Interview Maxime Caillieret : Quel impact la COVID-19 a-t-elle eu sur votre entreprise ?

Interview Maxime Caillieret : Quel impact la COVID-19 a-t-elle eu sur la transformation digitale de votre entreprise ?

Présentez en quelques mots votre rôle au sein de l’entreprise et l’entreprise en elle-même

Je m’appelle Maxime Cailleret et je suis responsable e-commerce chez Forestia group. Il s’agit d’un groupe qui conçoit, fabrique et commercialise des solutions d’aménagement extérieur en bois naturel (pour le BtoC et le BtoB).

A l’origine je travaillais sur la partie commerciale du groupe. Puis peu à peu je me suis orienté vers toute la partie SEO et SEA. 

Par la suite, avec mon collègue David, responsable SEO, nous avons créé le service marketing. Nous avons appliqué la stratégie de développement marketing au niveau du groupe complet. Tout cela regroupe la gestion de prestataires extérieurs également. 

 

Quels ont été les principaux impacts de la crise sanitaire sur l’entreprise ?

Les impacts ont tout d’abord été liés à l’interrogation au niveau des partenaires, transports logistiques mais également l’interrogation liée à toute la continuité de la demande. Plus précisément, la question de si le client est toujours dans une phase d’achat ou dans l’inconnu suite au covid.

Finalement nous n’avons pas spécialement ressenti de blocage par rapport à l’achat. Cela se traduit par la hausse du temps qu’ils ont pu consacrer pour se renseigner sur nos produits. Par ailleurs, nous avons bien ressenti que le client devenait de plus en plus pressé, ce qui a mené au fait de devoir être plus efficace et rapide face à la demande.

Concernant le confinement, une grosse réorganisation à domicile a dû se faire. Bien évidement il fallait rester efficace de chez soi. 

Sur tout la partie marketing digitale et  e-commerce le principal enjeux que l’on a rencontré c’est le SEA/SEO. En effet, face à la crise, la plupart des enseignes ont dû fermer ce qui a impliqué une augmentation du coup par clic. 

Globalement, nos commerciaux n’ont pas ressenti énormément de changement puisque les consommateurs se sont rendus compte qu’il n’y avaient pas que les enseignes physique, mais aussi les site e-commerce et même aujourd’hui on se rend vite compte que l’acte d’achat a connu un gros changement depuis la Covid-19.

 

Comment avez-vous fait face à cette crise ?

Juste avant le début de la crise, nous avions prévu de refaire le site de Direct Abris (spécialiste des abris et chalets de jardin). Sachant que nous sommes sur un secteur saisonnier, la gestion du temps est primordiale. 

Le nouveau site est donc sorti courant Avril 2020. L’implication de chaque collaborateur à distance a permis une vraie réussite concernant sa refonte. Evidement, tous les outils digitaux que nous utilisions ont joué un rôle très important concernant d’une part les réunions. Et l’utilisation de logiciels de collaboration a servi à l’ensemble des services (commercial, marketing, informatique etc.) Nous nous sommes rendus compte de l’utilité primordial des outils digitaux pour gérer cette situation de crise.

La crise a engendré une baisse d’environ 20% du trafic. Nous avons donc fait le choix de maintenir le projet de refaire le site e-commerce et donc de proposer un site avec une prise en main plus facile ce qui a permis d’élargir la visibilité de nos offres. 

Quels ont été les principaux outils digitaux utilisés?

Nous avons utilisés l’AdWords, ce qui a permis de qualifier certains mots clés afin d’adapter nos sites au marché qui a fortement évolué. Il a également fallut passer du temps sur les campagnes.

Nous avons aussi utilisé de nombreux outils à l’interne pour analyser la demande et les KPI. Tout cela demande une anticipation des hausses et une surveillance continue sur Analytics afin de suivre le trafic. Durant les confinements par exemple, le comportement des consommateurs a fortement changé. Ils étaient beaucoup plus sur internet ce qui nous a poussé à rester vigilant et a changé nos mode de fonctionnement.

 

Quels conseils pourriez-vous donner à une entreprise étant toujours en train d’y faire face ?

Ce que je peux conseiller c’est de toujours rester dans l’anticipation et de renforcer la collaboration entre chaque employé. Il faut également optimiser les outils utilisés et renforcer la gestion des potentiels arrivés.

Et surtout rester vigilant. Une effet, être spécialiste c’est bien mais c’est aussi très pénalisant dans des secteurs qui sont en pleine crise. 

 

Quel est le lien entre la transformation digitale et le secteur de l’aménagement extérieur

Dans le cadre d’un investissement produit comme celui-ci, le consommateur préfère en général avoir un contact physique avec le vendeur.

La crise a finalement permis d’accélérer le processus d’achat car les consommateurs se sont tournés vers le web et on pris confiance. Finalement, on a plus de temps à accorder et la relation est bcp plus personnalisée. On s’est vite rendu compte qu’un projet d’achat pour un abri de jardin, une terrasse ou encore une palissade est facilement gérable à distance. 

 

Si vous souhaitez découvrir d’autres interviews de professionnels, cliquez ci-dessous :

👉 https://blog.mbadmb.com/interview-philippe-danjean-et-futur-du-nfts-dans-marche-de-lart/

👉 https://blog.mbadmb.com/interview-de-jade-le-maitre/

👉 https://blog.mbadmb.com/interview-florine-vannier-innovation-chez-equans/

👉 https://blog.mbadmb.com/interview-maud-et-cecile-les-fondatrices-dhalfonse/