Dans le secteur de la Fintech, l’année 2021 était très attendue en progression après une année 2020 marquée par le début de la crise sanitaire. Avec 740 millions levés en 2020, l’objectif logique était de dépasser pour la première fois le milliard d’euros de fonds levés pour la Fintech française. Mais 2021 aura été bien au-delà des attentes, avec des financements qui ont dépassé 2,6 milliards d’euros. 

Une Fintech, quésaco ?

Une Fintech est une entreprise qui développe une technologie numérique innovante pour optimiser un service financier. Le terme de Fintech date des années 80 et provient de la contraction des mots finance et technologie. Elles peuvent offrir leurs services financiers et bancaires aussi bien en B2B qu’en B2C. Les nouvelles tech ont permis la création de nouveaux marchés de niche où les start-up ce sont lancées comme le crowdfunding par exemple.

Pourquoi un boom si soudain ?

Les Fintech sont basées sur une approche disruptive des univers bancaires et financiers. Leurs produits sont généralement très personnalisables et s’adaptent très facilement aux demandes de plus en plus complexes des clients. En effet, ces derniers souhaitent aller au plus simple grâce à des outils toujours plus intuitifs.

C’est la raison pour laquelle les investisseurs croient en la Fintech et n’hésitent plus à réaliser des opérations aux sommes impressionnantes.

Infographie de la fintech française sur l'année 2021

2,6 milliards d’euros de fonds levés. Un montant impressionnant qui représente une augmentation de 253% des levés par rapport à l’année 2020 avec 92 opérations contre 59 en 2020. 2021 voit l’émergence d’un groupe de 5 Fintech réalisant des opérations supérieures à 150 millions d’euros : Qonto (400M€), Ledger (312M€), Alan (185M€), Shift (183M€) et Swile (173M€).

    • Qonto est une entreprise française de services financiers destinée aux entrepreneurs et petites entreprises.
    • Ledger est une start-up française qui conçoit et commercialise des portefeuilles de cryptomonnaies physiques destinés aux particuliers et aux entreprises. 
    • Alan est une entreprise française d’assurance santé, « indépendante » et « 100% en ligne » 
    • Shift Technology est une start-up française qui développe une plateforme de détection des déclarations frauduleuses aux assurances
    • Swile est une entreprise française émetteur de titre restaurant utilisable grâce à une carte à puce.

 

Un panel de licornes au sein de la Fintech française

La France possède enfin ses premières licornes de la Fintech. Ce sont des start-up, non cotées en Bourse mais valorisées plus d’un milliard de dollars. Nous en comptons 6 : Alan, Qonto, Ledger, Lydia, Shift et Swile. Les fonds récoltés vont permettre leur développement sur de nouveaux territoires, à l’international.