Comment le digital réalise la transition énergétique du logement ?

L’évolution technologique donne lieu à de plus en plus d’opportunités dans différents secteurs, et celui de l’habitat en fait partie. Que ce soit à travers les maisons connectées, les services en ligne ou encore la numérisation du secteur de l’habitat, l’impact du digital est aujourd’hui incontestable et vise à se renforcer davantage. Contrairement à ce que certains pourraient penser, tout cela n’est pas qu’une question de confort ou de sécurité. Nous allons voir ici que le digital joue un rôle essentiel dans la transition énergétique du logement.

La maison connectée et ses avantages environnementaux

C’est quoi une maison connectée ? 

La maison connectée, aussi appelée “Smart Home”, désigne un habitat équipé d’un système domotique permettant de contrôler toutes sortes d’appareils à distance. Elle se base ainsi sur l’utilisation d’objets connectés que l’habitant peut manipuler via son smartphone ou un assistant vocal. Cela donne lieu à de nombreuses fonctionnalités pouvant renforcer la sécurité du logement, son confort, son ergonomie et ses performances énergétiques. Il peut par exemple s’agir d’un système de surveillance avec des alarmes et des caméras, d’une automatisation des systèmes d’éclairage ou bien encore d’une gestion approfondie des équipements électroniques.

Les usages du digital au service de la transition énergétique

L’un des gros points forts de la maison connectée est qu’elle permet de faire des économies d’énergie considérables sans même avoir à s’en soucier. Il est en effet possible de mettre en place des systèmes domotiques intelligents pour réduire sa consommation de chauffage et d’électricité. Pour commencer par le chauffage qui est à ce jour la première source de dépenses énergétiques des français, nous pouvons citer le thermostat connecté qui permet de réguler la température de son logement à distance et de l’automatiser. En ce qui concerne l’électricité, on peut par exemple s’appuyer sur un système d’alimentation centralisé permettant d’éviter les oublis et donc le gaspillage.

Des services en ligne pour réduire sa consommation et participer à la transition énergétique

Le suivi de sa consommation énergétique

L’un des principaux enjeux de la transition énergétique est de pouvoir mieux maîtriser sa consommation d’énergie. C’est pour cela que les compteurs communicants Linky (pour l’électricité) et Gazpar (pour le gaz) ont récemment fait leur arrivée dans nos logements. Ils permettent aux gestionnaires d’optimiser la production énergétique, et aux clients de suivre leur consommation avec plus de précision. À l’aide d’une simple application smartphone, il est désormais possible de connaître la quantité d’énergie consommée au jour le jour. Le même principe peut également être utilisé dans la production verte avec notamment des systèmes de pilotage à distance permettant d’améliorer le rendement de ses panneaux solaires.

Les offres d’électricité verte des fournisseurs d’énergie

En plus d’avoir un réel impact sur les performances énergétiques d’un logement, le digital permet aussi aux consommateurs de soutenir le développement des énergies renouvelables via la souscription d’une offre verte. Ce nouveau type d’offre se base en effet sur des certificats électroniques appelés Garanties d’Origine, que les fournisseurs achètent au producteurs d’énergies renouvelables via les recettes réalisées sur l’abonnement de leurs clients. Ces derniers deviennent donc acteurs de la transition énergétique par le simple choix d’une offre verte qui ne change rien à leurs habitudes de consommation. La liste des fournisseurs d’électricité verte est aujourd’hui assez large, il y a donc l’embarras du choix.

Vers une transition numérique dans le secteur du bâtiment

Au-delà des équipements et services digitaux mis à disposition des particuliers pour l’amélioration énergétique de leur logement, une véritable intention de moderniser le secteur du bâtiment est émise par l’Etat. Pour preuve, le plan BIM 2022 a pour objectif de “mobiliser et accompagner la filière du bâtiment pour fournir aux professionnels les méthodes et les outils concrets pour massifier les usages numériques”. Ceci afin d’arriver à une généralisation de l’usage du numérique dans le bâtiment d’ici 2022. Le projet fait suite au Plan de Transition Numérique dans le Bâtiment (PTNB) qui présentait des missions similaires. Parmi les bienfaits recherchés via cette démarche, on compte la meilleure performance environnementale par le biais des systèmes domotiques et services numériques que nous avons présentés plus haut. Certains de ces équipements seront ainsi directement intégrés à l’habitat en laissant place à de nouveaux standards de construction pour les logements de demain.