leboncoin.fr: exemple de défi pour une digitalisation responsable du marché de l’animal de compagnie

Dans une interview, Le Parisien, du 20 décembre dernier, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, présente le plan du gouvernement pour les animaux de compagnie. Il souhaite notamment lutter contre les abandons en limitant les adoptions et achats « impulsifs ».

Le projet de loi, proposé par le groupe d’études « condition animale » présidé par le député Loïc Dombreval, visant à renforcer la lutte contre la maltraitance animale, sera examiné en première lecture le 26 janvier 2021 par l’assemblée nationale.

Dans ce contexte, il est intéressant d’évaluer le rôle et les responsabilités du site leboncoin.fr qui propose chaque jour plus de 180000 annonces dans sa rubrique « animaux ».

Pour commencer, il semble important de rappeler ce qu’est le site leboncoin.fr, son histoire, ses performances et ses valeurs.

Nous pourrons alors mieux analyser ce qui lui est régulièrement reproché par les défenseurs du bien-être animal, avant d’examiner ses engagements et son implication pour le futur aux côtés des experts concernés.

Par sa place au coeur de la vie des français et son implication via la rubrique « animaux », leboncoin doit contribuer à relever le défi d’une digitalisation responsable du marché de l’animal de compagnie.

leboncoin: de la startup au Groupe

Comme l’indique leboncoin Groupe dans son descriptif de l’entreprise  le site est créé en 2006, avec seulement 2 salariés, « sur le modèle de Blocket, un site suédois, inventé 10 ans plus tôt par un passionné de vide-greniers ». Il a alors vocation à être « une plateforme d’échanges d’un nouveau genre, qui simplifie l’accès à la consommation, privilégie la relation locale et fait du digital un outil au service de tous. »

Dès 2010, avec près de 400000 nouvelles annonces postées chaque jour, les codes des petites annonces papiers « classiques » sont bouleversés. En 2012, avec environ 13 millions de visiteurs uniques par mois, leboncoin devient la 3 ème enseigne privée préférée des français.

Après l’acquisition de sites spécialisés dans les annonces et le lancement d’un programme d’accélérateur de startups, leboncoin devient leboncoin GROUPE, et son actionnaire Adevinta, leader des places de marché en ligne l’introduit en bourse et l’ouvre à la cotation publique à Oslo en 2019.

Suite à un accord pour acquérir eBay Classifieds Group en 2021, leboncoin deviendra le plus grand groupe de petites annonces en ligne au monde.

leboncoin: la stratégie « Responsabilité Sociétale d’Entreprise »

Antoine Jouteau, directeur général leboncoin Groupe, indique dans le descriptif des engagements RSE du groupe, que près de deux tiers des français utilisent leboncoin dans toutes les facettes de leur vie, ce qui implique d’être un acteur exemplaire et de promouvoir des échanges plus écologiques, plus transparents et plus respectueux des individus et de la société.

« Être au coeur de la vie des Français nous donne une grande responsabilité ».

Dans son espace presse, leboncoin rappelle que « 1er site de vente entre particuliers en France », il « est leader sur les marchés de l’automobile, de l’immobilier et de l’emploi. Il est plébiscité chaque mois par 28 millions de visiteurs uniques » selon les chiffres Médiamétire de mars 2019, et qu’il « a été élu 4ème entreprise la plus utile selon les français » dans l’étude utilité 2017 / IFOP – Terre de Sienne. Ces derniers apprécient la richesse de son offre et la facilité des échanges qu’il permet au quotidien.

Risques pour le bien-être animal dénoncés et réponses leboncoin

Sa rubrique « animaux » proposant à la fois des produits et services mais également un grand nombre de ventes ou « dons » d’animaux vivants est régulièrement la cible de vives critiques et pétitions pointant le rôle du site dans le non respect de l’ ordonnance du 7 octobre 2015 relative au commerce et à la protection des animaux de compagnie.

Les points dénoncés sont notamment:

  • les annonces validées en don gratuit alors qu’un prix serait dissimulé en « participation » et affiché dans le texte
  • l’utilisation de faux numéros d’identification
  • l’utilisation de faux numéros de Siren
  • l’absence de certaines mentions obligatoires

Ils favoriseraient les élevages non déclarés, les trafics d’animaux et les adoptions ou achats « peu réfléchis » aboutissant à la hausse des abandons.

Ces derniers seraient parfois masqués en dons, comme le mentionne LCI dans un  article d’août 2019 rappelant que « considéré comme un mauvais traitement, l’abandon d’un animal est puni par la loi d’une peine allant jusqu’à 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende » mais qu’ « on ne peut techniquement pas parler d’abandon concernant les annonces du Bon Coin puisque l’animal n’est pas laissé, livré à lui-même mais confié à un tiers. »

D’après certaines pétitions en ligne sur Mes Opinions, sans cette pratique, les animaux pourraient être plus rapidement pris en charge par les associations spécialisées, favorisant ainsi l’identification et la vaccination, la stérilisation, un bilan vétérinaire, ou leur évitant de tomber à nouveau dans de « mauvaises mains ».

Les arguments contradictoires mettent en avant la multiplication, offerte par les annonces, des possibilités de trouver un nouveau maître et d’éviter une éventuelle euthanasie.

Concernant les trafics d’animaux, le site apparaît régulièrement à la fois comme la plateforme les favorisant et permettant de les pointer du doigt. Citons pelle-mêle, le cas de canaris à Pantin dénoncé dans un article Le Parisien, celui de furets, pigeons, cochons d’Inde et hamsters à Compiègne rapporté par Oise hebdo, ou celui d’un trafic de chiots démantelé relaté par Lorraine Actu.

Questionnée par LCI en aout 2019, l’équipe du site répond que « leboncoin a un statut d’hébergeur de contenu et qu’il ne lui appartient pas de contrôler les informations renseignées par les annonceurs, particuliers ou professionnels, ni de vérifier qu’ils disposent des agréments et/ou autorisations spécifiques pour exercer leur activité. L’utilisateur est responsable de ce qu’il déclare ».

Le contrôle des annonces avant diffusion étant réalisé de façon automatique, par des algorithmes, si une annonce au contenu illicite est passée entre les mailles du filet, elle pourra être supprimée par une équipe dédiée après avoir été signalée par un utilisateur.

Mais le site se mobilise pour lutter contre les ventes illégales d’animaux, en imposant un formulaire de dépôt spécifique pour cette catégorie, plus détaillé et plus strict exigeant la saisie des informations requises par l’ordonnance d’octobre 2015 et en rappelant le contenu. Il travaille avec des organismes tels que le SNPCC (Syndicat National des Professions du Chat et du Chien) pour actualiser le filtrage.

leboncoin structure une véritable stratégie de Responsabilité Sociétale de l’Entreprise (RSE) animée par un pôle interne. leboncoin Groupe affirme qu’être un acteur responsable de l’économie française, c’est tout mettre en oeuvre pour promouvoir les échanges au quotidien, donner une seconde vie aux objets, mettre en relation les gens, créer du lien social, consommer de manière raisonnée, et avoir un impact positif sur la société qui nous entoure.

Nous pouvons imaginer que contribuer à la protection et au bien-être des animaux sera une préoccupation intégrée à l’engagement d’être « une entreprise créatrice de valeur pour la société » et à l’enjeu de « promouvoir des modes de consommation responsables et circulaires ».

Peut-être cela permettra-t-il d’intégrer les bénéfices sur ce thème parmi les indicateurs et chiffres clés, au même titre que ceux pour la protection des données, l’emploi ou l’environnement.

leboncoin s’inscrit dans la démarche gouvernementale en faveur du bien-être animal

Julien Denormandie, commentant lui-même un twitt Le Parisien du 20 décembre 2020 reprenant ses propos « un animal n’est ni un produit ni un jouet », rappelle que « La France détient un triste record. Chaque année, on compte plus de 100 000 abandons d’animaux de compagnie, notamment des chiens et des chats. Il nous faut lutter contre ce phénomène. »

Il explique que « l’on assiste malheureusement souvent à ce que l’on appelle des adoptions ou des achats impulsifs » et explique que le gouvernement table sur « un certificat de sensibilisation obligatoire pour tout adoptant ou acheteur » pour lutter contre ce phénomène.

Ce document, prévu pour une mise en place courant 2021, précisera ce qu’implique l’achat ou l’adoption en termes d’obligations de soins, de vaccination, de nécessité de sortir son animal et du coût financier, et pourra être signé auprès d’un refuge, d’un élevage, d’une animalerie ou d’un vétérinaire.

Le volet « sensibiliser » du plan d’action pour lutter contre l’abandon des animaux de compagnie publié le 21 décembre 2020 sur le site du ministère de l’agriculture et de l’alimentation prévoit, en plus de ce certificat, d’agir sur l’éducation des plus jeunes à la relation Homme-Animal dès l’école élémentaire, d’interdire la vente de chiens et de chats dans des véhicules ambulants, mais également d’encadrer les ventes en lignes.

L’Ordre des Vétérinaires et leboncoin, sous le haut-patronage du ministère de l’Agriculture, proposent une charte d’engagement, également disponible sur le site du ministère, en faveur de la protection et du bien-être des animaux de compagnie faisant l’objet d’une transaction via une plateforme de vente en ligne. Les plateformes, leboncoin en particulier, s’y engagent à collaborer avec les autorités (organisations professionnelles vétérinaires, d’élevages ou associations) afin d’améliorer le contrôle des annonces.

Le volet « organiser et accompagner » prévoit des investissements pour:

  • Investir dans les infrastructures des refuges et associations
  • Contribuer au financement des campagnes de stérilisation des animaux errants
  • Faciliter l’accès aux soins vétérinaires pour les plus démunis
  • Créer un observatoire de la protection animale des carnivores domestiques

Enfin le volet « sanctionner », renforce les sanctions contre la maltraitance animale et étend l’habilitation des contrôles d’identification.

Signataire de la charte avec les experts de l’ Ordre des Vétérinaires , du SNVEL et de l’ AFVAC, leboncoin joue donc son rôle de leader en s’engageant à sensibiliser les vendeurs/donneurs et acquéreurs, promouvoir le bien-être animal, guider le futur détenteur et faire référence.

Cela se traduit par la mise en oeuvre, tout au long de l’année, de 4 actions:

  • Identifier sur la plateforme de vente en ligne une catégorie autonome et dédiée aux animaux

  • Proposer un parcours de dépôt d’annonces conforme à la réglementation

  • Promouvoir un parcours utilisateur pédagogique et responsable

  • Collaborer avec des experts

Remplaçant des petites annonces « papier », leboncoin est devenu un acteur incontournable, mais unique ou référent, de l’adoption et de l’achat d’animaux de compagnie.

Même si la solution radicale, régulièrement proposée, d’interdir cette activité sur ce type de plateformes peut sembler efficace de prime abord, il n’est pas certain qu’elle le soit et que le problème ne soit pas que déplacé.

Le choix, des politiques et des experts, d’utiliser le pouvoir de communication digitale d’un partenaire aussi puissant que leboncoin pour sensibiliser, former et accompagner apparait comme une alternative pertinente et susceptible de porter la cause du bien-être animal.

Pour le confirmer ou non, il sera intéressant de suivre la limitation des dérives constatées et la possibilité, ou non, pour leboncoin d’intégrer des indicateurs sur ce thème dans sa stratégie RSE.