Catégories
Non classé Réalité Virtuelle RH Tech & Innovation Transformation digitale

Comment le COVID-19 a radicalement changé notre rapport au travail

Comment le COVID-19 a radicalement changé notre rapport au travail

 Une pandémie plus tard…

Il y a peine deux ans, le télétravail était un privilège obtenu à la suite de négociations dans beaucoup d’entreprises. Le 15 mars 2020, le président Emmanuel Macron annonce le premier confinement et rend aussi le télétravail obligatoire. Du jour au lendemain, les entreprises sont contraintes de s’adapter et ce n’était pas forcément évident pour tout le monde. 

Un an et demi plus tard, les effets de la pandémie sont encore bien présents dans les entreprises. Alors que certaines organisent encore un retour progressif pour leurs employés, d’autres ont décidé de conserver le télétravail ou d’adopter un modèle hybride. Ce qui était autrefois l’exception deviendrait-il la règle ? De nouvelles méthodes de travail sont nées, et il est difficile de penser que les entreprises feront marche à arrière. Les attentes des employés ont évolué et Mohamed Benkhodja, Transformation & Change Leader chez Engie, l’a bien compris. Dans son intervention à l’occasion de Viva Tech 2021, il note que plus 70 % des employés souhaitent conserver ce côté flexible du travail.  

Concrètement, comment s’applique cette “flexibilité” que recherchent les employés ? Pour François Pitti, Group Vice President Strategic Marketing à Bouygues Construction, il faut regarder le travail de façon agile.

“Avant il y avait le bureau et la maison, maintenant nous avons différents lieux et les outils sont nombreux : c’est plus agile (…) Nous assistons à une façon de travailler permettant un mélange de travail physique et à distance”  

Quelles sont donc ces nouvelles tendances qui vont caractériser le travail de demain ? 

Work From Anywhere

François Pitti évoque l’exemple de Spotify qui a mis en place une nouvelle politique de travail à distance pour ses employés : Work From Anywhere.

“We give our people the freedom to work where they work best, wherever that may be. We believe in offering our people the freedom to choose where they work. This means that for the majority of roles you can choose to work from home or in the office. You may even be able to work in a different city or country than your team as long as you’re based in the same region and it makes sense for your role. We’ll discuss your options with you before you join. In the meantime, you can see a list of our regions here.” 

Le discours de Spotify confirme bien que le focus se porte désormais sur la qualité de vie et le bien-être des employés. Dans son intervention à Viva Tech, Marie Bertucat Simon, Customer Success Manager Modern Workplace à Microsoft France évoque d’ailleurs “un bouleversement de la façon de travailler et du sens du travail.” Avec la crise sanitaire vient s’ajouter une crise du sens. Les mois de confinement ont amené les salariés à s’interroger sur le sens de leur travail mais également sur la façon dont ils le pratiquent. Passer plus d’une heure par jour dans les transports pour se déplacer dans un bureau n’est plus une option satisfaisante pour beaucoup.  

Visa télétravail et l’arrivée des digital nomads

Même si la pandémie a été particulièrement difficile pour le secteur du tourisme, elle a également ouvert de nouvelles opportunités avec l’émergence des digital nomads. La recherche de sens, d’une meilleure qualité de vie et la situation continue de travail a naturellement créée cette opportunité pour les travailleurs des métiers digitaux. 

On appelle “digital nomads” les travailleurs qui adoptent un mode de vie dans lequel ils voyagent fréquemment tout en travaillant à distance. Les métiers concernés sont ceux nécessitent uniquement un ordinateur et une bonne connexion Wifi. 

De nombreux pays ont créé un visa ou des statuts spécifiques pour pouvoir accueillir cette nouvelle catégorie de voyageurs, par exemple, l’île d’Aruba avec son programme « One Happy Workation ». Le terme workation, la fusion entre work et vacation, traduit bien ce nouvel objectif. On se relocalise pour travailler tout en ayant la possibilité de profiter du lieu touristique. 

Quid de l’engagement des employés au travail ?

 

Alors oui, ce sont des idées très réjouissantes, de pouvoir travailler d’où on le souhaite, voire même partir à l’étranger avec seulement son ordinateur pour se poser dans un co-working à Bali. Mais ces nouvelles perspectives amènent avec elles de nouvelles problématiques : Comment continuer à engager et motiver ses équipes à distance ? Peut-on vraiment se sentir appartenir à une équipe et à un groupe dans de telles conditions ?  

Qui plus est, tous les salariés ne sont pas égaux face à la maturité digitale. David Keribin de Cenareo, lors de son intervention à Viva Tech, note que les employés terrain, “non-digital-native », doivent être inclus dans la digitalisation grâce à des outils collaboratifs comme ceux proposés par Microsoft. Il ajoute que cet alignement est nécessaire pour inclure tous les employés et assurer la réussite de l’entreprise à tous les niveaux.

Aussi, les employés ont de nouvelles attentes : des tâches moins répétitives et l’envie d’adopter un modèle de travail hybride. Dans son intervention à l’occasion de Viva Tech, Yannis Daubin, General Manager France à ServiceNow, mentionne que 92% des 9000 managers d’entreprises interrogées ont déclaré avoir été contraint à changer leurs process à cause de la pandémie mais qu’aujourd’hui 87% des employés préfèrent rester dans la situation actuelle en termes de modèle de travail. Cela montre bien que malgré le caractère forcé de cette digitalisation accélérée, les employés y trouvent finalement leurs comptes et apprécient cette optimisation des procédés.  

Ces nouvelles façons de travailler se reflète également sur la façon dont les employés se réunissent et collaborent ensemble. A l’occasion de Viva Tech, Othman Chiheb de Microsoft France a présenté le Microsoft Mesh, un outil de réalité mixte permettant aux employés de travailler de façon collaborative depuis n’importe quel appareil grâce à la technologique de réalité augmentée. Mark Zuckerberg, qu’on ne présente plus, a également présenté les projets futurs de Facebook qui souhaitent améliorer son outil de lunettes avec réalité augmentée intégrée. Il veut ‘”intégrer un super ordinateur dans des lunettes à forme classique”.  

Le travail du futur

Les nouvelles technologies auront sans aucun doute clé à jouer dans les prochaines étapes de la digitalisation du travail et la transition (ou consolidation) vers un modèle hybride. Même si les PME semblent être plus frileuses, il est certain que la digitalisation ne sera bientôt plus un choix pour les entreprises. Néanmoins, il faut veiller à ce que tous les employés soient inclus dans cette digitalisation afin d’éviter la création d’une fracture digitale. La crise du COVID-19 a mis en lumière ces travailleurs en première ligne et il est indispensable que ces employés souvent « non-digital-natives » soient considérés dans ces évolutions des modèles de travail.

Merci aux intervenants Microsoft France de Viva Technology qui ont inspiré le sujet de cet article. Retour sur cet événement en trois tweets :

Laisser un commentaire