Catégories
Actualité e/m Commerce

La mode, la crise sanitaire et une nouvelle manière de consommer

centre commercial, lieu de consommation
Centre commercial

Tendances de consommation

La crise sanitaire a eu un impact sur la manière de consommer et des mesures ont été prises par les entreprises pour adapter leurs moyens de production et l’organisation des salariés.

Le confinement, les restrictions physiques, la fermeture des magasins et la limitation du nombre de clients par lieu a obligatoirement modifié le quotidien des français.

Selon Nielsen ScanTrack, analyste des tendances de consommation et de mesure des achats et comportements des shoppers, le taux de livraison à domicile aurait augmenté lors de cette période de confinement.

La croissance de ce secteur serait jusqu’à 90,2 % en France. C’est le e-commerce qui a été favorable au nouveau mode de vie et au quotidien des français. Le système de click & collecte a été aussi une possibilité offerte pour acheter sans difficulté.

Les engagements des français et une nouvelle manière de consommer

Ensuite, intéressons aux produits achetés en France pendant cette période de confinement. Après s’être penché sur l’étude « zOOms » de l’Observatoire Cetelem liée au coronavirus, faite en mars, avril et en juin 2020, nous apprenons que 58 % des personnes interrogées ont déclaré choisir une consommation plus responsable. 73 % de ceux-ci se concentrent sur leur rythme de consommation jusqu’à remettre en cause certains besoins. Pour 47 %, leurs achats de produits bio a augmenté et 76 % privilégient les produits d’origine française.

Au moment du déconfinement, le nombre intéressant est les 72 % des français interrogés qui envisageaient d’acheter de nouveaux vêtements.

En effet, la période de crise sanitaire a eu un impact sur la manière de consommer des français. Qu’il soit question d’alimentation, de loisirs, de vêtements etc., il ne suffit plus de se concentrer sur le prix et/ou le budget accordé à chaque secteur. La qualité est devenue prioritaire. Alors la provenance du produit, sa création, sa production, les matière première utilisées, son moyen d’acheminement jusqu’à son point de vente, les conditions de travail des producteurs, les éventuels labels ou autres certifications…

Dans le domaine du retail mode, la fast fashion n’a plus le vent en poupe pour les raisons annoncées.

Aujourd’hui, le consommateur devient un consom’acteur. C’est à dire qu’il refuse de subir et décide d’agir. Choisir sa consommation et ne plus se la laisser imposer. Le consom’acteur est un consommateur citoyen.

L’appel au boycott dans la mode

L’exemple le plus actuel est les appels au boycott contre Nike et Apple pour travail forcé des Ouïghours. Les acheteurs de la marque Nike ne cautionnent pas d’acheter des produits créés par un peuple de manière forcée. C’est une nouvelle manière de consommer qui nait.

Max Havelaar France, pointer en terme de combat pour un commerce équitable, respectueux des droits humains et de l’environnement, en partenariat avec d’autres ONG, a lancé cette année un appel à mobilisation pour un pacte mondial qui prendrait en compte les enjeux environnementaux et sociaux. En effet, il serait question de mettre en oeuvre « un revenu vital pour tous les travailleurs du textile à 2030 » de faire respecter leurs droits fondamentaux ou encore de réduire l’impact environnemental de l’industrie.

Selon La Dépêche, 60% des français sont prêts à boycotter les marques qui ne s’engagent pas pour une mode équitable.

La fashion Zero Waste serait-elle l’avenir de la mode ? Est-ce la volonté de la plupart des consommateurs ?

Lien vers mon article précédent: Cruel pancake, quand Hugo ne produit que ce qu’il vend.

Laisser un commentaire