Si communiquer sur internet est devenu une logique pour la plupart des marques la méthode d’utilisation de ce média n’est pas la même pour toutes. En effet les entreprises commercialisant de l’alcool doivent apprendre à se servir des réseaux sociaux et de partage d’une manière plus subtile et ludique pour encourager leur popularité sans trop pousser à la consommation d’alcool.

En effet selon les pays et les mœurs de ces derniers la publicité et la mise en avant d’une marque de bière peut s’avérer compliquée. Le sujet de l’alcool peut par exemple être soumis à une polémique négative (encouragement à la consommation, alcoolisme) mais il est surtout astreint à de nombreuses limites et réglementations. En France les marques sont par exemple réglementées par la loi Evin et ne peuvent établir de campagnes promotionnelles à la télévision ou sur internet, de même les spots contre la consommation d’alcool se multiplient, ajoutez à cela la concurrence vaste entre les marques sur le marché de la bière et vous obtenez une sacrée problématique de communication.

Tous les secteurs ont évolué côté digitalisation, le secteur brassicole également. Dans d’un projet sur la transformation digitale de la bière, j’ai eu le plaisir d’échanger avec Benjamin David, spécialiste en marketing digital au musée Heineken Experience à Amsterdam.

Découvrez l’intégralité de l’interview ici