Dans cette fiche de lecture sur « Le Growth hacking : 8 semaines pour doubler le nombre de vos prospects », je vais d’abord vous présenter les deux autres à savoir Frédéric Canevet et Grégoire Gambatto.

Frédéric Canevet est un webmarketeur et product manager en B2B qui anime depuis plus de dix ans un réseau de blogs. Quant à Grégoire Gambatto, il est intervenant et CEO de la start-up Germinal, formation en ligne pour créer un business rentable.

Ils ont mis en place dans ce livre un programme en maîtrisant les techniques marketing du Growth hacking. Ce programme nous permettra de booster nos business et accélérer la croissance de nos activités rapidement et à moindre coût. Ils nous dévoilent donc un programme de 8 semaines réparti sous forme d’ateliers et de conseils pratiques.

On y retrouve aussi une partie sur le schéma AARRR du Growth hacking déployé par Ludovic Barthelemy de MarketingHack.fr. Selon lui, le Growth hacking est la méthode de marketing idéale pour accélérer la croissance de notre entreprise par le cycle AARRR qu’on retrouve sur le schéma tiré du livre ci-dessous.

Comme on le voit, le Growth hacking passe par : 

– L’acquisition d’un trafic ciblé via des outils de récupération d’e-mails

– L’activation de ce trafic en transformant les visiteurs du site en prospects puis en clients via divers

– La rétention en faisant revenir les visiteurs via des outils d’analyse et de segmentation

– La recommandation via le bouche-à-oreille

– Les revenus c’est-à-dire grossir les achats des visiteurs via des outils de segmentation

Selon Ludovic Barthelemy : « Le Growth Hacking ne remplace pas le marketing traditionnel, il vient le compléter par une démarche systématique et structurée, ainsi que par une philosophie de bricolage et de test. »

Qu’est-ce que le Growth hacking ?

Pour Frédéric Canevet et Grégoire Gambatto : « Le Growth Hacking est au marketing ce que la guérilla est à la guerre traditionnelle. C’est avoir un maximum de résultats avec un minimum de moyens, tout en utilisant un arsenal simple et abordable. »

Le programme déployé par Frédéric Canevet et Grégoire Gambatto

Nous allons voir comment se déroule ce programme en 8 semaines!

Semaine 1

Cette première semaine permet d’une part aux futurs entrepreneurs de réfléchir encore sur le produit ou service qu’ils veulent lancer sur le marché avant de valider. Et d’autre part aux entrepreneurs d’optimiser ou de revoir leur offre.

Selon Frédéric Canevet et Grégoire Gambatto, il faut appliquer la méthode des « personas ». Et ce, en établissant une fiche qui liste toutes les caractéristiques et en identifiant où se trouve nos personas. Il faut aussi prendre en compte le parcours client de nos personas. Ces deux auteurs nous proposent d’être sur de bien répondre aux besoins du client. Le Growth hacking préconise de lancer une première version du produit quasi-fini selon le concept de Produit Viable au Minimum. C’est un concept consistant à vendre un produit répondant au problème principal du client en rajoutant les fonctions accessoires après.

Il faut aussi se focaliser sur la communication et l’expérience client. Les deux auteurs évoquent ici la notion de Unique Selling Proposition (USP) qui est déterminante dans le Growth hacking. Et enfin, travailler le « Framework growth hacker » et plus précisément travailler le schéma AARR vu plus haut.

Semaine 2

La deuxième semaine mise sur la communication et le marketing pour attirer et convaincre les prospects.

Pour ce faire, Frédéric Canevet et Grégoire Gambatto nous énumèrent les meilleurs outils de Growth hacking à utiliser selon eux. Parmi ces outils, on compte un CMS pour créer son site internet comme WordPress, les médias sociaux ou encore une solution d’e-mailing avec auto-répondeur comme Mailchimp.com. Ceux-ci suggèrent aussi d’installer plusieurs plugins WordPress en mettant en avant le design du site. Sans oublier de mettre en avant un site qui serait composer d’une page d’accueil, d’un blog ainsi que de plusieurs landing pages qui n’ont qu’un seul et unique but : toucher une cible précise.

Il est également essentiel de donner un coup de boost sur la conversion de son site web. Pour ce faire, il faut mettre en avant un site convaincant, proposer un chat pro-actif et des pop-ups, et envoyer des notifications pour alerter les clients. Il serait aussi pertinent de faire des tests A/B pour voir ce dont préfère les internautes pour faire toutes les modifications nécessaires et satisfaire au mieux les besoins des clients.

Semaine 3

L’objectif de cette troisième semaine est d’attirer nos premiers visiteurs afin de tester le concept et l’offre pour ensuite faire une offre optimisée. Frédéric Canevet et Grégoire Gambatto nous invitent à créer des pages de contenus SEO pour attirer les prospects les plus intéressants et optimiser notre campagne Google AdWords et Facebook Ads ciblée. Ceux-ci recommandent aussi de tester des Twitter Ads et LinkedIn Ads. Ils nous invitent aussi à partager nos contenus avec notre réseau proche ou lointain pour plus de visibilité. Pour utiliser tous ces outils, il faut donc bien évidemment payer pour générer autant de trafic.

Semaine 4

Pour cette semaine 4, Frédéric Canevet et Grégoire Gambatto nous invitent à prendre de l’avance par rapport à nos concurrents et à améliorer notre référencement naturel. Ils nous proposent de travailler sur les mots-clés stratégiques et prioritaires sur lesquels nous devons nous positionner. Ils nous conseillent ensuite de miser sur les contenus qui attirent le plus de trafic comme les interviews d’influenceurs ou les infographies. Ces deux auteurs nous invitent aussi à mettre en place un calendrier éditorial pour les 6 mois à venir par exemple.

Semaine 5

Cette semaine est consacrée aux méthodes de Growth hacking pour trouver efficacement et rapidement des personnes qui vont nous aider à vendre nos services ou produits. Pour cela, les auteurs nous invitent à travailler sur des partenariats avec des influenceurs qui font partie de notre secteur d’activité et des entreprises ou des personnes qui peuvent potentiellement devenir affiliés. Frédéric Canevet et Grégoire Gambatto proposent aussi des programmes de parrainage en échange d’un bonus. Sans oublier de faire appel à des logiciels et/ou des assistants virtuels pour réaliser des actions simples et basiques.

Semaine 6

Place à la sixième semaine qui présente les bénéfices des rencontres réelles, du networking et des évènements dans le développement de notre business. Frédéric Canevet et Grégoire Gambatto nous ont montré comment augmenter notre sphère d’influence surtout grâce à Facebook et LinkedIn. Exploiter une base de contacts qualifiés à plus de 100%, planifier et préparer des évènements physiques, mettre en place de jeux, concours ou encore quizz seront les actions pour cette semaine.

Semaine 7

On arrive à la septième semaine qui est la plus courte mais la plus technique. Lors de cette semaine, Frédéric Canevet et Grégoire Gambatto nous engagent à monter en puissance et à gagner en visibilité. Pour ce faire, les auteurs nous invitent donc à automatiser les actions et les tâches.

Semaine 8

On arrive à la huitième et dernière semaine et deux défis se présentent pour cette semaine. D’une part, trouver le temps d’optimiser le processus d’accueil des clients de manière à rendre l’expérience fluide et exceptionnelle. Et d’autre part, cesser de vouloir économiser et accepter de dépenser en faisant appel à des outils professionnels et efficaces. Selon les auteurs, il serait important d’identifier des manières d’améliorer l’expérience client en utilisant une enquête de satisfaction par exemple. Il faut aussi mettre en place un plan d’action pour résoudre les problèmes et de proposer une action pour augmenter nos revenus.

Voici donc ce à quoi vous devez vous attendre si vous voulez booster votre business en 8 semaines ! Je vous invite à lire l’intégralité du livre pour en savoir davantage. Vous y retrouverez beaucoup d’astuces et de conseils en termes de Growth hacking, des schémas et des exemples concrets pour mieux visualiser tout ce qui a été dit. Et tout ça en seulement 288 pages !