La blockchain au service du transport.

Le transport routier a-t-il raté le train de la digitalisation ? La réponse est contreversé, si les solutions technologiques sont de plus en plus nombreuses dans le secteur (commissionnaires digitaux, technologies supply chain, plateformes de pilotage transport, blockchain…), un fossé se creuse entre les grandes entreprises et les TPE/PME, peu à l’aise avec le monde du digital.

Dans le cadre de mon mémoire de fin d’étude, je me suis penché sur l’impact de la transformation numérique dans le transport de marchandise. En effectuant mes recherches, je me suis rendu compte assez rapidement des nombreux changements qui ont bouleversé une industrie.

Dans cet article, je souhaite revenir sur un l’impact de la blockchain sur l’industrie du transport de marchandise.

Qu’est-ce que la blockchain ?

Définition de la blockchain : la blockchain est un grand livre partagé et inaltérable qui facilite le processus d’enregistrement des transactions et de suivi des actifs dans un réseau commercial. Un actif peut être matériel (une maison, une voiture, de l’argent, un terrain) ou immatériel (propriété intellectuelle, brevets, droits d’auteur, marque). Pratiquement tout ce qui a de la valeur peut être suivi et échangé dans un réseau de blockchain, ce qui réduit les risques et les coûts pour toutes les parties concernées.

Pourquoi la blockchain est importante : les affaires fonctionnent en s’appuyant sur les informations. Plus elles sont reçues rapidement, plus elles sont précises et mieux c’est. La blockchain est idéale pour la diffusion de ces informations car elle fournit des informations immédiates, partagées et totalement transparentes, stockées dans un registre immuable auquel seuls les membres autorisés du réseau ont accès. Un réseau de blockchain peut suivre les commandes, les paiements, les comptes, la production et bien plus encore. Du fait que les membres partagent une vue unique de la vérité, vous pouvez voir tous les détails d’une transaction de bout en bout, ce qui renforce leur confiance et génère de nouvelles efficacités et opportunités.

 

Avantages de la blockchain :

La décentralisation

Aspect fondamental de la technologie blockchain, la décentralisation provient de l’absence d’intermédiaire de confiance lors des transactions, mais aussi du fait que chaque nœud du réseau dispose d’une copie de l’intégralité des données de la chaîne.

Le Bitcoin a en effet été créé en réaction au déficit de confiance envers les institutions financières, après la crise financière mondiale de 2008. Le système monétaire centralisé autour des États, des Banques centrales et des banques privées, avait alors révélé ses défauts majeurs : son instabilité et sa grande fragilité en cas de crise, du fait de l’interconnexion de ses acteurs.

Les transactions de pair à pair et la décentralisation des données protègent donc les utilisateurs d’un certain nombre de maux, tels que :

  • La fragilisation du système,
  • Les situations de monopole et d’hégémonie,
  • Les conflits d’intérêt,
  • La manipulation des cours…

En outre, la décentralisation permet de limiter grandement les frais de transaction (frais de contrôle ou de validation, frais financiers, recours à des tiers rémunérés…).

La rapidité des transactions

La technologie blockchain permet d’effectuer des transactions monétaires entre deux parties de manière bien plus rapide que dans le cadre classique des monnaies fiat. En effet, du fait de l’absence de passage par un tiers, la validation ainsi que l’exécution d’une transaction ne prennent pas plus de quelques minutes ; 10 minutes très exactement sur la blockchain Bitcoin. Lors d’une transaction classique en monnaie fiat, l’opération peut nécessiter plusieurs jours avant d’être finalisée. Les temps de transaction très faibles font donc partie des avantages majeurs de la technologie blockchain.

La fiabilité des données

Enfin, l’un des avantages majeurs de la technologie blockchain est son aspect infalsifiable. Dès lors qu’une donnée est inscrite dans un bloc après sa validation par les mineurs, il est en pratique impossible de la modifier ou de la supprimer. Les informations contenues dans une blockchain sont ainsi d’une haute fiabilité, en plus d’être parfaitement traçables.

Cette fonction de registre immuable peut là encore trouver de nombreuses applications dans le futur, dès lors que des données fiables et inviolables sont nécessaires ; par exemple pour sceller des actes de propriété, ou encore tenir des registres financiers.

La technologie blockchain présente donc de nombreux avantages, qui expliquent largement sa popularité depuis maintenant plus de dix ans. Systèmes décentralisés, stables, sécurisés, permettant les échanges rapides de pair à pair, les blockchains ne sont pas pour autant sans défaut ; leur consommation d’énergie est un exemple majeur. L’avenir nous dira dans quels secteurs d’activité cette technologie trouvera de nouvelles applications…

La sécurité et la stabilité du système

La sécurité d’une blockchain est assurée par ses utilisateurs eux-mêmes, notamment à travers le processus de minage. Celui-ci consiste à contrôler et à valider les transactions effectuées au sein du réseau, en créant ainsi de nouveaux blocs. Le minage nécessite des calculs mathématiques complexes, impliquant notamment des fonctions de hachage, qui demandent une grande puissance informatique.

Par conséquent, les blockchains sont réputées parfaitement inviolables ; le Bitcoin n’a d’ailleurs jamais été piraté depuis sa création. Pour y parvenir, les hackers devraient en effet prendre le contrôle de 51% du réseau, ce qui en pratique est quasiment impossible. Par ailleurs, étant donné que chaque nœud du réseau est en mesure de stocker l’ensemble des données de la blockchain, celle-ci se révèle particulièrement stable. La défaillance d’un ou plusieurs utilisateurs ne peut entraîner le crash de la totalité de la chaîne.

Cette technologie répond-t-elle aux objectifs de ce marché ?

La digitalisation et l’automatisation du secteur

L’un des enjeux majeurs de blockchain dans le transport routier est la digitalisation. Ce besoin de prendre le virage digital s’est avéré incontournable au moment de l’apparition du COVID-19. Cette pandémie souligne l’importance de la dématérialisation.

Plus pratique et plus rapide, elle permet également de limiter les interactions entre les différents acteurs de la Supply Chain (chaîne logistique) de transport de marchandises.

Ensuite, l’automatisation du secteur du transport routier trouve aussi sa réponse dans la technologie de la blockchain. Des logiciels permettent d’automatiser de nombreuses tâches, comme la facturation automatique.

La blockchain assure une digitalisation optimale et une optimisation des processus grâce à la possibilité d’automatiser des tâches chronophages.

Les enjeux de la digitalisation du Transport Routier des Marchandises.

  • Nouveaux besoins : Gestions des transports en temps réel
  • Logiciels : transport management system
  • Blockchain : connectivité, collaboration, registres partagés
  • Traçabilité : signature électronique.

 

La blockchain est une technologie qui permet des échanges de données rapides et sécurisés, sans mettre en péril les données d’une entreprise ou d’une personne physique.

Utiliser ce système offre donc sécurité, fiabilité et transparence, tout en simplifiant la digitalisation du transport routier des marchandises.