http://www.mbadmb.com/wp-content/uploads/2018/02/InkedInkedmontage-transfert_LI-OPTIONS-681×1024.jpg

Envie d’un corps tout neuf ?

Envie d’un nouveau corps ? Dans mon premier blog, je vous aidais à réussir vos résolutions notamment grâce à des applications, telles celles de manger mieux, maigrir, se muscler, être plus zen… (Lien 1er blog : http://www.mbadmb.com/2018/01/28/resolutions-des-francais-en-2018/#comment-2660)
Sur ce second blog, je vous dirai laissez tomber toutes mes recommandations pour avoir un corps beau et sain, à condition d’être patient, voire très patient !!

Nous savons vivre avec des prothèses, des implants qui viennent réunifier nos corps en l’aidant fonctionnellement. Aujourd’hui, nous utilisons principalement ces techniques à des fins médicales . Face aux innovations technologiques ferons-nous la différence avec l’emploi à des fins d’amélioration du corps humain  ?

En effet, d’ici 2050, l’homme sera devenu immortel. Capable de remettre en bon état toutes défaillances de son organisme et d’en accroître ses performances. C’est la conviction réitérée de l’inventeur Ray Kurzweil, Il estime même que l’innovation technologique exponentielle permettra de vaincre la mort et donnera naissance à terme à des machines plus intelligentes que les humains. Je note au passage que cette vision est loin de faire l’unanimité auprès des scientifiques. Retenez tout de même ce nom car il est une icône mondiale du mouvement transhumaniste, l’un des inventeurs les plus primés des Etats-Unis.

« Dans trente ans, les humains seront capables de télécharger leur esprit en totalité vers des ordinateurs pour devenir numériquement immortels » selon Ray Kurzweil

D’ailleurs il prédit l’émergence d’un corps humain 3.0., un corps équipé d’ordinateurs quasi invisibles qui capteront des signaux venant d’environnements virtuels. Plus besoin de s’attacher à notre corps, nous aurons toute la latitude d’en changer à volonté. Il va plus loin puisqu’il estime que comme notre cerveau interprétera ces signaux au même titre que les stimuli sensoriels constitutifs de toute expérience, nous n’aurons in fine plus besoin de corps et vous l’aurez compris, plus besoin du monde réel !!!

Faisons un focus pour plus de clarté pour les novices sur le « transhumanisme », ce mouvement qui promeut l’utilisation des découvertes scientifiques et techniques pour l’amélioration des performances humaines. Ce mouvement qui rêve d’un homme qui s’est complètement émancipé de l’apesanteur du corps. Une science dépassant les limites du corps humain, jusqu’à l’immortalité. Une idéologie nommée par certains « religion ».

« L’amélioration des performances humaines devient possible par l’intégration des technologies » Jean-Didier Vincent

Autre nom, Jean-Didier Vincent, éminent neurobiologiste, membre de l’Académie des sciences et auteur de Chronique d’un voyage en transhumanie, Il a publié en juin 2002, un rapport relatif à un projet dit « de convergence NBIC », quatre initiales pour nanotechnologies, biotechnologies, informatique et sciences cognitives. « L’amélioration des performances humaines devient possible par l’intégration des technologies » comme des capteurs susceptibles d’informer les personnes qui les portent. Des renseignements sur leur condition physique ou sur la qualité de leur environnement. Des robots de taille moléculaire capables de circuler dans le corps humain, dont la fonction sera de nettoyer nos artères ou lutter contre le processus de notre vieillissement. Un contrôle des usines et automobiles par la pensée grâce à des interfaces cerveau-machine.  Avec l’interconnexion des cerveaux, la possibilité de communiquer entre humains. Vous avez peut-être entendu parler du « small bang » des NBIC, par désignation au big bang de la physique des particules.

Face à ces partisans du transhumanisme, cela nous donne à réflexion…

Quelques évolutions de la science

Indéniablement la science fait des miracles, nous avons des cas concrets et eux bien réels notamment un jeune américain qui peut se mouvoir grâce à une puce électronique greffée dans son cerveau, lui permettant de balayer sa paralysie. Pour traiter certaines maladies nous modifions irréversiblement les espèces, c’est la génétique et ses essais fructueux de modification de l’ADN. Pour continuer sur la génétique Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna ont découvert le CRISPR Cas9 en 2012. Une méthode permettant de couper-coller des branches d’ADN. Cette technique a été employé par une équipe chinoise et ils ont créé des chiens bodybuildés. Quant à une entreprise du Minnesota ils ont fait naître des vaches laitières sans corne. Cette technique si elle démontre la faisabilité des modifications des gènes, elle prouve aussi son irréversibilité. Il faut donc veiller aux modifications ou suppressions de gènes des animaux car c’est rompre l’équilibre. Il faut surtout être attentif à la manipulation d’embryons humains puisque la génétique est encore trop larvée.

Les systèmes de transmission des informations audiovisuelles en provenance des téléviseurs, des ordinateurs ou téléphones se miniaturisent et se resserrent du corps. Deux chemins se dégagent : l’approche invasive et les interfaces non invasives. Sur cette première voie : électrodes, implants, modules enfichables insérer dans le corps, tel le pacemaker ou la prothèse auditive profonde. Sur le second chemin, des nouveaux outils de communication de la réalité virtuelle : visiocasques, gants et costumes de données, et prochainement des biocapteurs sensoriels, en attendant l’interface directe, émotionnelle et sensible, avec le cerveau. Bref, la science évolue éternellement.

L’homme du futur proche sera-t-il un surhomme, bionique ?

Alors à quoi va ressembler l’homme du futur ? Pour certains il sera un « surhomme » doté de capacités intellectuelles surprenantes par une augmentation du nombre de neurones dans son cerveau. Il aura une grosse tête , des jambes minuscules , plus de dents à cause d’une consommation de nourriture concentrée

http://www.mbadmb.com/wp-content/uploads/2018/02/brad-pitt-2.jpg

Brad Pitt

http://www.mbadmb.com/wp-content/uploads/2018/02/1506787671-f536e2f-Emily-Ratajkowski-.jpg

Emily Ratajkowski

Pour d’autres il sera bionique , composé de pièces électroniques et informatiques interchangeables. Muni de sens sur mesures, une amplification de la vue et de l’ouïe. Il pourrait ainsi entendre à des centaines de mètres, voir dans la nuit, sauter et courir telle une gazelle.
Pour en savoir plus :
https://info.arte.tv/fr/lhomme-du-futur-sera-t-il-encore-humain
http://sciencepost.fr/2017/06/prochaine-etape-lhomme-lere-cyborg/

http://www.mbadmb.com/wp-content/uploads/2018/02/thHJ912Q44-Super-Jamie.jpghttp://www.mbadmb.com/wp-content/uploads/2018/02/l-homme-qui-valait-3-milliards.jpg

Quelle sera la représentation de l’homme en 3012 ?

Si nous allons plus loin comment sera l’homme en 3012 ? Il sera plus grand environ 2,10 m, grâce aux progrès de la médecine et à une meilleure alimentation. Moins gros car une partie de nos organes liés à la digestion avec notamment les intestins seront plus courts. Davantage ridé compte tenu de l’influence des gadgets électroniques à gogo et moins poilu du fait de la climatisation et du chauffage central. Il aura des mains plus sensibles en raison d’un afflux de terminaisons nerveuses, de longs bras et d’énormes yeux pouvant voir la nuit. Une bouche édentée à force de se nourrir d’aliments mous , avec un quadruple menton à cause de la sédentarité. Pour terminer, un petit cerveau, puisque le travail de mémorisation et de pensée pourra être confiée à nos ordinateurs. C’est le Sun qui révéla ce portrait peu flatteur en 2012.
Plus de suspens le voici en image :

http://www.mbadmb.com/wp-content/uploads/2018/02/homme-du-futur-the-sun_1129260.jpg

Pour conclure

Il est difficile d’imaginer l’humain extrêmement différent de celui actuel . Cependant l’émergence de la biotique laisse présager la création de nouveaux organes et de nouveaux sens. Sans compter, les progrès en médecine robotique qui continuent de nous impressionner et sans oublier l’intelligence artificielle… Fondamentalement, les technologies du futur seront une réelle assistance non seulement au niveau du handicap mais aussi des capacités humaines bien au-delà de nos niveaux physiologiques innés. Nous sommes sensibles à la pesanteur et à l’accélération. D’ailleurs en plus de nos cinq sens, un sixième est en train de naître, celui de l’interaction avec des images de synthèse au sein des mondes virtuels. Une étape qui va chambouler la relation entre le réel et l’imaginaire.
Le revers de cette médaille de ces avancées c’est que cela engendrera de vastes conflits sociaux, politiques et économiques.

Des conflits bien relatés dans la série Transferts, où des individus changent de corps, dont voici la bande annonce :

http://www.mbadmb.com/wp-content/uploads/2018/02/Série-Transferts.png

https://youtu.be/BDdaokVQl60?t=8

J’ai abordé les préoccupations humaines et ses transformations, le mois prochain j’évoquerai les bouleversements dans nos maisons .