E-TOURISME: La réalité virtuelle pour promouvoir le tourisme

Depuis quelques années, la réalité virtuelle se désigne comme le média phare pour la promotion du territoire et l’attractivité touristique. Cette technologie est de plus en plus populaire et accessible au plus grand nombre. Une aubaine pour les acteurs du tourisme ; qui peuvent se tourner vers cette solution immersive (e-tourisme ) pour faire vivre des expériences hors du commun.

La réalité virtuelle est avant tout utilisée dans un objectif de séduction du futur touriste. A l’heure où le tourisme est « expérientiel », l’immersion interactive devient un véritable moteur dans le parcours d’achat.

Le tourisme virtuel ;  est une des attractions les plus populaires que nous offre la réalité virtuelle, et cela n’est pas prêt de s’arrêter.

C’est en effet un vecteur privilégié pour visiter des lieux hors de votre budget .C’est aussi un moyen unique de vivre des expériences que vous ne réaliseriez jamais en temps réel hors de votre portée.

Le voyage virtuel pourtant promis à un bel avenir : Un tourisme engagé

Quelques exemples de mise en œuvre :

  • L’Office du Tourisme de Fontainebleau propose depuis quelques mois des vidéos 360° pour présenter la région en mode immersif. L’OT s’est équipé d’un casque 3D. Un groupe de blogueurs asiatiques a aussi été convié à découvrir la destination Fontainebleau , dans le but de faire connaître la destination auprès d’une population très équipée en matériel de réalité virtuelle. 
    Site de l’Office du Tourisme de Fontainebleau
  • L’Office du Tourisme d’Ecosse a lancé en février dernier une application smartphone appelée Scotland VR permettant de visiter 26 lieux historiques écossais en vidéo 360°.
    Site de Scotland VR
  • L’Office du Tourisme de Nouvelle-Calédonie a créé une chaîne Youtube diffusant ses vidéos 360° créées pour découvrir différentes régions de l’île. Une application a été créée, ainsi que des lunettes 3D en carton, permettant de visionner les films en étant équipé d’un simple smartphone !
    Site de l’Office du Tourisme de Nouvelle-Calédonie

La chaîne Youtube de l’office du tourisme d’Australie propose un catalogue déjà intéressant de vidéos à 360° permettant de visiter les plus belles régions du pays, de nager avec les dauphins ou de survoler la baie de Sidney

Australia 360°

Quatre éléments peuvent plaider en la faveur d’une nouvelle forme de tourisme fondé sur les visites virtuelles.

  • La perception des risques liés à la visite mettra du temps à s’effacer de l’esprit des touristes. Plusieurs études ont montré que la résilience des touristes envers les destinations « sensibles » était longue. L’Égypte n’a par exemple jamais retrouvé son économie du tourisme d’avant les troubles géopolitiques. Désormais, le risque sanitaire, réel ou perçu, peut donc inciter à des visites virtuelles des sites, cette solution étant exempte de risques.
  • L’impact écologique du tourisme. Régulièrement décrié, l’impact écologique du tourisme s’est surtout concrétisé par l’absence de pollution durant le confinement. Nombre de sites touristiques, comme Venise, ont vu la nature reprendre sa place. Tout comme les archéologues utilisent la VR pour visiter des sites disparus, la sauvegarde des sites existants ne passe-t-elle pas, en partie, par des visites virtuelles ?
  • La réappropriation des lieux par les habitants. Le « surtourisme », mot créé pour dénoncer l’industrialisation massive de certains sites touristiques, apparaît comme un problème récurrent depuis 10 ans. Face à un choix drastique d’équilibre entre le tissu économique local et le flux incontrôlé de touristes, plusieurs municipalités (Venise, Split, Barcelone, Phuket, etc.) tentent de rebondir pour construire un nouveau modèle économique pour un tourisme moins dépendant de la masse de visiteurs, donc moins sujet à de futurs problèmes de déplacement, moins impactant pour l’environnement et mieux accepté par les riverains.
  • Enfin, la visite virtuelle a le pouvoir de démocratiser un luxe jusqu’alors réservé à une minorité ; la visite privative d’un lieu. Qui n’a jamais eu envie de passer un peu de temps à saisir le regard de la Joconde ou la perspective de la galerie des Glaces du château de Versailles ?

Quantas propose sur ses vols des vidéos immersives de leurs destinations à l’aide de casques de réalité virtuelle. Pour le moment réservée à la première classe, l’opération pourrait s’étendre à la classe business. https://www.qantas.com/fr/fr/about-us.html

L’agence Matoke Tours propose de partir à la rencontre des gorilles à l’aide d’une application Android en utilisant un casque compatible comme le carboard VR de Google.