Suite à la disruption d’internet, la transformation digitale est une étape inévitable pour les entreprises. S’adapter aux changements, optimiser ses actions, anticiper les nouvelles tendances, voilà le rôle des entreprises qui souhaitent évoluer et s’adapter aux besoins du marché. En 2016, Vincent Ducrey et Emmanuel Vivier dévoilent leur tout nouvel ouvrage : le guide de la transformation digitale. Ce livre a pour but d’aider les entreprises à mener au mieux leur transformation digitale. Observons ensemble une étape cruciale qui constitue un chapitre à elle-même, les 6 chantiers de la transformation digitale.

1. Le Leadership

C’est le premier chantier énoncé dans le guide de la transformation digitale : le leadership. Le leader doit écouter les clients, le marché et capter les nouvelles tendances. Et la première étape de ce chantier consiste à auditer pour trouver comment résoudre les problèmes des clients. Ensuite il doit planifier des stratégies et de nouveaux business model à mettre en place au sein de l’entreprise. Ici, on peut se donner des objectifs SMART. La troisième étape consiste à tester pour s’assurer que l’action est viable, utile, rentable. Différents types de tests : le test & fail, le POC : la preuve du concept ou encore le MVP : Minimum Viable Product. Une fois que les tests sont réalisés, il s’agit alors de déployer la stratégie tout en étant présent et à l’écoute de son équipe. Enfin, la dernière étape consiste à optimiser. Anticiper les prochains changements, se diversifier, … Ainsi, le leader doit mener la bataille, tout en étant à l’écoute de son équipe et en procédant par test afin de mettre les meilleures actions en place.

2. La culture

En ce qui concerne la culture, il s’agit tout d’abord de définir quelle est-elle. Quelle est la raison d’être de l’entreprise, ses valeurs, ses rituels et pratiques. Ensuite, une fois que cette dernière est définie, on va à planifier en réétudiant les compétences de l’organisation. On parle alors de compétences d’analyse, technique, de création, relationnelle, ou encore de management. La troisième étape consiste à tester. Pour cela, on peut revoir le process de fonctionnement et mettre en place de nouvelles méthodes comme la méthode SCRUM ou le management agile. Une fois que l’on a testé, on peut alors déployer. Le déploiement passe par la formation et le suivi des employés. Ainsi, la transformation digitale d’une entreprise commence tout d’abord par ses employés. C’est pour cette raison qu’ils doivent être formés mais aussi écoutés et suivis.

3. La technologie

Tout d’abord, il faut commencer par auditer ce qui existe sur le marché et ce que l’entreprise possède. Ensuite, on planifie en rapprochant le DSI du business. On met en place une hiérarchie horizontale, un leader de groupe et des responsabilités partagées. Comme dans tout chantier, on teste ensuite. Et si ces derniers s’avèrent concluants, on peut aller déployer en utilisant le cloud, le SAAS et les objets connectés. Bien évidemment, le chantier de la technologie évolue très vite. Il faut donc miser sur les technologies véritablement pertinentes pour l’entreprise et être à l’affut des nouveautés.

4. Données

De quelles données dispose l’entreprise, comment sont-elles utilisées, qui s’en charge… voici un premier audit pour ce chantier. Une fois l’audit effectué, il s’agit alors de planifier en centralisant la donnée grâce à l’omnicanal. On teste ensuite en prenant en compte la loi sécurité. On déploie alors par le biais de la donnée utile et on optimise grâce au big data et à l’anticipation des nouvelles tendances en terme de données.

5. XP client

Faire un état des lieux de l’expérience client est la première chose à faire. Il s’agit alors d’étudier toutes les situations possibles. Ensuite, on planifie quels contenus, quels services quelle expérience peut-on mettre à disposition du client. On teste alors ces nouveaux formats. S’ils sont pertinents, on peut alors les déployer grâce au médiaplanning omnicanal (achat media payant, média propre, media obtenu). Et enfin, selon les retours du public, de l’utilisateur, il est bien évidemment toujours possible d’optimiser ses campagnes.

6. Mesure

Quelles sont les bonnes pratiques en termes de mesure ? Quels KPI (indicateurs de performance) utilise l’entreprise ? C’est la partie audit. Ensuite on planifie en mettant en place différents types d’objectifs comme les objectifs marketing par exemple. On peut alors tester les différents indicateurs de performance. Et s’ils sont efficace, on déploie aux stratégies. Bien évidemment, ces indicateurs peuvent être améliorés ou abandonnés ou optimiséS.

Vous l’aurez compris, la transformation digitale est un long chemin à parcourir pour une entreprise. Mais une fois que celui-ci est engagé, les effets pour l’entreprise seront d’autant plus voyant et satisfaisants.