En 2021, plus que jamais, la tendance du slow content se fait une place au soleil dans les stratégies marketing des entreprises.
Le principe est clair ! Il faut produire moins de contenu, en prenant plus le temps de creuser leurs sujets, leurs angles, pour plaire réellement aux cibles.

“Posez-vous la question : est-ce que cette citation que je poste sert à quelque chose ? Est-ce qu’elle apporte de la valeur ?
Ou est-ce qu’elle sert juste à meubler votre fil d’actualité ?” – Consultant Formateur et Marketing chez Tribe

#1 Le design épuré

Vous l’avez peut-être remarqué ces dernières années : le web deviens de plus en plus épuré. Les plateformes de publication de contenu, comme Notion, mettent en place des environnements graphiques simples. Les sites Internet développent des interfaces orientées frugalité. Ainsi, en 2021, les pages web, infographies ou ebooks comportent très peu de fioritures, et adoptent les fonds blancs ou les à-plats de couleurs. Les contenus se base sur le texte, les mots avec impact, les catchphrases des copywriters de talent.

“En cette fin 2020, les individus en ont assez des rebondissements. Ils désirent revenir au calme, à la sérénité,
à la réassurance”. – Charles Alf Lafon, Content Strategist chez TBWA \ Corporate

En 2020 la vidéo s’est fait une place de choix dans les stratégies de contenu des marques. Ce format, simple à consommer et très apprécié des cibles, a rythmé les vies confinées des audiences, y apportant une touche d’humain qui manquait à leur quotidien.
Et ceci ne peux que se poursuivre en 2021. Pourquoi donc ? D’abord parce qu’elle suit ce concept de Less is More. Finies, les vidéos sur-optimisées, tournées avec du matériel professionnel onéreux, et qui demandent des heures de montage pour un résultat au pixel près.
Place à la spontanéité du format, imparfait d’un point de vue marketing, mais parfait pour l’engagement des cibles, friandes d’authenticité.

Mais les stratégies de contenu de 2021 ne pourront pas non plus se passer de la vidéo, car elle est à la fois engageante pour les cibles, différenciante pour une marque, et fondamentalement recyclable. Vous l’avez peut-être déjà expérimenté : une vidéo marketing contient tellement de messages forts, d’éléments différents, qu’il est aisé d’en faire des transcriptions pour votre blog, des extraits de podcast, des slides PowerPoint pour vos webinars, ou encore des threads Twitter. De quoi animer votre planning éditorial, sans y passer un temps infini !

img_jaquemus

 » La vidéo est un format très humain. Avec le confinement,
on s’est rendu compte qu’on n’a pas besoin d’une équipe de 6 personnes, d’un son parfait, d’un fond aux petits oignons pour produire du contenu de qualité. On peut tout aussi bien utiliser Instagram
ou TikTok pour partager des vidéos plus
instantanées.” – Julia Cames, Senior Marketing Manager chez HubSpot.

Ghita ASKARI