À l’ère du quasi 100% digital pour l’industrie de la musique, le modèle économique du marché a totalement changé lors des deux dernières décennies. Plus de CD’s ni de vinyls, place au streaming. Le streaming ? Des plateformes et applications d’écoute de musique en ligne pour les particuliers, disponibles 24/24h, 7/7j, à condition d’un abonnement. Tous les artistes le désirant sont répertoriés sur chaque plate-forme, et met en ligne ses titres pour qu’ils soient écoutés. Ce système peut nous rappeler l’époque de transition entre les ventes physiques de musique et digitales, qui amenaient de nombreux utilisateurs à télécharger illégalement les titres de leurs artistes préférés pour les écouter sur leurs appareils audio. Quels sont aujourd’hui les pays les plus influents en matière de consommation de musique dans le monde ? 

L’Occident surreprésenté 

Quel pays stream le plus de musique ? Les plus gros marchés sont représentés par les classements des top titres. Dans les classements ? Travis Scott, The Weekend, Dua Lipa… Les pays qui comptabilisent le plus de streams ? Etats Unis, Royaume Uni, et… France. En effet il y a une corrélation entre le nombre d’artistes renommés dans les pays, la langue parlée par ceux-ci, l’influence sur l’industrie musicale du pays en question. Par exemple, les Etats Unis sont majoritairement influents au niveau du hip-hop, la France au niveau de la musique classique, ou de la variété française, l’Espagne au niveau de la musique latino, etc. Nous pouvons toutefois analyser une réelle « américanisation » du secteur de l’industrie musicale, malgré l’émergence de certains mouvements affiliés à des pays comme la K-pop en Corée du Sud, qui gagne en influence. 

Sociologie musicale 

La musique a toujours été d’une grande influence dans les pays, les luttes historiques, et même les mouvements de pensée. On peut par exemple penser au mouvement hippie dans les années 70 aux Etats Unis, où la musique représentait le symbole d’une génération contestataire mais pacifique, en désaccord avec les politiques de leurs dirigeants. Au fil des décennies, la musique a été une forme d’expression pour tous, les chanteurs et auteurs devenant des portes paroles des idées pensées par les gens qui n’ont pas de voix publique. Chaque artiste a son propre auditoire, et s’adresse à lui directement. Par exemple en France, 37% des 18-34 ans (source : BFM TV) écoutent régulièrement du rap. Les artistes portent une voie et un message indéniable, positif ou pas, et sont donc des acteurs importants dans les mouvements sociaux actuels. 

Le digital en puissance 

Ce qui es indéniable, c’est que l’ère du numérique a révolutionné entièrement l’industrie musicale. Le « disque de platine » n’est plus qu’une image, une tradition. Maintenant, il faut avoir des streams. En 2018, 66% des français utilisaient leur smartphone pour écouter de la musique. Ce chiffre atteint les 97% pour les 16-24 ans ! En 2021, il y a dans l’Hexagone 20 millions de consommateurs de streaming audio dont 12 millions abonnés aux formules de streaming payantes (un bond de 27 % comparé à 2019).

On peut voir sur le schéma ci-dessus les changements opérés ces dernières années. En 2013, les ventes numériques représentaient environ 1/4 du chiffres d’affaire dans l’industrie musicale, contre 3/4 en 2020. 

À l’heure où les artistes sortent de plus en plus d’albums, Nous pouvons nous demander quel est l’avenir pour cette industrie musicale de la consommation accélérée, et quel rôle jouera la musique dans les prochains mouvements sociaux futurs.