La semaine dernière, je découvrais lors d’une compétition au MBA DMB, l’association Digital Ladies & Allies. A travers différentes actions, cette association lutte en faveur de la mixité dans le numérique. Jusque-là, je n’avais encore jamais pris conscience d’un problème : le numérique manque sérieusement de femmes. A l’heure où la transformation digitale prend de plus en plus d’ampleur pour la société et ses entreprises, comment se fait-il que les femmes n’en fassent toujours pas parties ? Des chiffres alarmants aux différents projets menés pour la mixité, voici pourquoi il y a si peu de femmes dans la tech et quelles sont les mesures requises pour y remédier.

Le constat : il n’y a pas assez de femmes dans le numérique

Avant de rentrer sérieusement dans le sujet, observons ces chiffres clés à propos des femmes et de la tech.

Les femmes et le numérique, les chiffres clés

Pourquoi il y a si peu de femmes dans le numérique ?

Le manque de profils féminins dans le secteur des technologies provient de différents facteurs. Mais il y en a deux principaux qui ont tendance à sortir du lot.

L’éducation des jeunes femmes

Le premier point qui n’incite pas les jeunes femmes à se diriger vers le numérique, c’est l’éducation. Selon Capital, à 11 ans, 72% des jeunes filles souhaitent exercer un métier dans les technologies. Pourtant, seulement 19% s’engage vraiment dans des études numériques à 18 ans. Il y a donc un premier manquement à l’adolescence. Aussi, il existe clairement un manque d’accès à l’information vis-à-vis des métiers et formations existants dans le secteur. Pourtant, l’adolescence est un moment clé pour ces jeunes filles à l’école, puisque c’est la période durant laquelle elles doivent déterminer le métier qu’elles souhaitent faire plus tard et donc faire leurs choix de formation après le bac.

Les stéréotypes du numérique

Un cliché qui perdure, ancré dans les esprits dès le plus jeune âge, c’est l’image du geek dans l’informatique. Le geek, c’est ce garçon qui se nourrit exclusivement de pizza et qui vit jour et nuit assis sur sa chaise de bureau, planté devant son ordinateur, à jouer aux jeux vidéo. Aussi, depuis les années 80 et l’apparition de l’ordinateur, on associe les métiers techniques aux hommes. Ainsi, certains pensent que les technologies et le numérique nécessitent des compétences pointues et se réservent donc aux hommes. Et ces croyances perdurent, à tel point qu’en 2020, elles sont encore ancrées dans l’esprit des femmes. Enfin, 7 femmes sur 10 déclarent avoir été victimes d’agissements sexistes. Ainsi, il n’est pas très surprenant que ces dernières excluent de nombreuses orientations dans la technologie.

Pourquoi le numérique a tant besoin de femmes ?

D’une part, parce que n’importe quelle entreprise qui commercialise des produits ou services à besoin de diversité au sein de son équipe, pour offrir une expérience client optimale. Sinon, cela voudrait dire qu’on envisage une société de consommation avec des produits uniquement pensés par des hommes alors que plus de la moitié des consommateurs sont des femmes selon le Journal du Net.

La diversité doit aussi être présente dans lintelligence artificielle. Et pour cause, seulement 12% des personnes travaillant dans ce secteur sont des femmes. Or, le but de l’IA est de coder des programmes ou des algorithmes qui remplacent le travail humain. Mais comment ce dernier ne peut-il pas être biaisé s’il est réalisé par plus de 80% d’hommes ?

Enfin, au sein des entreprises, une équipe mixte est bien plus performante et innovante puisqu’elle utilise sa diversité en termes de compétences, d’expériences, d’âge et de genre.

Quelles sont les actions à mettre en place pour que les femmes souhaitent exercer dans le numérique ?

Si l’on reprend le deuxième point avec les raisons pour lesquelles les femmes ne choisissent pas la voie du numérique, on retrouve l’éducation. Et c’est là tout l’enjeu de départ. On le sait, les clichés et préjugés apparaissent dès les plus jeunes âges chez les enfants. Le but est d’éduquer et de briser ces clichés le plus tôt possible chez les filles mais aussi chez les garçons. Ainsi, ils grandiront avec belle ouverture d’esprit au sujet du numérique et de la parité.

Ensuite, il faut mettre en places des programmes d’éducation dans toutes les écoles pour que les jeunes adolescentes, au moment de choisir leur carrière professionnelle, sachent que ce secteur passionnant existe et qu’elles ont toutes leurs chances d’y exercer leur futur métier.

Aussi, des campagnes de sensibilisation doivent être réalisées auprès des jeunes certes, mais aussi auprès des entreprises et des recruteurs. De cette manière, chaque entreprise peut s’engager à plus de parité dans son équipe et donc obtenir une image positive mais surtout, disposer d’une équipe performante et innovante.

Enfin, il existe de nombreux événements centrés sur le digital. Mais au cours de ces derniers, ce sont souvent des personnalités masculines qui interviennent pour évoquer leurs expériences. Des profils féminins doivent aussi être mis en valeur afin que les jeunes filles puissent s’identifier à certaines histoires et/ou situations. De cette manière, elles auront plus de faciliter à s’intéresser au secteur.

Vous l’aurez compris, on ne parle pas seulement de mixité dans le numérique, mais aussi de droit des femmes et d’égalité des genres. Aujourd’hui, de nombreuses associations s’engagent pour ces causes et de plus en plus de projets voient le jour. Selon une étude il faudrait encore 12 ans pour que l’égalité homme femme soit bien présente dans le numérique. Et si on réduisait ce chiffre ?