Le télé-achat est un concept connu par tous les français. Ces animateurs qui nous vendent à la télévision divers produits et que nous pouvons acheter en direct. Mais à l’ère du digitale et de la vente sans contact dû à la crise sanitaire actuelle, ce concept a évolué et a été transformé en “Live Shopping”. Un outil marketing où les influenceurs/présentatuers vendent en live sur internet et les différents réseaux sociaux. Cette tendance, déjà bien ancrée en Chine, avance peu à peu en Europe et en France. Retour sur ce phénomène en pleine croissance.

Un phénomène né en Chine

Apparu en 2013 en Chine, le live shopping comptabilise aujourd’hui 560 millions de clients, 900 plateformes de ventes et 10 millions d’internautes actifs. La Chine est incontestablement le plus grand marché du monde en ce qui concerne le live shopping. Voici un autre exemple pour donner une idée plus précise des chiffres volumineux et du succès de cet outil de vente en chine. Lors de la journée du 18 juin 2020, jour du Shopping Festival chinois, 12 millions de téléspectateurs ont assisté à des lives stream avec un chiffre d’affaires total de 3,4 milliards de dollars (environ 2,882 milliards d’euros).

Influence live shopping

Le live shopping fait maintenant partie intégrante de la culture chinoise. Le succès de cet outil en Chine peut s’expliquer pour de nombreuses raisons. Le smartphone y est énormément utilisé. Parmi la jeune population, beaucoup n’utilisent que rarement leurs ordinateurs et réalisent toutes leurs activités sur leurs téléphones. De plus, il est aussi normal d’avoir des plateformes qui regroupent le fait de parler à des amis, d’acheter sur les réseaux sociaux, etc. Ce débat appartient maintenant au passé et est devenu une norme du pays.

Le live shopping, futur de e-commerce ?

Les raisons de son succès chez nos voisins asiatiques s’expliquent par ses nombreux avantages et son efficacité féroce. De nombreux avantages et opportunités s’offrent donc pour les marques qui souhaitent se lancer :

  • Le leader d’opinion : les influenceurs ou présentateurs jouent un rôle crucial. Ce sont eux qui vont divertir ; conseiller, tester les produits qu’ils présentent et interagir avec les internautes. Contrairement aux télé-achats, il y a une réelle interaction entre l’influenceur et le visiteur. Le client peut poser des questions et cela crée une expérience immersive complète. Cela permet d’engager une communauté et créer un dialogue. Comme si l’expérience se faisait en présentiel, dans un magasin au contact du vendeur.
  • Le naturel : pas de montage, pas d’acting, pas de faux-semblants. Grâce à son fonctionnement de présentation en direct, les présentateurs/influenceurs qui démontrent et vendent les produits ne peuvent pas modifier la vidéo. Au contraire d’une vidéo YouTube ou les placements de produits sur Instagram. L’authenticité des vidéos live stream plaît de plus en plus. Cela permet d’engager les internautes avec plus de proximité et de confiance.
  • Le shopping sans contact : la vente en magasin se fait de plus en plus difficile à cause des restrictions sanitaires. Ainsi, le live shopping est le meilleur outil pour remplacer le shopping physique. À l’opposé de l’achat en ligne, les marques peuvent recréer l’ambiance et les décors de leurs magasins physiques. Les viewers peuvent ainsi mieux se projetter. Les internautes peuvent poser des questions comme dans la vraie vie donc interagir avec la personne et voir les produits sous tous les angles. Grâce à ça, les marques peuvent développer leur notoriété d’image. Ils peuvent cibler plus précisément les communautés qu’ils souhaitent viser.

Une conquête difficile en France ?

Très bien implanté en Chine, le live shopping commence aussi à bien s’ancrer dans d’autres pays comme aux Etats-Unis. Les différentes plateformes se lancent aussi dans le concept comme Amazon qui a crée “Amazon Live” ou encore Facebook avec “Facebook Shops”. 

Petit à petit, la France explore ce nouveau territoire. En 2019, la première plateforme française de vidéos shopping en direct a été créée sous le nom de “Dailylive”. Cependant, elle n’est pour l’instant qu’utilisée par des petites enseignes. Notamment pour aider les commerçants lors de leur digitalisation. 

Quelques grandes enseignes font leur début sur ce concept comme Carrefour. Le 27 novembre, 2 et 5 décembre dernier, la marque a organisé 3 sessions de livre shopping pour les fêtes de Noël. L’esprit était là et le respect du concept. Cependant, Carrefour a eu tout de même du mal à s’imprégner des codes du shopping. Le direct du 27 novembre a rassemblé 15 000 internautes. Un nombre bien loin des millions de viewers en Chine.

Les marques françaises ont besoin d’encore un peu de temps pour réussir à comprendre le live shopping. De l’exploiter de manière efficace. Le moins qu’on puisse dire est que la vente en direct sur internet a un avenir très prometteur. De nombreuses opportunités vont encore s’offrir à ce nouvel outil digital.

Pour en savoir plus, Elodie Bretaudeau Fonteilles, Directrice Exécutive de Reworld MediaConnect explique ses opportunités dans cette vidéo.

Ou bien l’article de ma camarade Elisa Koskas : Live Stream Shopping : la nouvelle révolution digitale.