Le E-learning  trouve son origine dans la méthode d’apprentissage par correspondance. On dit que c’est le premier cours d’apprentissage à distance. Les concepts sont restés les mêmes tout au long de l’histoire, mais les supports se sont multipliés avec le développement de la technologie. L’évolution de l’enseignement à distance peut être décrite comme une méthode pédagogique qui utilise des moyens de communication pour fournir du matériel pédagogique sans aucune contrainte géographique.

Le E-learning est un concept révolutionnaire

Le E-learning  est née en 1981 avec la naissance de l’ordinateur  personnel. En anglais, avec le préfixe « e » pour web, numérique, ou cyber et « learning » pour apprentissage. Le E-learning, signifie littéralement : formation sur internet. L’expression e-learning désigne à la fois des technologies nées de l’Internet pour la formation et une approche pédagogique les utilisant. 

Le E-learning tire son intérêt du fait que l’on peut apprendre à son rythme, des contenus pédagogiques sur des sujets variés et sur son propre ordinateur. La formation peut être totalement autogérée, organisée en sessions ou modules, avec des tests d’évaluation, et suivie via un tableau de bord qui recense les progrès de chaque participant.

Le but : obtenir, pour certaines formations, un certificat d’aptitude ou de connaissances, mais surtout améliorer son capital de connaissances dans un domaine précis. Le point positif est que les évaluations peuvent être répétées jusqu’à ce que l’exercice soit réussi ou totalement maîtrisé. Le marché de l’apprentissage en ligne est très diversifié, avec plus de 500 systèmes de gestion de l’apprentissage (LMS). Le marché est en pleine croissance et il reste de la place pour les nouveaux entrants.  

E-learning outils et tendances

Le contenu d’apprentissage dans l’environnement d’E-learning est présenté à l’apprenant par le biais d’outils d’apprentissage en ligne ou d’objets d’apprentissage activés par le LMS. Ces outils peuvent être divisés en deux groupes : les outils d’apprentissage synchrone et les outils d’apprentissage asynchrone

Les outils pour l’apprentissage asynchrone peuvent être utilisés pour l’apprentissage à son propre rythme et comprennent des documents de lecture, de l’audio et de la vidéo, des forums, des wikis, etc.

Les outils synchrones, où l’instructeur et l’apprenant sont présents en même temps, comprennent les classes virtuelles, les webinaires, les vidéoconférences et autres méthodes similaires. Certains des outils mentionnés ci-dessus peuvent également être considérés comme des outils d’apprentissage social. 

L’apprentissage social est un outil social qui laisse une « piste d’audit numérique » qui documente le parcours d’apprentissage et ouvre la voie aux autres. Il aide les gens à se mettre à jour, à acquérir une perspective plus large et à devenir plus instruits en collaborant avec d’autres.

Les tendances qui dominent et continueront à façonner le paysage de l’apprentissage en ligne sont, entre autres :

  • Blended learning  
  • Gamification
  • Micro-learning
  • MOOC
  • Software as Service(E – learning dans le cloud) 
  • L’apprentissage personnalisé
  • L’apprentissage continu

Examinons-en quelques-unes :

Blended Learning  est le processus qui consiste à combiner deux ou plusieurs méthodes d’enseignement telles que les technologies basées sur le web, les approches pédagogiques, les technologies d’enseignement et les tâches professionnelles. Blended Learning  a été utilisé pour signifier « une formation qui combine des sessions traditionnelles en classe avec l’apprentissage en ligne et l’auto-apprentissage ». La méthode d’enseignement traditionnelle et la méthode d’enseignement numérique se complètent en fonction des besoins du cours. 

Gamification  est le processus qui consiste à améliorer les installations d’apprentissage en ligne en y incorporant des éléments de jeu, ce qui permet d’impliquer les gens de manière indépendante et collective dans les secteurs du commerce et de l’éducation. L’apprentissage par le jeu peut s’avérer particulièrement utile pour le développement des compétences, car il peut fournir les occasions de s’exercer et le retour d’information nécessaires, tout en étant amusant, attrayant et motivant pour les apprenants

Micro Learning  se définit par une durée d’apprentissage relativement courte, un contenu réduit et simple, un programme d’études composé de modules et d’épisodes, un support électronique ou traditionnel, une méthode d’apprentissage en classe ou en entreprise.

Continuous learning est la recherche permanente de connaissances et d’expertise à des fins personnelles ou professionnelles. Cette tendance peut être définie comme l’extension des infrastructures éducatives au-delà des âges scolaires orthodoxes et comme un outil permettant d’améliorer la qualité de la vie. Il existe deux types d’apprentissage continu : L’apprentissage basé sur le travail qui instruit et forme pour l’emploi et la nécessité à court terme, l’apprentissage basé sur la vie qui entraîne pour l’emploi et pour une vie épanouie à long terme. 

La creation de contenu pour les modules d’e-learning est organisée autour de 4 grands pôles : Artistique, pédagogique, technique et innovation. Ainsi l’ingénierie  pédagogique repose sur des recherches innovantes en termes d’arts graphiques, de techniques audiovisuelles et de gamification . L’objectif est de maintenir l’intérêt et l’attention pour favoriser un meilleur ancrage mémoriel.Contenus innovants, serious games, applications d’apprentissage sur smartphone (par exemple, les cours de langue en ligne comme Babbel, Gymglish ou Duolingo) ou encore les MOOCs (Massive Open Online Courses) : avec la multiplication des applications et des cours en ligne, il est désormais facile d’accéder à l’apprentissage à distance. 

EdTech Français

L’EdTech (pour Educational Technology) désigne l’ensemble des technologies de l’éducation permettant de faciliter l’enseignement et l’apprentissage. Ce terme englobe également les startups qui utilisent des technologies innovantes au service de l’éducation. 


La formation continue et la formation professionnelle sont les premières utilisatrices des EdTechs. Par exemple, pour s’adapter à la demande et au contexte de pandémie, de plus en plus d’organismes de formation développent leurs programmes en ligne. Les grandes entreprises cherchent quant à elles à accompagner la montée en compétences de leurs collaborateurs et mettent en place des programmes en ligne d’upskilling. 

On a  entendu parler de l’EdTech pour ses applications éducatives à destination des écoles et des universités, qui y ont eu recours massivement pendant le premier confinement pour assurer une continuité pédagogique malgré leur fermeture. Manuels intelligents, contenus vidéo attrayants, diaporamas, activités et tests en ligne, les startups de l’EdTech rivalisent d’ingéniosité pour aider les écoles et les universités à s’adapter et développer leurs cours à distance, que ce soit dans l’enseignement primaire, secondaire ou supérieur. 

Dans son article «Quand le digital révolutionne l’éducation et la formation! » Maÿlis Rey  dit que pendant la crise sanitaire, les cours en ligne ont explosé. Les entreprises françaises de l’EdTech se mobilisent pour améliorer leur offre et inventer de nouvelles solutions numériques. Selon Maÿlis Rey  il y a  trois critères fondamentaux que les plateformes devront respecter pour exister dans le monde post-Covid-19 :

  • La qualité du contenu et de l’expérience utilisateur : des plateformes esthétiques ,des formations courtes, divertissantes et interactives, des outils pédagogiques innovants afin de stimuler la participation et la concentration des apprenants 
  • La sécurité et la protection des données, mises en lumière par les failles de l’application Zoom 
  • Le respect de l’environnement, en étant vigilant sur le choix des prestataires et hébergeurs de données dont l’empreinte carbone est trop élevée 

En conclusion

Le développement des technologies éducatives est devenu indispensable aujourd’hui pour soutenir l’apprentissage et le développement des compétences des élèves. Le E-learning est présent dans la société et les entreprises depuis plusieurs décennies et il est là pour rester. Il peut sembler s’agir d’un simple processus de fourniture de matériel d’apprentissage et d’examen des compétences et/ou des connaissances par des moyens électroniques, mais le développement et la flexibilité des technologies de l’information permettent de nombreuses approches différentes et la mise en œuvre de nouvelles méthodes concernant le processus d’apprentissage aidé par la technologie et nous pouvons considérer qu’il est toujours en évolution.

Ressources:

https://buff.ly/3GwlRJf

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/epdf/10.1087/09531510332099507

https://www.hays.fr/blog-hays-france-luxembourg/recherche-d-emploi/s-orienter/edtech-comment-le-numerique-reinvente-l-apprentissage

https://www.linkedin.com/pulse/quand-le-digital-révolutionne-léducation-et-la-formation-maÿlis-rey/?published=t