Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer les satellites ne jouent qu’un rôle infime dans la transmission des communications numériques à travers le monde. En effet plus de 400 câbles sous marins transportent 99% des données, le delta est géré par les satellites.

Depuis 2017 le nombre de câbles n’a cessé d’augmenter significativement, à l’époque le coût était de l’ordre du milliard désormais pour poser un câble le coût est en moyenne de 250 millions de dollars. D’autant plus que la technologie a favorisé la rapidité des flux de données, en passant de 4 à 12 paires de fibres pour les nouveaux câbles.

Les grands opérateurs tels que Orange, se sont divisés les fonds des océans en région pour assurer la maintenance et les réparations des câbles au plus vite. La durée de vie d’un câble est d’environ 25 ans, il s’agit alors de veiller au renouvellement du matériel pour garantir un flux de données intercontinentales plus rapide.

Ces infrastructures méconnues attisent plus de convoitise que jamais entre les états, les services de renseignements et les géants du Net. Ce marché à plus de 2 milliards de dollars progresse très vite entre les acteurs privés et les nouveaux acteurs tels que Google, Microsoft, bientôt Alibaba. Ils souhaitent moins dépendre des télécoms et bénéficier de leurs propres câbles.

Les GAFAM ont pris conscience du potentiel des infrastructures sous marines, et investissent massivement. En effet en ayant leurs propres câbles ils vont obtenir de plus en plus de bande passante pour transmettre plus de contenus, de vidéos …. plus rapidement. Google tire son épingle du jeu par rapport aux autres GAFAM.



A l’instar on apprend que Amazon prévoit de lancer plus de 3000 satellites dans l’espace. Et ceci afin d’offrir l’accès haut débit aux régions les plus reculées et les moins bien desservies. Alors que SpaceX en prévoit 12000.

La conquête des océans et de l’Espace devient des enjeux géopolitiques cruciaux où les Etats-Unis dominent pour le moment ce secteur. Le contrôle des données vaut de l’or de sa transmission à son stockage dans leurs propres data centers. Cette soif de conquête laissera t elle une part du gâteau aux acteurs traditionnels ?


https://www.franceculture.fr/numerique/internet-quand-les-gafam-construisent-des-supercables-sous-les-mers

https://www.colsbleus.fr/articles/11160

https://fr.wikipedia.org/wiki/C%C3%A2ble_sous-marin