Ne vous attendez pas à découvrir un article sur le célèbre film de Robert Zemeckis. Je vous parlerai ici de film futuriste, qui depuis l’invention du cinéma ont imaginé à quoi ressemblerait le futur. Avaient-ils raison, avaient-ils tord ?

De nombreux films se déroulent dans un futur hypothétique, notamment « AI – Intelligence Artificielle » et « Minority Report » de Steven Spielberg, sorti respectivement en 2001 et 2002. Mais aussi « Her » de Spike Jonze, sorti en 2013 ; « Alita : Battle Angel » de Robert Rodriguez, sorti en 2019. Enfin, nous parlerons bien-sûr de « Retour vers le futur II » de Robert Zemeckis, sorti en 1989. 

Leur dénominateur commun : l’IA et la robotique y sont des sujets majeurs. 

IA – INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, film futuriste sur les humanoïdes

A.I. Intelligence artificielle - film futuriste
A.I. Intelligence artificielle, Steven Spielberg

Le film

Dans « AI – Intelligence Artificielle », Spielberg imagine un monde où la fonte des glaces aurait considérablement réduit la surface habitable de la Terre. Ces évènements auraient plusieurs conséquences : un contrôle des naissances très strict, et la création de robots qui ressembleraient en tous points à des humains. Ces robots appelés « mécas », auraient un avantage économique puisqu’ils n’auraient ni besoin de se sustenter, ni de dormir. Ils pourraient remplacer les humains dans certains métiers, ou bien pour les aider : des serveurs, des travailleurs du sexe, etc… Les choses vont plus loin, car ils décident de créer des mécas enfants capables d’aimer, pour pallier le manque affectif qui découle du contrôle des naissances. En dehors des énormes problèmes éthiques que tout ceci soulève, on peut se poser la question : cette situation pourrait-elle arriver dans les prochaines années ?

Sans vouloir dresser un portrait pessimiste, la fonte des glaces est en chemin, et la surpopulation est déjà bien avancée. Va-t-on pour autant réussir à créer des robots aussi ressemblants ? Doués de sentiments qui plus est ? Et surtout, va-t-on laisser les chercheurs développer ces nouvelles technologies ?

Aujourd’hui

En Matière d’IA, nous avons déjà bien avancé. Les machines peuvent désormais apprendre (deeplearning), mais également réfléchir, et raisonner. Plusieurs humanoïdes (robots d’apparence humaine) ont déjà été créé. Notamment Sophia conçue par Hanson Robotics en 2015. Son IA s’appuie sur les bibliothèques Open Source de Google. Elle est également capable de mémoriser tous les visages ainsi que les conversations auxquelles elle participe, et de réagir en fonction. Nous sommes encore loin des mécas, qui ressentent effectivement et profondément la douleur, et même l’amour ! Pourtant, selon Dr David Hanson, directeur de la société Hanson Robotics, d’ici une vingtaine d’années il nous sera impossible de faire la différence entre un humain et un robot.

Sophia - Hanson Robotics
Sophia humanoïde, par Hanson Robotics

« HER », jusqu’où ira la voice ?

Le film

Le film « Her », qui se déroule en 2025, fait également interagir humains et IA, mais cette fois simplement par la voix et non physiquement. Pas de drame particulier, mais simplement l’évolution des technologies.

Her - film futuriste
Joaquim Phoenix, Her

Aujourd’hui

Avec les appareils connectés que nous avons actuellement : Alexa, Siri, Cortana, et Google Home. Nous pouvons déjà en quelque sorte dialoguer, organiser notre journée ou activer des fonctionnalités dans notre maison avec. Alors, qui nous dit que dans 5 ans, nous n’en serons pas là ? 

« ALITA : BATTLE ANGEL », la biomécanique au service de l’humain

Le Film

Dans le film Alita : Battle Angel, tiré du manga Gunnm, publié en 1990, l’histoire prend place en 2563. 300 ans avant, la Terre a connu une catastrophe appelée « l’effondrement » suite à une guerre contre Mars. Le monde est alors divisé en deux. D’une part, les classes pauvres et moyennes en bas dans Iron City, une ville née des déchets de Zalem. Cette dernière est une cité suspendue où vit l’élite. Les technologies ont tant avancé, que n’importe quelle blessure est réparable. Les scientifiques utilisent la biomécanique. Cette pratique engendre alors des humains augmentés, amplifiés. Evidemment des dérives apparaissent et certains s’équipent d’armes à la place des membres. La sécurité est également assurée par des cyborgs, et tous vivent dans la violence. 

Alita Battle Angel - film futuriste
Alita Battle Angel, @Fox Seachlight

Aujourd’hui

La véritable avancée technologique dont parle ce film futuriste est la biomécanique. Elle permet de remplacer un membre, et même des organes par des prothèses mécaniques. Mais plus que de simples prothèses, les individus sont connectés avec. Ils peuvent agir à leur guise, et ressentir le toucher. Une avancée spectaculaire que, peut-être, avec les actuels progrès en prothèse et biomécanique, nous pourrions arriver à atteindre d’ici 543 ans, ou même avant ?

prothèse

Grâce aux nouvelles technologies, nous avons déjà réussi à développer des oreilles bioniques. Elles permettent grâce à un micro-implant de pouvoir pallier les défaillances auditives. Mais également des jambes, mains et bras bioniques. Ces derniers fonctionnent grâce à des capteurs. Ils permettent aux personnes de pouvoir envoyer des informations nerveuses aux prothèses robotisées. Puis, grâce à l’IA, elles se mettront en mouvement. Autre invention : les yeux bioniques. Ils utilisent une micro-caméra installée sur une paire de lunettes, laquelle transmet les images vers une puce. Enfin, elle les traduit en impulsions visuelles. Des prothèses capables de restituer le sens du toucher, sont également en train d’être mises au point, et deviennent plus en plus performante.

« MINORITY REPORT », l’avènement de la surveillance globale de masse et ses dérives dictatoriales.

Le Film

Dans Minority Report, où l’histoire se passe en 2054, c’est la sécurité qui connait une gigantesque avancée. Dans ce film futuriste, il y a une présence de caméras de surveillance absolument partout. Elles enregistrent ce que chaque individu fait. Ainsi, elles permettent à la police d’arrêter beaucoup plus rapidement les personnes recherchées. Mais ce n’est pas tout, dans le film, la ville de Washington a réussi à endiguer la criminalité. Comment ? Grâce à trois individus extralucides qui peuvent prédire les crimes à venir. Les agents du Précrime peuvent alors arrêter les criminels avant qu’ils ne commettent leur méfait.

Minority Report - film futuriste
Système de surveillance du Précrime, Minority Report

Aujourd’hui

On pense tout de suite à la Chine, qui, dans une version plus soft, a mis en place une surveillance de masse et globale. Ce dispositif permet à leur gouvernement de noter les individus sur leur civilité. Il s’appelle « le crédit social ». Il fonctionne grâce à des caméras de surveillance et au Big Data.

En fonction de leur note, les citoyens peuvent, ou pas, faire certaines choses. Par exemple : prendre l’avion, ou le train, avoir une carte de crédit, ou une voiture, créer une entreprise, etc. Les personnes qui sont sur « liste noire », sont stigmatisés par la société. L’objectif est que leurs pairs les exhortent à se conduire différemment, ou à régler leur dette par exemple. Ils sont notamment affichés dans les aéroports avec leur photo et adresse. Ils sont affichés sur le web également, et ont une sonnerie de téléphone différente. Un message d’avertissement est également envoyé aux personnes essayant de les contacter.

Crédit social chinois
Le crédit social chinois

La Chine est également en train de tester une politique de justice prédictive sur la région d’Ouïgoure, à l’aide des informations récoltées par le système de crédit social. Ces données peuvent notamment conduire des personnes dans ce qu’ils appellent des « camps de rééducation » du Xinjiang, de façon préventive et sans procès, qui sont en réalité des camps de détention.

« RETOUR VERS LE FUTUR II », le film futuriste source d’inspiration 

Le Film

Dans Retour Vers le Futur II, sorti en 1989, Doc et Marty se retrouve en l’an 2015. Ce qui est intéressant dans ce film, c’est que certaines créations très futuristes pour l’époque ont effectivement été créées en s’inspirant du film. Je pense notamment à l’Hoverboard (skateboard flottant), que des inventeurs n’ont cessé de vouloir copier.

Aujourd’hui

La version la plus avancée est « Slide », une planche mise au point par Lexus en 2015. Elle ne fait pas de bruit et flotte grâce à un système de refroidissement à l’azote liquide, mais ne fonctionne que sur une surface magnétisée. L’autre invention qui se rapprocherait le plus est le Flyboard développé par Franky Zapata depuis 2011. Il permet de voler au-dessus de l’eau grâce à des moteurs à turbines d’une puissance de 250 chevaux. Le 4 août 2019, Franky a réussi l’exploit de traverser la Manche, avec seulement une escale, soit une distance totale de 35 kilomètres parcourus en 22 minutes, à une vitesse de 160-170 km/h. 

Retour Vers le Futur II - Film Futuriste

Les scénaristes et réalisateurs adorent imaginer ce à quoi pourrait ressembler le futur, que ce soit un futur « réaliste » ou une dystopie totale. Ce genre de film futuriste servent à la fois d’inspiration mais aussi de prévention contre les débordements éthiques de l’IA et des nouvelles technologies.