Le 21ème siècle a vu une augmentation fulgurante dans l’utilisation de l’Internet.

La première version du Web étendu, également appelée Web 1.0 ou « read-only Web», avec des pages Web statiques et une conception rendait l’Internet accessible et lisible. La version actuelle du Web, ou Web 2.0, facilite l’utilisation, l’interaction et la compatibilité des appareils. Le Web 2.0 est donc axé sur les utilisateurs et est principalement responsable de la création d’interactions dans les médias sociaux, de communautés en ligne et d’autres collaborations numériques, facilitées en grande partie par des plateformes centralisées.

L’expérience d’Internet a dû être logiquement prise au prochain niveau d’immersion qui est maintenant bien connu sous le nom de Web 3.0. Il s’agit d’une version plus humanisée des applications Internet et offrira des expériences spatiales comparables à celles qui existent dans le monde réel, en permettant des interactions décentralisées entre les utilisateurs. Avec l’amélioration des expériences immersives à l’avenir, le Web 3.0 pourrait finalement brouiller les frontières entre les mondes numérique et physique. Cet objectif sera atteint grâce à la confluence de technologies habilitantes comme, entre autres, la réalité augmentée (RA), la réalité virtuelle (RV), la réalité étendue (XR), l’intelligence artificielle (IA), l’Internet des objets (IoT), le réseautage de pointe, c.-à-d. 5G, chaînes de blocs et apprentissage automatique, etc. Alors que le Web 3.0 traite de la sculpture de l’Internet du futur, le Metaverse est tout sur la façon dont nous allons l’expérimenter.

Alors que le monde entre dans la nouvelle ère numérique, il devient important de comprendre le concept du Metaverse. Certains comprennent que Metaverse est un « réseau mondial de contenu organisé dans l’espace, principalement en 3D ». Il a également été compris plus simplement comme tout environnement numérique simulé vécu par la réalité augmentée ou la réalité virtuelle, qui incarne les concepts des médias sociaux et de la chaîne de blocs. permettre des interactions sociales semblables au monde réel.

Le terme « Metaverse » a été inventé pour la première fois dans le roman de Neil Steven, « Snow Crash » (vous trouverez ma fiche de lecture ici), en 1992, où il faisait référence à une évasion virtuelle pour que les personnages puissent explorer en dehors de la triste réalité. La technologie et l’infrastructure pour donner vie au Metaverse se sont développées régulièrement avec Sensorama, la première machine de RV en

1956; Par la suite, Second Life, le premier projet ressemblant au Metaverse;6 suivi de plusieurs autres plateformes, y compris les offres de RA/RV, a élargi le champ d’application de Metaverse.

Plus récemment, Roblox la plate-forme de jeu avec d’autres Metaverses tels que Decentraland7, Sandbox8, Axie Infinity9, Zepeto10, Space Somnium11, etc. ont seulement amélioré l’introduction de ces technologies. En outre, les expériences n’ont fait que croître avec l’avancement des technologies, des capteurs, des casques intuitifs et des haptiques, élargissant ainsi les applications du jeu et du divertissement au tourisme, aux soins de santé, à l’éducation et au commerce social, entre autres. Produits et services sophistiqués tels que Decentraland pour les rassemblements virtuels et le divertissement, Upland pour le commerce de l’immobilier virtuel, et Sandbox pour le jeu open-world basé sur NFT sont déjà largement utilisés.

Les analystes estiment que le développement du Metaverse aux côtés des technologies AR et VR continuera à créer une vague de nouvelles opportunités et à faire évoluer considérablement les économies numériques, les environnements de travail, et nos expériences dans la société.

Beaucoup d’autres croient que le Metaverse sera la prochaine grande itération d’Internet et qu’il imprégnera largement notre expérience sociale. malgré le peu de clarté et de consensus sur ce que signifie cette nouvelle capacité numérique ou comment elle devrait évoluer en termes de gouvernance. Avec une telle inévitabilité apparente, il est crucial de ne pas laisser cette évolution nous passer silencieusement, et de nous impliquer activement en prêtant attention à son développement et aux conséquences qui en découlent.

Ce qui nous mène à nous poser la question suivante : Qu’est-ce que fait le Metaverse ?

D’après  Jon Radoff (entrepreneur, auteur et web-designer), le Metavers est :

 » la prochaine génération d’Internet : il permet aux créateurs de livrer des expériences connectées et immersives autour d’activités. »

Selon ma compréhension actuelle, deux versions du Metaverse sont acceptées : une plate-forme fermée centralisée dominée par la Big Tech (par ex. Horizon, Oculus, Roblox), ou une décentralisée basée sur des protocoles ouverts et des technologies blockchain telles que la crypto-monnaie, les jetons non fongibles et les organisations autonomes décentralisées (p. ex., The Sandbox, Decentraland).

Stay tuned pour en savoir plus !