Le livre papier, inébranlable face au ebook

Ebook ou livre papier ? Alors que la transformation numérique est sur toutes les lèvres, la résistance du livre papier peut paraître étonnante. Néanmoins, la digitalisation ne touche pas tous les types de livres de la même façon.

L’impact de la digitalisation sur les différents types de livre

Les livres scientifiques sont toujours présents, mais leur format numérique offre beaucoup d’avantages (notamment l’open access pour les universités).

Les dictionnaires, les ouvrages de vulgarisation et une partie des livres pratiques enregistrent de moins en moins de ventes depuis l’apparition du web. Cela n’est pourtant pas forcément lié aux livres numériques, mais à la popularité de sites web comme Wikipédia.

Les romans, les essais et les bandes dessinées qui existent en version numérique sont loin d’avoir autant de succès que leur version papier. Comment expliquer cette préférence pour les livres brochés ?

ebook-face-au-livre-papier
La fin du livre papier ?

L’ebook en quelques chiffres

En France, le livre numérique pèse moins de 5% des ventes totales de livres (contre 25% en Grande-Bretagne ou aux USA). Cependant, l’engouement pour les ebooks existe bien dans l’hexagone. En cinq ans, le pourcentage de lecteurs de livres numériques en France est passé de 5% en 2012 à 21% en 2017. Quant aux jeunes, 10% des lecteurs ne lisent déjà plus que sur tablette et smartphone. Malgré cette évolution, les revenus des ebooks ne décollent pas.

Les avantages du ebook

L’ebook permet entre autres de changer la taille des caractères ou de rechercher un mot. On peut également souligner des phrases et ajouter des commentaires sans abîmer le livre. Les vendeurs d’ebooks prônent aussi la possibilité de stocker dans un même appareil des centaines de titres.

Une autre motivation importante pour les lecteur.rice.s pourrait être le prix d’achat. Cependant, même si les livres numériques sont moins chers que les livres imprimés, la différence de prix reste modeste. Par exemple, le roman de Marc Lévy, Ghost in Love, paru en mai 2019, coûte 14,99€ en fichier format Kindle, contre 21,50€ pour le livre papier.

Les livres papiers

Malgré ses avantages, l’ebook peine à convaincre les lecteur.rice.s. Pour la plupart d’entre eux, le livre papier reste une valeur sûre : il n’a pas de problème de batterie, il est ergonomique grâce à sa table des matières, à la numérotation des pages et bien sûr, c’est un objet familier et rassurant. De plus, il peut être utilisé par tous, y compris les frileux du numérique. En effet, pas besoin de s’y connaître en formats d’ebooks disponibles (e-pub, PDF, Kindle). La plupart des lecteur.rice.s ne voient pas non plus l’intérêt de pouvoir promener toute une bibliothèque dans leur poche. Beaucoup préfèrent avoir une belle bibliothèque bien remplie dans leur salon. En outre, le gros défaut de l’ebook est qu’il ne peut pas être prêté, revendu ou donné.

Conclusion

Aujourd’hui, les ebooks n’ont pas encore véritablement percé en France. Il semblerait que les lecteur.rice.s préfèrent le livre papier pour son côté esthétique ou ils aiment le fait de pouvoir tourner les pages et sentir l’odeur de l’encre fraîche. Le livre en papier qui fait partie de notre histoire depuis des siècles, continue donc à résister à l’ère du digital. Mais ce sont peut-être les grand.e.s amoureux.ses de la lecture qui pourraient finir par manquer. Après tout, la lecture n’arrive qu’en 9e position (18 % des réponses) sur la liste des activités culturelles ou de loisirs pratiqués quotidiennement.

Sources

  • Lacôte-Gabrysiak, L. (2019, 11 juin). Pourquoi les livres papier n’ ont-ils pas disparu ? The Conversation. https://theconversation.com/pourquoi-les-livres-papier-nont-ils-pas-disparu-118617
  • Godart, N. (2018, 13 janvier). 6 chiffres qui expliquent pourquoi le e-book ne fait pas recette en France. BFM BUSINESS. https://www.bfmtv.com/economie/entreprises/culture-loisirs/6-chiffres-qui-expliquent-pourquoi-le-e-book-ne-fait-pas-recette-en-france_AN-201801130078.html