à tous les talents. 

Comme le dit une des héroïnes de la BD “Trop de Jean-Pat, pas assez de Nabila, Margot, Samia, Élodie… Pourquoi se priver de la moitié des cerveaux de l’humanité.”

Les Décodeuses du numérique est disponible depuis le 17 septembre 2021 et se trouve en libre consultation sur le site web du CNRS. Des ressources supplémentaires sont accessibles pour les classes, les personnels enseignants, les élèves et toute personne intéressée par le sujet.

Marie Mugler