La smart home, la maison connectée et intelligente

Fermer les volets, allumer les lumières ou encore verrouiller son logement via la voix ou à partir de son smartphone paraissait inaccessible il y a encore quelques années. Mais cela est désormais possible grâce aux nombreuses avancées dans le secteur de la domotique. La smart home est en pleine démocratisation et convainc de plus en plus de personnes. Cependant, revenons sur ce que l’on appelle une smart home ? Son fonctionnement avec ses avantages, ses risques et ses évolutions futures ? 

La smart home, c’est quoi ? 

La smart home, autrement dit la maison intelligente, est un concept récent issu des progrès dans le secteur de la domotique. C’est dans les années 1970 que cette dernière a fait son arrivée. Elle permettait de regrouper sur une commande centrale la gestion de nos installations domestiques. Puis, 40 ans plus tard, la smart home a vu le jour : connectée et intelligente via nos smartphones et autres logiciels spécialisés. Elle répond aux attentes et aux besoins des consommateurs en s’adaptant à leur mode de vie, leurs habitudes et en leur facilitant le quotidien. 

Les appareils interconnectés et intelligents bousculent nos habitudes et envahissent notre quotidien. La domotique était à l’origine destinée à trois secteurs : le chauffage, l’audiovisuel et la sécurité. Désormais, ce système concerne d’autres types d’équipements tels que l’assistant vocal, le pèse-personne ou encore le réfrigérateur connecté. Les appareils domestiques garantissent aujourd’hui la sécurité et le bien-être de ses utilisateurs. 

 

Plus de confort et de sécurité grâce à la smart home 

Aujourd’hui, nous voulons pouvoir contrôler notre environnement sans avoir besoin de fournir d’efforts : plus besoin de se lever pour fermer ses volets ou encore éteindre les lumières de son logement. C’est sur cela que repose le concept de la maison intelligente. Au-delà de ça, ce système permet de gérer de manière précise les équipements de notre quotidien. 

Parlons plus précisément du système de sécurité renforcé grâce à la maison intelligente. Il faut savoir que c’est l’une des principales raisons pour lesquelles les français s’équipent en objets connectés. Cette dernière permet de connecter et de gérer son système d’alarme et de surveillance depuis une application via son smartphone ou sa tablette. On peut alors à distance détecter une présence, allumer ou éteindre les lumières, ou encore verrouiller les serrures d’une ou plusieurs portes et fenêtres par exemple. 

 

La smart home pour une économie d’énergie

En plus de gagner en confort et en sécurité, la smart home nous permet aussi de gagner en économie d’énergie notamment en ayant une gestion du chauffage plus précise en harmonisant tous les appareils du logement (thermostats, radiateurs,…). Il est possible de contrôler et régler au degré près la température de son logement, le tout à distance et très simplement. Cela offre donc aux utilisateurs un confort, mais aussi la réalisation d’économies d’énergie sur le long terme. 

 

Les principaux acteurs du marché de la smart home 

La smart home est un marché spécialisé où certains acteurs se démarquent. C’est le cas de Philips avec son système de lumière connectée « Philips Hue ». Il y a également Samsung avec le « smart home protocol » qui repose sur la technologie cloud pour synchroniser l’ensemble des données de la maison. Par ailleurs, les enceintes vocales telles que Amazon Echo, Google Home ou encore Apple HomePod sont aussi des solutions qui permettent de créer une smart home. 

 

Les évolutions à venir de la smart home 

Aujourd’hui, de plus en plus de foyers ont adopté le système de la smart home en s’équipant d’appareils connectés ou encore en pensant dès la construction à un système de domotique intégré. Le concept de la maison intelligente a donc évolué ces dernières décennies pour se centrer sur l’expérience utilisateur et améliorer la sécurité de l’habitation, la facilité de son entretien ou son contrôle à distance. D’ici 2025, une maison intelligente pourra compter jusqu’à 500 objets connectés selon BatiAdvisor. 

Cependant, certains points sont encore à améliorer. Tout d’abord, ces genres de système sont généralement des écosystèmes fermés, c’est-à-dire que cela nécessite d’avoir plusieurs applications différentes pour chacun des objets connectés. Afin d’améliorer l’expérience utilisateur et de garantir un confort et une gestion optimale, il faudrait penser un système unique reliant tous les appareils que nous utilisons. Cela passe par l’aide des grands groupes tels que Google, Amazon ou encore Apple comme c’est le cas de l’Alliance Zigbee. Cette dernière permet d’associer plusieurs modes opératoires entre eux. 

De plus, le coût d’une smart home en repousse plus d’un. L’installation d’un système complet est plutôt complexe et représente plusieurs milliers d’euros. Selon Pierre-Nicolas Cléré, directeur de Connecting Technology et intégrateur domotique, « Les tarifs oscillent entre 5 000 et 50 000 euros selon la complexité et la multitude de périphériques ». Néanmoins, face aux résultats en matière de gestion du chauffage et du système de ventilation notamment, l’Etat a décidé de mettre en place des aides pour financer ces installations. 

 

Vous l’aurez compris, la smart home est la maison de demain.

Pour en apprendre plus sur la smart home et la maison de demain, je vous invite à consulter l’article : La maison connectée : Home, Smart Home ! de Julie Rosinha-Perrin.