Comment le digital et la data ont influencé le sport ?

Depuis des années, le digital et la data sont devenus de réels facteurs incontournables dans le domaine du sport. Les applications de sport, les objets connectés, les sites de parient sportifsLe sport ne cesse de se développer par de nouveaux biaises toujours de plus en plus digitaux. Depuis tout petit, jai toujours été un passionné de sport. Jai pu faire de la natation, du handball, du rugby et encore beaucoup dautres sports que ça soit à l‘écoleen club et en loisir avec des amis. Il était donc indispensable pour moi de pouvoir allier le digital et le sport pour mon sujet de mémoire !

Cet article sera donc un court résumé que dire un teasing de mon mémoire de fin de MBA.

Avant de rentrer dans l’univers du digital, revenons en arrière sur quelques événements sportifs qui ont marqué l’histoire bien avant l’arrivée de l’utilisation du digital et de la data.

1- Les Jeux Olympiques de Berlin, 1936

Adolf Hitler utilise les Jeux Olympiques pour prouver la supériorité du régime nazi, mais ses efforts sont au moins partiellement ébranlés quand un Américain noir, Jesse Owens, gagne quatre médailles d’or.

 

2 – Le match de Jordan

Avec 5 titres de MVP (Meilleur Joueur de l’Année), Michael Jordan est sans doute le meilleur basketteur de tous les temps. En 1998, lors de la finale de la NBA, les Jazz de l’Utah mènent 86 à 85 contre l’équipe de Michael Jordan, les Bulls de Chicago. Mais le joueur de basket marque deux points à la dernière seconde du match et remporte une victoire mémorable pour les Bulls.

3 – Il y a 25 ans, l’Afrique du Sud de Mandela remportait la Coupe du monde

« Il arrive que le rugby revête les couleurs de l’Histoire, la grande », écrivait Jacques Verdier, qui fut longtemps le directeur du Midi Olympique, le célèbre journal du rugby. Ce 24 juin 1995, pas de doute, ce fut le cas quand Nelson Mandela pénétra sur la pelouse de l’Ellis Park Stadium de Johannesburg vêtu du polo vert au col orange des Springboks, floqué du n°6, pour remettre le trophée Webb-Ellis au capitaine François Pienaar. L’Histoire était en marche. Ce fut un moment providentiel, inoubliable, tout à l’honneur du jeu de rugby », reprend l’ancienne plume du « jaune ».

Mais alors, quels sont les réels impacts du digital sur le sport ? Quel changement la data apport-elle ?

La pratique sportive change rapidement depuis l’avènement des outils digitaux. Applis de suivi de ses activités physiques, pratiques sportives connectées, Formula E (voitures de course électriques), sports virtuels : qu’il soit pratiqué de manière personnelle ou professionnelle, le sport a considérablement évolué grâce au numérique.

  • La première mutation concerne nos modes de vie avec le domicile qui devient un nouveau terrain de jeu : 24 % des sportifs pratiquent chez eux, contre 18 % en 2018. La crise sanitaire a bien sûr favorisé ce sport en chambre mais il s’agit d’un changement structurel qui devrait perdurer.

  • Deuxième tendance : les fans deviennent de vrais acteurs des compétitions sportives. En Formula E, l’appli Fanboost donne aux fans la possibilité de voter pour leur pilote préféré et leur attribuer ainsi un coup de puissance supplémentaire pendant la course. Des pratiques nées dans la rue accèdent au rang de discipline olympique, comme le basket 3×3 aux JO 2021 de Tokyo.

  • Troisième mutation : les marques athlètes. Les sportifs de haut niveau deviennent des médias à part entière, parfois plus puissants que leur club. Lors de l’Euro 2020, Coca Cola a perdu 4 milliards en bourse quand Cristiano Ronaldo a déplacé une canette de la marque hors caméra pendant une conférence de presse

  • Quatrième évolution : l’explosion du eSport, qui rassemble aujourd’hui des millions d’aficionados et dont les compétitions ont une audience mondiale.

Quel est la prochaine grosse étape de l’utilisation de cette data ?

La technologie et les usages numériques prennent une place grandissante dans le sport, et cette transformation ne peut que s’accélérer dans les années à venir pour des raisons de performance sportive et économiques.

Pour les professionnels du haut niveau, l’Agence Nationale du Sport en collaboration avec l’INSEP a créé fin 2019 le Sport Data Hub pour améliorer la performance individuelle par la data en vue d’obtenir plus de médailles lors des JO de Paris. Le développement du Athlete Management System issu de cette initiative permet de recueillir et d’analyser les données d’entrainement de nos athlètes. Tous les acteurs semblent s’accorder sur le fait que l’objectif de rattraper le retard en 2024 est peu réaliste, mais le travail portera ses fruits sur le long terme, par exemple pour les JO 2028 à Los Angeles.

Les JO de Paris 2024 est une très belle opportunité pour la filière numérique du sport de se développer et de se structurer, et espérer de rivaliser avec les anglo-saxons dans un futur proche. Le monde du sport français est bel et bien dans les starting blocks, prêt à opérer sa mue digitale.